Test Monster Crown - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 489 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
SOEDESCO
Développeur
Studio Aurum
Genre
Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.02.2022
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Pokémon, c’est une licence, un phénomène intergénérationnel qui fait forcément des émules qui souhaiteraient obtenir leur part du gâteau. C’est donc ce qu’a tenté le Studio Aurum en développant un Pokémon-like du nom de Monster Crown pris en charge par SOEDESCO pour l’édition. Ce dernier nous ayant transmis un code de la version Xbox, nous tenions à vous en proposer une critique…

Pokemon Version : Wish



La poésie, le côté enfantin ou encore la bienveillance ne font clairement pas partie de l’univers de Monster Crown. Malgré une direction artistique colorée axée sur le Pixel Art (nous rappelant au passage les Pokémon des versions Game Boy Color). Ici c’est plutôt la loi de la jungle, la guerre, des morts, des gangsters, des insultes, des thématiques sérieuses, etc. Bref, c’est un univers bien plus sombre et mature que celui de Pokémon ! Pour un jeu de ce genre, le scénario est plutôt bien ficelé et intrigant, à tel point qu’on a envie de connaître le fin mot de cette histoire (à noter qu’il existe deux fins différentes). Le personnage que nous incarnons (âgé de 14 ans) ne parle pas, vous pourrez lui trouver un nom ainsi que customiser son apparence. Même si certains sortent un peu du lot, les PNJ quant à eux restent assez « classiques » dans l’ensemble. C’est surtout du côté du bestiaire que le soft puise sa force. En effet, les « Monstres » sont nombreux (plus de 200 !), chacun ayant ses propres caractéristiques, histoires, etc. Pour attraper ces fameux monstres, pas question d’utiliser des objets de type PokéBall mais plutôt un pacte sous forme de « contrats ». Une fois que vous les aurez suffisamment blessés, ces derniers accepteront ou non de rejoindre votre équipe.

Monster Crown étant un Pokémon-Like, le soft utilise les mêmes mécaniques de gameplay de cette licence. C’est un jeu au tour par tour dans lequel il faut faire preuve de stratégie, offrant quelques combats intéressants. Malheureusement le rythme est très lent. Ce qui a fait la force d’hier ne fera pas forcément la force de demain ! Celles et ceux qui ont grandi avec Pokémon seront en terrain connu. Une fois le combat lancé, vous aurez la possibilité d’attaquer, de fuir, de proposer un contrat ou de choisir un monstre. De plus, le jeu reprend bien évidemment l’aspect des affinités de types, qu’il faut retenir par cœur sous peine d’avoir de mauvaises surprises ! A noter qu’il est possible de partager ou non l’XP entres tous vos monstres. Ainsi, vous décidez si toutes vos créatures tirent des bénéfices de vos gains, ou seulement celles ayant pris part au combat, une belle idée ! Quant à sa difficulté, Monster Crown s’avère être exigeant voire même punitif, avec des pics de difficulté de temps en temps. Attendez-vous à devoir refaire les mêmes combats en boucle jusqu'à ce que le jeu vous prenne en pitié… A l’instar de Pokémon, il est impossible de finir l’aventure avec seulement une créature (on te voit Pikachu !), vous allez donc devoir alterner entres tous vos monstres si vous souhaitez progresser. Il est aussi possible d’apprendre différentes capacités à vos monstres ou encore de gonfler leurs statistiques grâce à des objets rares.

Monster Crown puise clairement toutes ses idées chez la fameuse licence de Nintendo mais le soft propose « LA » bonne idée qui nous a agréablement surpris : le système de fusions ! Plus loin dans l’aventure, vous aurez la possibilité de fusionner des monstres entre eux. Pour cela, direction la ferme de votre père, à partir d’ici, vous vous amuserez à faire fusionner toutes sortes de créatures entre elles ! Une fois la fusion terminée, un œuf apparaitra en haut à droite de l’écran. Dès qu’il se mettra à bouger, ce dernier sera prêt à éclore. Attendez-vous à obtenir de sacrées surprises pour le meilleur mais aussi pour le pire. De quoi créer une équipe unique car les possibilités de croisement sont nombreuses !

