Test Advent Rising - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Advent Rising



Editeur
THQ
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.02.2006
  31.05.2005
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
Classification PEGI
Prix de lancement
43,00 €

Annoncé il y a plus de deux ans par un studio de développement resté jusque là méconnu du grand public, Advent Rising était sans aucun doute l’un des meilleurs espoirs de Majesco pour relever l’énorme dette qui l’handicape depuis plusieurs années. Bénéficiant d’un très gros budget, le jeu de Glyphx allait sans difficulté créer la surprise… Mais c’était sans compter sur l’énorme retard pris dans son développement et les nombreuses difficultés de Majesco à trouver un éditeur pour la version PAL. Finalement, THQ s’est décidé à porter l’OVNI de Glyphx sur le vieux continent et c’est non sans une certaine appréhension que nous nous sommes penchés sur lui…

L’avènement de l’humanité est arrivé…




Fort d’un scénario épique rédigé par le grand écrivain de science-fiction Orson Scott Card, Advent Rising fait sans aucun doute partie des jeux les mieux lotis d’un point de vue scénaristique. Le scénario d’Advent Rising débute dans une station spatiale proche de la Terre. C’est en effet ici que Gideon, le héros rebelle que vous incarnerez, est en phase de terminer son entraînement avec son frère, Ethan. Tout deux se sont portés volontaires à l’accueil d’une race extraterrestre jusque là méconnue des humains. Les félidiens, qui vénèrent les êtres humains comme des être mythiques ont tenu à rencontrer ce peuple pour leur faire part d’une terrible menace. En effet, d’ici plusieurs jours, l’humanité devrait être attaquée par les terribles chercheurs, une autre race extraterrestre avide de pouvoir et de supériorité. Face à eux, les humains risquent vite d’être désorganisés et de tout perdre… Malheureusement, les chercheurs arrivent plus tôt que prévu et la panique s’empare du personnel de la station…

Non sans rappeler un certain Halo, Advent Rising nous plonge d’emblée dans un univers incroyablement vaste, avec un scénario assez complexe qui met en scène une guerre galactique. Là où le scénariste marque un gros point, c’est dans le fait qu’il arrive à donner à cet univers une réelle profondeur… Les guerres évoluent, l’humanité tente désespérément de survivre à une invasion massive, Gideon doit faire face à de nombreux choix… Bref, pas facile de structurer tout ça. Pourtant, Orson Scott Card s’en sort haut la main, allant même jusqu’à retranscrire les sentiments du héros, de son frère, de sa fiancée et de Marin, une jeune femme qui l’accompagnera pendant toute l’aventure. Chaque personnage est doté de son propre passé, d’une expérience à part entière et de ses propres mimiques. Les relations qui les lient sont très détaillées et il vous arrivera bien souvent de rester bouche baie devant certains évènements peu scrupuleux pour nos héros… Le tout est mis en scène grâce à un nombre conséquent de cinématiques (pas loin d’une centaine !) qui viennent entrecouper votre progression et qui sont un véritable régal pour les yeux. Plus qu’un jeu, Advent Rising s’érige sans difficulté au titre d’OVNI. Et c’est à son scénario qu’il doit ce grade.

Un cocktail explosif




Au niveau du gameplay, Advent Rising prend le meilleur de plusieurs titres pour se créer une jouabilité unique, à mi-chemin entre celle d’Halo, de Max Payne et de Crimson Sea. Comme dans Halo, vous contrôlez un héros surpuissant qui pourra choisir sa propre approche du terrain et attaquer en groupe, secondé de plusieurs soldats. Vous vous souvenez de la toute première cinématique mettant en scène le Master Chief ? Eh bien, globalement, ça y ressemble. Les environnements sont variés, allant de la station orbitale à la ville du futur, en passant par des égouts, une planète extra terrestre et des vaisseaux en tous genres. Les actions que vous effectuerez sont également variées, avec de nombreuses scènes de jeu radicalement différentes allant des gunfights aux combats au corps à corps, en passant par l’utilisation de véhicules, la conduite de vaisseaux spatiaux, l’exploration et le combat contre boss. Vous ne vous ennuierez pas une seconde ! Au niveau de la jouabilité à proprement parler, Advent Rising s’inspire pas mal de Max Payne. Les combats sont rapides, jouissifs et mettent généralement en scène une bonne vingtaine de protagonistes. A cela, on ajoute un nombre de possibilités énorme, avec l’utilisation de six pouvoirs (lévitation pour soulever et contrôler les ennemis, glissement temporel pour vous déplacer dans l’espace et dans le temps, choc pour utiliser une onde de choc, négation pour générer un bouclier protecteur, éclat pour envoyer des échardes mortelles sur vos ennemis et finalement impulsion pour libérer une impulsion mortelle tout autour de vous) qui s’amélioreront tous au fur et à mesure que vous évoluerez dans le jeu, un vaste arsenal allant de la grenade au shotgun, en passant par la mitraillette et le blaster, la possibilité de tenir deux armes simultanément et donc de tirer sur deux ennemis différents en même temps, l’utilisation de véhicules tels que des chars, des jeeps ou des tourelles et enfin des combats au corps à corps. Nul doute que vous avez de quoi défaire une armada d’ennemis !

