Test The Matrix : Path of Neo - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 465 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Matrix : Path of Neo



Editeur
Atari
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.11.2005
  07.11.2005
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Son
5.1

Après un Enter the Matrix en demi-teinte, accueilli plus ou moins bien (mais surtout moins) dans le monde vidéo ludique, la licence Matrix se voit offrir un second soft sur Xbox et PS2 nommé Path of Neo. Développé une fois de plus par Shiny Entertainment, le soft permet enfin d'incarner un "vrai" héros de la trilogie : Neo. Perspective réjouissante certes mais encore une fois, comme bien trop souvent, la différence est notable entre ce qu'il y avait écrit sur le papier et ledit soft. Alors pilule rouge ou pilule bleue ? La réponse dans ce test.

Une trilogie, un jeu




Inutile de vous raconter l'histoire de la trilogie Matrix, trois films qui en ont marqué plus d'un et qui se sont inscrits dans l'élite des films de la firme Warner Bros. Cependant force est de constater que les adaptations vidéo ludiques elles, laissent plus à désirer qu'autre chose avec notamment un Enter the Matrix qui avait partagé de nombreux fans. Incarner l'Élu est donc quelque chose de cruciale qui avait manqué au premier soft de Shiny et c'est sur la base de ce concept que les développeurs nous ont produit leur Path of Neo.

Vous vous baladerez donc à travers les différents lieux des trois films, chronologiquement respectés, revivant ainsi les plus grandes scènes d'actions où Neo était impliqué. Tous les éléments marquants des films sont au rendez-vous et vous accompagneront tout au long de l'aventure pour déboucher sur une fin alternative que les fans ne manqueront pas d'apprécier. Aucune surprise donc dans le déroulement du jeu si ce n'est quelques éléments par ci par là, comme l'entraînement dans un jardin hivernale Japonais très stylé façon Kill Bill, mais rien de bien transcendant en soit.

Une réalité dure à avaler...




C'est bon, vous avez pris la pilule rouge et vous voilà prêt à affronter le monde réel. Cependant dans The Matrix : Path of Neo, on voudrait surtout y échapper à ce réel ! Regardons de plus près le gameplay du jeu. Adapter des capacités tels que marcher sur des murs, ralentir le temps ou encore se battre comme Bruce Lee mais en mieux, n'a apparemment pas été chose aisée pour les petits gars de chez Shiny. Même si de nombreux bons ingrédients sont présents, offrant des possibilités de mouvements et d'actions non moins nombreuses pour ainsi effectuer des combats passionnants, force est de constater que l'accessibilité à ce beau tableau vient tout simplement mettre le concept hors-jeu. Il faut tout d'abord de nombreuses heures de jeu pour arriver à manier votre personnage qui semble, tout comme les autres persos du jeu, se déplacer avec un ustensile de ménage dans le derrière à tel point que sa rigidité nous fait froid dans le dos ! Cela aurait pu n'être que peu gênant si le reste du gameplay avait été bien géré. Mais il n'en est rien et au final on retiendra davantage les nombreuses minutes à essayer d'apprendre une combinaison de touches trop peu évidentes pour être ressortie en plein combat. On se retrouve alors à effectuer le même panel de coups spéciaux jusqu'à la fin du jeu. C'est donc un sentiment de frustration que nous donne cette prise en main qui pénalise tout le reste de la jouabilité du soft.

Autre constat alarmant, les combats du jeu qui deviennent bien trop brouillon. Comme si le Gamer avait déjà assez de temps à consacrer à l'apprentissage d'une prise en main archaïque, il devra aussi faire face à d'autres éléments du jeu ne l'aidant en rien. L'exemple de la visée semi-automatique en est la parfaite illustration. Neo peut en effet cibler ses adversaires automatiquement et, lorsque qu'ils sont plusieurs, il suffit de presser une direction pour changer de cible. Mais ce qui semble basique va vite s'avérer un vrai calvaire pour le joueur. Manque de précision, cible qui ne change pas, blocage sur un ennemi mort et j'en passe... tout est fait pour pousser l'énervement à son maximum. Bref un constat désagréable qui, malgré toutes les bonnes intentions et la présence de quelques bons moments de jeu (combattre au milieu de tonnes d'agents est très jouissif) gâche considérablement le plaisir de jeu à tel point qu'il suffit à lui même pour éviter l'achat du soft.

