Test Return to Monkey Island - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 567 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Terrible Toybox
Genre
Point 'n Click
Statut
Disponible
Date de sortie
  08.11.2022
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Que le temps passe vite... Plus de 30 ans nous séparent de l’excellent The Secret of Monkey Island sorti en 1990 sur PC, Atari et Amiga. Dans cette aventure créée par Ron Gilbert et développée et éditée par LucasArts, on incarne Guybrush Threepwood, un jeune homme qui veut devenir pirate ! Face au succès colossal du premier jeu, le célèbre point & click a eu le droit à un petit frère en 1991 avec LeChuck’s Revenge, suivi de trois autres épisodes, à savoir The curse of Monkey Island, Escape from Monkey Island et Tales of Monkey Island parus respectivement en 1997, 2000 et 2009. En 2009, les deux premiers opus sont réédités sous la forme d’une édition spéciale sur iPhone, Xbox 360 et Windows. De quoi ravir les fans qui ont pu retrouver les deux premiers opus avec des graphismes nettement améliorés. Ron Gilbert a pris un risque énorme en créant une suite directe au deuxième jeu (LeChuck’s Revenge). Le pari a-t-il été relevé ? C’est ce qu’on va voir tout de suite et sans spoil grâce à une version numérique fournie par l'éditeur, foi de Pirate !

Un bon effet madeleine de Proust...

Nous lançons le jeu, les mains tremblantes sur la manette dans l’attente de voir les premières images de cet opus inespéré. La première image apparaît, la musique commence et notre petit cœur de gamer se serre. Les larmes montent en voyant l’île de Mêlée et en entendant la musique du premier jeu de 1990, qui nous a tant marqués et que l’on fredonne de temps à autre depuis 30 ans... Et une fois le générique de début terminé, nous retombons exactement sur la cinématique finale de LeChuck’s Revenge qui nous avait laissés dans le désarroi le plus complet à l’époque. Ce final avait suscité bon nombre d’interrogations qui trouvent finalement des réponses ici ! L’aventure est littéralement truffée de clins d’œil aux premiers opus, que ce soient les personnages, les musiques ou les énigmes parfois capillotractées... tout est là pour nous rappeler d’excellents souvenirs ! Et c’est bien sûr sans compter la trame principale de cette nouvelle histoire : mettre enfin la main sur le secret de l’île aux singes et découvrir ce qu’il renferme (30 ans après, il est quand même temps de savoir) ! Mais rassurez-vous, si vous ne connaissez pas la licence, Gilbert a eu la bonne idée d’introduire un album sur l’interface du menu qui vous permet de découvrir les précédentes aventures de Guybrush !

Le meilleur des deux premiers jeux... en mieux !

Tout ce qui fait le charme des deux premiers opus est repris ici entre l’île de Mêlée et son célèbre SCUMM BAR (une référence directe au moteur du jeu bien sûr !), l’île aux singes, la possibilité de naviguer à l’aide d’une carte maritime entre différentes îles comme dans le deuxième opus, notre célèbre LeChuck et sa haine inconditionnelle envers Guybrush, Ron Gilbert a su réutiliser judicieusement une recette qui marche. Toutefois certains aspects ont été améliorés comme par exemple la disparition de l’interface permettant de choisir un verbe d’action. Ici nous avons une limitation dans les actions que nous pouvons entreprendre avec l’environnement, ce qui rend le gameplay beaucoup plus simple et fluide et évite les associations totalement farfelues ! Nous disposons toujours d’un inventaire bien sûr à partir duquel il est possible de combiner des objets entre eux. De plus, le jeu offre deux modes de difficulté : un mode normal pour tous ceux qui veulent vivre l’histoire sans trop de prises de tête (mais même là, il faut quand même se la creuser un peu parfois) et un mode difficile avec plus d’énigmes que dans le mode normal.