De leur côté, les chercheurs sont divisés en plusieurs castes. Ainsi, vous affronterez aussi bien de simples soldats que des combattants protégés de boucliers. Encore une fois, Glyphx a tenu à varier les plaisirs.

En plus de toutes ces qualités, Advent Rising recèle de moments cultes. Citons entre autres la fuite d’un vaisseau en train de se décomposer sous vos pas, l’évolution de Gideon dans un vaisseau submergé par les flots ou encore la défense d’une zone avec un groupe de marines armés de lance-roquettes… Que de moments d’anthologie ! Par ailleurs, certaines phases de jeu manquent de pêche, particulièrement les combats au corps à corps ou les longues ballades en jeep. Les niveaux se déroulant sur Terre ne sont, eux aussi, guère fort inspirés. Dommage. Cependant, il faut avouer que pour 40€ Advent Rising se révèle être une sacrée surprise.

Niveau durée de vie, Advent Rising se termine malheureusement assez vite. Comptez une dizaine d’heures tout au plus pour boucler l’aventure. Une fois le jeu fini, vous pourrez toujours revisionner les nombreuses cinématiques voire éventuellement vous relancer dans le solo. Pour ce qui est du multijoueurs, Advent Rising ne gère que la compatibilité Live, sans proposer le moindre mode de jeu. Pourtant, le bébé de Glyphx s’y prêtait bien avec son arsenal varié, les nombreuses possibilités de gameplay qu’il proposait et ses niveaux immenses. Encore une fois, on sent que le développeur a tenu à boucler le jeu rapidement, d’où le manque de finition.

Un excellent jeu… il y a 2 ans…




Si Advent Rising s’avère très réussi niveau contenu, il n’en demeure pas moins dépassé techniquement. Exclusif à la Xbox, le jeu de Glyphx s’annonçait pourtant prometteur. Les graphismes, très colorés, sont malheureusement peu détaillés. Ainsi, les modélisations des personnages semblent parfois un peu trop sommaires, de même que certains niveaux sont peu inspirés. Enfin, on ne peut que regretter l’absence flagrante de finition des derniers niveaux et de la réalisation en général. De nombreux bugs feront leur apparition, de même qu’il arrivera régulièrement que des chutes de frame-rate se produisent, handicapant sérieusement la jouabilité du jeu. Malgré tout, vous évoluerez gaiement dans ce shooter futuriste tellement jouissif qu’il nous fait oublier tous ses défauts.

Reste à présent à aborder la bande sonore du jeu, autre gros point fort d’Advent Rising. Comme pour Halo 2 ou Fable, le jeu a même bénéficié d’une bande son vendue en magasin et éditée par Sumthing. C’est beau, poétique, sublime et ça tourne en Dolby Digital. De quoi vous faire vivre une aventure épique en toute quiétude. Reste qu’on aurait apprécié avoir droit à des voix en français, Majesco s’étant contenté de simples sous-titres lors des cinématiques. Dommage.

Point complet
Mix d’Halo et de Crimson Sea, Advent Rising arrive à se démarquer de la concurrence grâce à son scénario d’exception et son ambiance unique. Glyphx, qui réalise ici son premier projet sur Xbox, s’en sort plutôt bien, même si on aurait pu en attendre plus du moteur graphique, somme toute assez banal. Si le gameplay se révèle plutôt jouissif, on ne peut que regretter les nombreuses chutes de Frame-Rate et les quelques bugs qui viennent handicaper la jouabilité. Faute d’être un chef d’œuvre, Advent Rising se classe dans les jeux d’action moyens, ceux qui auraient pu devenir des mythes si ils avaient bénéficié d’une meilleure finition… Dommage, car il en a fallu de peu.

On a adoré :
+ Scénario en béton
+ Bande sonore d’exception
+ Des personnages attachants
+ Gameplay jouissif
+ Une ambiance unique
+ Superbes cinématiques
+ Seulement 40€…
On n'a pas aimé :
- Pas de multijoueurs
- Durée de vie un peu courte
- Quelques bugs
- Graphismes dépassés
- Chutes de Frame-Rate


Consulter les commentaires Article publié le 04-03-06 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021