Test FOBIA – St. Dinfna Hotel - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 498 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Pulsatrix Studios
Genre
Genre
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.06.2022
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Développé par le jeune studio brésilien Pulsatrix Studios et édité par Maximum Games, Fobia St Dinfna Hotel est un survival-horror en vue à la première personne. Ce dernier s’inspire grandement de la licence Resident Evil. A-t-on affaire à une pale copie ou le soft dispose-t-il d’assez de qualités pour proposer sa propre expérience ? Après avoir passé une nuit dans cet hôtel (version achetée par nos soins qui a tourné sur Xbox Series X), voyons ensemble si nous pouvons lui mettre une note de 5 étoiles sur Tripadvisor !

Chambre d’hôtel : 1 adulte, 1 chambre et 1 trou noir !



Vous incarnez Roberto Leite Lopes, un journaliste amateur qui souhaite faire ses preuves dans le milieu. En effet, après avoir discuté avec une certaine Stéphanie via un forum en ligne, ce dernier accepte de mener une enquête dans l’Hôtel St. Dinfna situé à Treze Trilha. Des événements paranormaux ainsi que des disparitions inexpliquées ont eu lieu dans cet hôtel. Il faut savoir que ce dernier a été bâti au-dessus d’une ancienne mine (datant de 1920) dans laquelle un incident a causé la disparition de plusieurs mineurs. Apres avoir passé plus de 24h dans ce fameux hôtel, Roberto n’ayant trouvé aucune piste décide d’abandonner l’enquête, jusqu’au moment où un énorme trou noir se forme dans la salle de bain. Roberto perd connaissance, le cauchemar ne fait que commencer ! A son réveil, celui-ci trouve un appareil photo des plus étranges, ce dernier permettant de créer une connexion entre deux époques/réalités différentes : 1960 et 2009 ! Que s’est il passé dans cet hôtel ? D’où provient cet appareil photo ? Pourquoi y a-t-il des événements paranormaux ? C’est à vous de le découvrir !

Il faut reconnaitre que le scénario du soft est plutôt original. Le joueur veut connaitre le fin mot de cette histoire ! Ne vous attendez pas à obtenir toutes vos réponses via des cinématiques, il y en a très peu. Fobia emprunte clairement ce qui a fait la force des survival-horror d’antan, à savoir, récompenser les plus curieux, ceux qui fouillent les environs afin de tomber sur des documents extrêmement importants qui aident à y voir plus clair. En plus, le soft dispose d’une histoire assez complexe à comprendre, du moins au premier abord. Raison de plus de vous encourager à découvrir les deux fins qui sont proposées. Petite note : en plus de notre protagoniste (Roberto), Fobia permet d’incarner Christopher dans les années 20, ainsi qu’un journaliste dans les années 60.

Même si le jeu vous met dans la peau de trois personnages differents, il ne faut pas s’attendre à un changement majeur côté gameplay, les deux personnages supplémentaires venant surtout renforcer l’aspect scénaristique, Roberto restant le personnage principal. Du côté de la durée de vie, Fobia est très généreux ! Lors de votre première partie « découverte », comptez entre 10h et 15h. Bien évidemment les adeptes de speedrun pourront très bien descendre cette durée entre 3 à 5 heures une fois les solutions des énigmes connues, d’autant qu’il est possible pour une Nouvelle Partie + après le premier run. Ainsi, toutes vos armes et tous vos bonus (munitions illimitées par exemple) vous attendront sagement dans vos coffres… De quoi apporter une excellente rejouabilité !

HOTEL EVIL 7 : 1 Etoile…

Vous aimez la licence Resident Evil ? Dans ce cas, vous ne serez pas en terrain inconnu ! En effet, nous avons été assez surpris de constater qu’il y avait énormément de similitudes entre Fobia et la saga Resident Evil, pour le meilleur mais aussi pour le pire ! On commence par le gameplay, en vue à la première personne, qui nous rappelle fortement RE7 : le feeling des armes est identique, le système d’inventaire est presque un copié/collé mais nous nous serions bien passés de la rigidité de notre personnage. Ainsi, on se retrouve avec une palette de mouvements très limitée et cette impression que notre personnage a un balai coincé dans le rectum qui apporte une lourdeur inutile au gameplay.