Neo, tu prends un sacré coup de vieux !




Qui dit aspect technique raté dit généralement moteur graphique à la ramasse. Ici la recette fait mouche et c'est donc malheureusement une réalisation des plus médiocres que nous allons ici étudier. La modélisation des acteurs n'est pas catastrophique et ils sont tous reconnaissables même si quelque peu risibles. Cependant les bonnes surprises s'arrêtent d'ores et déjà sur ce point car en plus d'un aliasing omniprésent (les mauvaises langues diront que c'est la matrice qui veut ça..), des textures pauvres à faire rougir de honte votre Xbox et des décors tout aussi moches, vides mais pourtant parfois reconnaissable même si, encore une fois, assez abominable, le soft se dote de ce que le Gamer rebute le plus dans un jeu : les bugs. Qu'ils sont nombreux les bugs de collision, les corps des ennemis morts qui se baladent tout seul dans un niveau ou qui rebondissent sur les murs plus vite qu'une balle de ping pong lancer à pleine allure. Tout cela est bien déplaisant d'autant plus que le jeu n'avait vraiment pas besoin de cela. Bref si l'on devait décrire l'univers graphique de The Matrix : Path of Neo, le mot le mieux qualifier serait "désagréable".

Graphiquement et techniquement à la ramasse, truffé de bugs, mais qu'est-ce qui pourrait ne pas faire regretter au joueur de ne pas avoir pris la pilule bleue ? Peut être la bande sonore plutôt sympathique avec des voix françaises identiques à celles des films et des musiques bien ancrées dans les phases d'actions. Les bruitages aussi font bonne impression même s'ils ont la fâcheuse habitude d'accompagner les bugs d'affichages, poussant ainsi la prise de tête à son maximum. Autre élément à ne pas renier et que les fans apprécieront, c'est tout simplement que l'univers Matrix est bien respecté. Certes la trame du jeu s'adaptant à celle des films, le risque de déplaire sur ce point précis était minime. Je parle ici de la réalisation technique que les plus acharnés d'entre vous arriveront à surmonter les lacunes pour ainsi effectuer des mouvements assez impressionnants et des combos dynamiques. Mais ils seront bien peu nombreux les Gamers qui s'acharneront sur ce titre, à tel point qu'il n'est même pas sûr qu'ils aillent au terme de la dizaine d'heure de jeu qui entoure le soft. Quand au fait de le recommencer, puisque aucune autre alternative de jeu n'est présente, cela vient bien au delà de l'utopie...

Point complet
S'il y a bien une chose de sûre avec The Matrix : Path of Neo, c'est que vous ferez une économie de 60 euros pour financer votre Xbox 360 ! Mise à part les quelques fans qui ne reculeront devant rien pour découvrir la très bonne fin alternative, seule vraie piste attractive pour le soft, la majorité des Gamers fuira un jeu à l'univers graphique bien trop pauvre et au gameplay si mal pensé que la prise en main en devient archaïque. Décidément, il semble que l'acharnement des studios de Shiny à proposer une adaptation Matrix à la hauteur est ici bâclé en beauté pour un jeu sorti bien trop précipitamment.

On a adoré :
+ Univers Matrix
+ Durée de vie correcte
On n'a pas aimé :
- Scénario sans surprise
- Graphiquement à la ramasse
- Jouabilité horrible
- Réalisation honteuse


Consulter les commentaires Article publié le 09-01-06 par Jérémy F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021