Mais que serait un Pokémon-like sans un bon terrain de jeu ? Vous parcourez (la terre entière ?) l’île de la Couronne qui se sépare en plusieurs zones. Les environnements sont variés mais là où le bât blesse, c’est du côté de son level design. En effet, il y a beaucoup d’obstacles inutiles vous obligeant à faire de sacrés détours, alors que votre personnage a la « place » d’emprunter le chemin (du moins sur les premières heures de jeu). La map située en bas à gauche n’est pas des plus précises en plus d’avoir un problème lié à son ATH. Pire, elle peut soudainement disparaitre sans aucune raison ! Rajoutez à cela des chutes de framerate, voire des freezes à répétition, ce qui rend les phases d’exploration extrêmement frustrantes ! De même du côté des sauvegardes… Là encore il y a des soucis, nous avons dû recommencer le jeu deux fois depuis le tout début suite à des sauvegardes qui avaient tout simplement disparu !

Du côté de l’OST, disons-le clairement, les musiques sont insupportables ! Trop calquées sur Pokémon, elles ont l’audace de buguer, voire de complément disparaître et ce jusqu'à la fin du jeu ! Idem pour les bruitages lors des combats ou lors des phases d’exploration, minimalistes au possible… Quant à la navigation dans les menus (sorte de Pokédex), c’est un foutoir pas possible ! Il est vraiment difficile de s’y retrouver, rien n’est instinctif. Pire encore, il est possible de choisir quel monstre envoyer au combat au début de l’affrontement, mais la liste que l’on fait défiler n’affiche aucun visuel. À vous de connaître par cœur le nom de vos alliés… Pour finir, il nous a fallu plus d’une vingtaine d’heures pour arriver au bout de ce périple (sans compter les bugs de sauvegardes…).

Point complet
Nous ne doutons pas des bonnes intentions du studio Aurum sur le fait de créer un nouveau Pokémon-like rempli d’amour et de passion. Rappelons-le, le projet a vu le jour via KickStarter. Il récolta plus de 45 000$. Malheureusement le soft ne tient pas ses promesses et ses nombreux défauts techniques lui font beaucoup de torts ! Entre les problèmes liés aux sauvegardes, l’ATH qui fait des siennes, les bugs sonores, les chutes de framerate, etc., la liste est vraiment trop longue pour fermer les yeux ! De plus, nous avons cette impression de faire face à un Pokémon sans saveur. Les combats peuvent être parfois intéressants mais la majorité du temps c’est très lent, pour ne pas dire mou. Le level design de la map est pénible au possible et l’interface des menus est incompréhensible. Rajoutez à cela une difficulté mal gérée et vous obtenez tous les éléments pour abandonner votre carrière de chasseur de monstres ! Certes, tout n’est pas à jeter dans ce Monster Crown, il dispose tout de même de quelques idées intéressantes, à commencer par son scénario plus que mature, chose assez surprenante pour un jeu du genre ! En plus, nous profitons de plus de 200 monstres dont certains assez originaux et un système de fusions agréable permettant de créer toutes sortes de monstres ! Malheureusement Monster Crown n’est pas un jeu que nous vous recommandons, du moins pour le moment, encore moins à une trentaine d’euros…

On a adoré :
Scénario sombre et mature
Le style visuel GBC
Bestiaire conséquent (+ de 200)
Le système de fusions !
On n'a pas aimé :
Lenteur des combats
Pics de difficulté mal dosés
Level Design ignoble
Chutes de framerate
Interface peu ergonomique
Bugs (sauvegarde, sonore, affichage…)


Consulter les commentaires Article publié le 17/05/2022 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022