De plus, le soft ne propose pas l’utilisation de la technique ancestrale des survival-horror, à savoir le fameux « demi-tour rapide », qui aurait été bien utile ! Rajoutez à cela un autre défaut bien connu de RE7, la pauvreté du bestiaire. Fobia est plutôt avare sur cet aspect puisqu’il n’y a que deux types de monstres différents : des petites araignées et des zombies/squelettes. Même si le character design est plutôt réussi, ces ennemis restent beaucoup trop faciles à éliminer ! Une balle suffit pour tuer les araignées et comptez trois, voire quatre balles contre les zombies/squelettes. Néanmoins, le soft propose tout de même des combats de boss, ceux-ci sont globalement réussis et, contrairement aux ennemis de base, vous allez devoir utiliser beaucoup de munitions. Un conseil ? Préparez-vous avant chaque affrontement ! Pour cela, n’hésitez pas à faire un tour dans vos coffres, ceux-ci sont liés entre eux. De plus des save rooms sont disponibles dans l’hôtel. Pas besoin de ruban, vous n’êtes aucunement limité en nombre de sauvegardes, alors… faites-vous plaisir !

HOTEL EVIL 2 : 5 Etoiles !

La comparaison avec Resident Evil n’est pas terminée, nous allons nous attarder sur RE2 et RE3. Fort heureusement, cette fois-ci, il ne s’agit que de points positifs ! Tout d’abord, le système des sacoches. Vous avez la possibilité de trouver dans l’hôtel un allié de taille, les sacoches ! Pour les néophytes du genre, ces dernières vous permettent d’agrandir votre inventaire, ce qui vous évitera des allers-retours bien pénibles. C’est une fonctionnalité indispensable ! Mais que serait un bon survival-horror sans une grande menace qui rôde dans les parages ? A la manière d’un Mr.X ou de Nemesis, Fobia dispose aussi de son « grand méchant » ! Ce dernier ne se promène pas aléatoirement dans l’hôtel, il apparait à des moments bien précis et chacune de ses apparitions apporte un coup de stress supplémentaire aux joueurs. Tout comme ses confrères, ce dernier est invincible, alors soyez gentil, ne gaspillez pas vos balles inutilement et prenez vos jambes à votre cou ! Pour finir, parlons maintenant du level design. Pulsatrix Studios nous propose un travail de très bonne facture ! Nous n’avions pas eu un tel ressenti depuis le mythique commissariat de Resident Evil 2.

Vous allez devoir vous frayer un chemin à travers les huit étages que comporte l’hôtel, et ce aussi bien par les escaliers que par l’ascenseur (que vous allez devoir réparer). Toute la subtilité du titre vient du fait que la plupart des énigmes sont liées à cette progression dans l’hôtel, tout se fait le plus naturellement possible, le joueur comprenant très vite les tâches qu’il doit réaliser ! A force de progresser, vous débloquez des raccourcis ou de nouvelles pièces à visiter, ces dernières comportant également des énigmes optionnelles à résoudre… et il y en a un paquet ! Si vous réussissez lesdites énigmes, vous obtenez une sphère, une amélioration pouvant vous rapporter entre 1 et 5 points. Depuis la touche Y, vous pouvez utiliser ces points durement gagnés afin d’améliorer vos armes ! Il vous sera nécessaire de chercher dans tous les recoins pour trouver les nombreux indices permettant de résoudre les énigmes. Vous aurez beaucoup de cadenas à ouvrir, de portes à déverrouiller, de codes à utiliser et besoin de différents items pour progresser.

Un peu plus haut, nous évoquions l’appareil photo, ce dernier a une grande utilité dans cet hôtel. Rappelez-vous, cet appareil dispose d’une particularité assez unique en son genre, à savoir créer une connexion entre deux époques différentes. Une mécanique de jeu plutôt connue dans le monde vidéoludique mais qui reste très bien implantée dans l’univers de Fobia. Soyez très attentifs avec les éléments des décors car ces derniers pourraient être une mine d’informations, en équipant votre appareil photo, certains objets, murs, portes, etc. pourraient subitement ne plus être là ou avoir changé de place ! Les développeurs ont pensé à glisser des « indices », si vous apercevez des mains dessinées à la peinture, il y a de fortes chances que la solution à votre problème soit dans les parages.

« J’ai la FOBI(A) des Hôtels ! »

La partie sonore étant un élément assez important dans le domaine des jeux d’horreur, qu’en est-il pour ce Fobia ? Du côté du sound design rien à signaler, tout est parfait ! La spatialisation sonore est réussie, tout comme son OST sortie tout droit des Resident Evil de l’époque ! Petit rappel, si vous souhaitez profiter pleinement de l’ambiance sonore, il faut jouer impérativement avec un casque afin de profiter pleinement de l’immersion. En parlant d’immersion, nous avons le regret de constater que sur sa partie horrifique (malgré certaines similitudes avec RE7), Fobia n’est clairement pas un jeu qui fait peur. Alors si vous cherchiez des sensations de terreur, ce n’est guère ici que vous les trouverez. De la peur ? Non ! Un peu de stress ? Oui !

