Test Magna Carta 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Magna Carta II



Développeur
Softmax
Distributeur
Atari
Genre
Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  16.10.2009
  2009
  06.08.2009
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Après un opus sur PC et PlayStation 2, la franchise Magna Carta nous revient avec un second épisode, cette fois destiné à la console de Microsoft Games. Destiné à booster le catalogue de jeux de rôle du géant américain, Magna Carta 2 faisait un peu office de challenger inattendu. La franchise coréenne n’est en effet pas franchement populaire, même si elle bénéficie du support de ses nombreux fans. Reste alors à voir si les trois à quatre ans de développement de ce second volet ont été bénéfiques pour la série, qui risque bien d’y laisser des plumes en cas d’échec critique et/ou commercial…

La surprise coréenne




Oubliez les stéréotypes japonais des RPG traditionnels, Magna Carta 2 est en effet développé par l’équipe coréenne de Softmax. Pour cette raison, le titre ne ressemble absolument pas à une production de développeurs nippons, et ce malgré un scénario finalement assez classique. Ce dernier débute en effet avec l’attaque d’une île paisible à l’écart du royaume de Lanzheim. Surpris par cette attaque, les habitants du coin et Juto, le héros que vous incarnez, tentent de se défendre tant bien que mal, mais les pertes sont nombreuses. Confronté à l’échec, Juto est obligé de quitter l’île avec les troupes de la princesse Zephile, qui tente de reconquérir son trône. Il serait tout de même inopportun de juger trop rapidement le scénario tant ce dernier dispose de qualités. On se surprend à s’attacher aux personnages, à suivre l’avancée de ce conflit avec attention et même à s’émouvoir de certains décès… Globalement, l’histoire est bien portée avec des cinématiques de qualité et des milliers de lignes de dialogues. Le style est indubitablement unique. Il en va de même pour le gameplay et la patte graphique.

Ainsi, on constate directement que Magna Carta 2 se joue en temps réel. Le joueur évolue avec son escouade de guerriers dans de vastes environnements (parfois linéaires) et affronte des ennemis en temps réel. Pour ce faire, il se rapproche d’eux et sort les armes. Dès lors, le combat débute réellement, même s’il est possible d’être attaqué en mode exploration. L’ensemble est plutôt bien pensé puisque les phases d’exploration sont assez dynamiques et que les combats réservent quelques surprises au niveau de la prise en main, avec une barre de fatigue, des enchaînements, la possibilité de switcher entre les personnages, d’utiliser des coups spéciaux ou même de cumuler les combos en passant d’un personnage à l’autre rapidement. Les idées sont là et le titre gagne en intérêt tout au long de l’aventure. On regrette tout de même que le début soit aussi lent et balisé car le soft aurait clairement mérité d’être plus palpitant dès le départ. En sus, certaines particularités, comme les quêtes secondaires, en rebuteront plus d’un. Il faut supporter un côté qui se présente sous la forme de vastes décors dans lesquels le joueur doit évoluer pour accomplir certains objectifs (comme tuer cinq monstres d’une espèce, récupérer un trésor…).

On aime ou on n’aime pas mais globalement, si ces quêtes ne sont pas forcément intéressantes, elles sont suffisamment variées pour que le titre ne s’avère pas trop rébarbatif. On se rend donc vite compte que le titre aurait mérité quelques mois de développement supplémentaires. Cela dit, la durée de vie est plutôt bonne puisqu’il faut compter un peu plus de quarante heures pour le boucler, avec quelques heures en sus pour les quêtes annexes. A cela il faut rajouter une bonne bande sonore, des doublages en anglais sous-titrés français d’excellente facture et des musiques accompagnant bien l’aventure. Bien sûr, les compositeurs auraient pu ajouter un aspect plus épique, mais le constat reste tout de même positif. Il en va de même pour les graphismes et le design en général. Malgré des décors plus sombres que d’autres et quelques manques de détails, le tout est relativement réussi et le cachet graphique fait mouche, à l’exception de certains modèles tirant vers le mauvais goût. Mais cela n’entache que peu les qualités évidentes de ce RPG.

Point complet
Sorti de nulle part, Magna Carta 2 s’impose finalement comme une bonne surprise. Les amateurs de jeux de rôle orientaux apprécieront son univers cohérent et très riche, son style particulier, son excellente durée de vie et ses milliers de lignes de dialogues. Dommage tout de même que le titre n’ait pas bénéficié d’un budget plus conséquent, ne serait-ce que pour gommer les quelques imperfections techniques ou pour le rythmer davantage. En l’état, il demeure un bon RPG pour peu que vous fermiez les yeux sur quelques défauts peu gênants qui peuvent toutefois en rebuter certains.

On a adoré :
+ Une bonne durée de vie
+ Beaucoup de dialogues
+ Un univers riche et cohérent
+ Le design et les graphismes globalement réussis…
On n'a pas aimé :
- Mais pas toujours !
- Assez lent au début
- RPG un peu cheap sur les bords


Consulter les commentaires Article publié le 02/04/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021