A noter également que le jeu propose un système d’indices accessible depuis un livre dans notre inventaire. Les indices proposés sont suffisamment bien amenés pour ne pas nous en dévoiler trop non plus ce qui est très appréciable surtout quand on se rappelle qu’en 1990, on devait se triturer les méninges parfois longtemps pour trouver les solutions. Le jeu respecte fidèlement ses ancêtres puisqu’il s’agit bien sûr d’un point & click. Nous avons la possibilité d’interagir avec le décor et pour cela il faut diriger le joystick sur les différents cercles blancs de l’interface indiquant qu’une interaction est possible. Bien sûr, nous avons toujours la possibilité de papoter avec d’autres personnages, un ensemble de choix de dialogues, toujours plus loufoques, s’offre alors à nous. A noter que ce nouvel opus, comme ses prédécesseurs, ne dispose pas de VF. Les dialogues sont en anglais, sous-titrés bien sûr !

De l’ancien et du nouveau…

Cette nouvelle aventure, découpée en cinq chapitres, démarre donc sur la célèbre Île de Mêlée où nous retrouvons avec plaisir des personnages emblématiques de la licence : Otis le prisonnier, Stan le vendeur de bateaux (et aussi de cercueils dans le deuxième opus), Lady Vaudou et sa boutique inquiétante, le cuisinier du SCUMM BAR qui réussit toujours à passer au travers du contrôle sanitaire, Wally le dessinateur de cartes… et beaucoup d’autres encore, sans oublier bien sûr le seul et unique LeChuck qui donne encore du fil à retordre à Guybrush dans cette aventure. Même si l’on retrouve des lieux et des personnages connus, cette nouvelle histoire est bien différente de celle des deux premiers opus. Même si elle grouille littéralement de références, de nouveaux personnages et de nouveaux lieux font leur apparition. La plus grosse nouveauté, incontestablement, est la direction artistique, avec un changement radical des graphismes. On dit donc adieu au pixel art des deux premiers opus et on dit bonjour à un style plus moderne. Il s’agit ici de LA nouveauté qui divisera les fans de la licence. Nous avons nous-mêmes eu quelques craintes lors de la parution des premières images du jeu mais, finalement, la licence est tellement respectée d’un point de vue scénaristique et musical, que cela en devient presque un détail auquel on s’habitue finalement très vite dès le jeu démarré. L’histoire est agréablement rythmée, du début à la fin, et on ne s’ennuie pas un seul instant sur les dix heures nécessaires pour le boucler.

Point complet
Nous attendions beaucoup de ce Return to Monkey Island et en même temps nous avions peur de nous lancer dans cette aventure car il s’agit d’un jeu qui a bercé l’enfance de certains d’entre nous. La crainte d'être déçus, de voir un monument de notre passé maltraité nous a littéralement fait transpirer au démarrage du jeu. Finalement quelle joie de retrouver notre "Pirate Emérite" dans ses nouvelles aventures ! Nous avons passé un excellent moment avec Guybrush et nous avons navigué entre divers sentiments tout au long de cette merveilleuse aventure : l'excitation d'une nouvelle aventure, le bonheur de retrouver des vieilles connaissances, notre EMERVEILLEMENT lors du dénouement de toute cette histoire et la découverte du fameux secret de l'île aux singes. Ron Gilbert n’avait définitivement pas droit à l’erreur avec cet opus et il a brillamment réussi son coup de poker ! Les nombreuses références sont là pour le fan-service sans pour autant être incompréhensibles pour les non initiés. Toutefois, même si cette aventure est accessible à tous, nous vous recommandons vivement de réaliser les deux premiers jeux avant celui-ci, votre expérience n’en sera que meilleure !

On a adoré :
Musique, lieux, persos emblématiques
Nombreux clins d’œil...
Et bien des nouveautés !
Enigmes toujours loufoques !
Très bon rythme
Une vraie suite à LeChuck’s Revenge
La durée de vie
Des indices pour nous aider au besoin
Fluidité du gameplay
On n'a pas aimé :
Toujours pas de doublages FR
DA pouvant déstabiliser


Consulter les commentaires Article publié le 25/11/2022 par CatInGame



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2023