Enfin, petit studio oblige, cela se ressent sur la partie graphique. Le jeu reste visuellement plutôt correct dans son ensemble, l’hôtel fourmille de détails, l’histoire est racontée à travers ces décors qui en disent long sur son mystérieux passé. Nous notons tout de même quelques effets de lumière relativement propres ainsi que l’effet du filtre vert lors de l’utilisation de l’appareil-photo. Hélas, du côté des animations des personnages, plus précisément de la modélisation des visages, c’est un raté complet ! Heureusement pour vos yeux, sur toute la durée du périple, vous ne croisez que deux PNJ ! Aucune chute de framerate n’est à signaler, le jeu tourne merveilleusement bien en 60 FPS.

L’avis perso de Yoann // Encore mieux que du RE !

Je vais sûrement vous faire halluciner mais voilà je l’admets : j’ai préféré Fobia à Resident Evil 7 ! Son ambiance, son level design ou encore ses énigmes m’ont littéralement fait oublier cette déception qu’a été RE7. Malheureusement on y retrouve quelques défauts similaires, notamment au niveau de la rigidité du gameplay ou de la pauvreté du bestiaire (on ne peut pas tout avoir !). Quoi qu’il en soit, ce Fobia St Dinfna Hotel est un survival-horror vraiment sympathique. Pour preuve, je l’ai terminé trois fois ! Je vais suivre de très près les futurs projets de ce jeune studio indé brésilien, en espérant avoir d’autres surprises du même gabarit car, vous me connaissez, les survival-horror, c’est mon dada !


L’avis perso de Benoit // Un très bon moment à passer !

Fobia St Dinfna Hotel est une très bonne surprise pour moi. Avec un gameplay rappelant en tout point Resident Evil mais avec les mêmes défauts, dont une rigidité dans les déplacements, ce qui est dommage, le jeu offre une immersion plutôt sympathique dans un hôtel complètement délabré. Mais pas de panique, il ne propose pas que l’hôtel en décor, cependant il en reste le meilleur passage du jeu avec en prime un excellent level design. On se prend vite dans le jeu des énigmes et la recherche d’objets pour progresser dans l’histoire avec de multiples allers-retours dans les différents étages de l’hôtel afin d’avancer. Ce qui est sûr, c’est que si vous aimez fouiller dans un jeu, Fobia est parfait pour vous ! J’ai passé un agréable moment et sa durée de vie est vraiment correcte (11h pour ma part).


Point complet
N’y allons pas par quatre chemins, Fobia St Dinfna Hotel est tout simplement un RE-like. Le soft s’inspire grandement de la licence Resident Evil , pour le meilleur mais aussi pour le pire ! Commençons par les aspects négatifs, tout comme RE7, Fobia propose un gameplay très limité dans sa palette de mouvements ainsi qu’une jouabilité très rigide. De plus le bestiaire se veut relativement pauvre, se limitant seulement à deux types d’ennemis différents ! Pour un survival-horror, le jeu ne fait pas vraiment peur, ce qui est fort dommage car l’univers de Fobia disposait d’assez de qualités pour renfoncer cette atmosphère horrifique. Du côté de la technique, la modélisation des visages est complètement à la rue, venant tout droit d’une autre époque ! Enfin du côté des bonnes idées déjà aperçues dans RE2 et 3, nous pouvons clairement citer le système des sacoches ainsi que la présence d’un « Nemesis » qui vient traquer le joueur lors de moments bien précis ! Certes, Fobia puise la majorité de ses idées dans celles de la licence Resident Evil mais ce n’est pas pour autant qu’il se repose sur ses aînés. Nous avons été agréablement surpris par la qualité du level design de l’hôtel, par la générosité des énigmes ainsi que par l’utilisation de l’appareil photo permettant de créer des connexions entre différentes époques. En bref, ces trois éléments sont tout bonnement remarquables ! Rajoutez à cela un scénario intrigant mais surtout original, un sound design de qualité ainsi qu’une durée de vie très honnête et vous obtenez un premier essai imparfait mais qui dispose d’assez de qualités pour combler les fans de la saga Resident Evil !

On a adoré :
Dans la lignée de Resident Evil
Généreux sur les énigmes
Sound design de qualité
Univers et scénario originaux
L’utilisation de l’appareil photo
Level design de qualité
Bonne durée de vie (10-15h)
Le mode Nouvelle Partie+
On n'a pas aimé :
Gameplay rigide
Palette de mouvements limitée
La pauvreté du bestiaire
Le jeu ne fait pas peur
La modélisation des visages


Consulter les commentaires Article publié le 13/08/2022 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022