Test Miami Vice - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Miami Vice



Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.11.2004
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Davilex nous sort enfin l'adaptation de Miami Vice sur Xbox, et cela au prix de 29 euros 99 ! Quelle bonne nouvelle me direz-vous... Quelle sombre arnaque vous répondrais-je ! Car si Miami Vice est le nom d'une série prestigieuse, on ne peut pas en dire autant de la société qui s'est occupée de son adaptation sur Xbox. Davilex étant bien connu pour ses daubes. K2000, Beach King et Miami Vice ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Prêt pour le massacre?

Avant de commencer le génocide, remettons-nous un peu dans le contexte. Nous sommes dans les années 80 quand un jour un réalisateur décide de lancer une série policière nommée chez nous Deux Flics à Miami. Dès le lancement, les aventures de Sonny Crockett et Ricardo Tubbs font un énorme succès, lançant la série aux portes de la gloire... Ce qui fit très certainement le succès de la série c'est le charisme fou des 2 héros qui étaient confrontés à diverses organisations mafieuses dans un des endroits les plus paradisiaques de ce monde : Miami.

De son côté, Davilex était né en 1986 aux Pays-Bas. Aujourd'hui composée de 10 développeurs, l'équipe nous remet au goût du jour ce chef d'oeuvre du petit écran. Avaient-ils tort ou raison? Difficile de dire tant Davilex sait nous surprendre de ses talents cachés, très bien cachés même !

Davilex : label de nullité




Pour ce qui est du gameplay, Davilex s'est contenté du minimum en offrant aux joueurs un shoot bête et méchant. Pas la moindre variation de plaisir, tout ce que vous aurez à faire c'est défoncer du truand à coup de shotgun et autres armes à feu. Toute l'histoire commence avec la mort d'un trafiquant de mort qui vous mènera à travers les 15 niveaux à une des fin les plus ridicule du jeu-vidéo. Comme vous vous en doutez aussi, vous pourrez switcher entre les 2 héros, histoire de se la jouer un peu coopération mais à part ça et tirer, nos 2 bons flics ne savent pas faire grand chose... Le jeu se veut tellement linéaire qu'il est tout simplement impossible de se perdre ! Vous vous plaigniez de Sudeki en RPG? Miami Vice fait pire, bien pire ! Dans Sudeki vous étiez sur un rail, dans Miami Vice vous l'êtes aussi, mais attaché au wagon avec des cordes tellement bien serrées qu'il vous est difficile de vous en échapper. Pour faire plaisir aux amateurs de soumission, Davilex a même incorporé un système d'ordre à la Rainbow. Ainsi vous pourrez lui ordonner d'avancer à tel endroit, de vous suivre, de vous couvrir et d'attaquer. Sympa oui mais ça ne sauvera pas le jeu.

En fait, les 2 plus gros défauts de Miami Vice viennent du fait que la caméra est déjà très mal gerée et que en plus, l'IA est vraiment inexistante. En fait, pour expliquer cela, on pourrait imaginer une situation très cocasse : prenez une vache folle, faites là avancer, celle-ci éprouvera de terribles difficultés à avancer sans se planter. Voilà pour la comparaison... Du coup on se retrouve avec une caméra qui se met dans tous les sens sauf celui qui est réellement intéressant de manière à faire monter en vous la colère au maximum. Miami Vice, un jeu en voie d'extinction? C'est bien possible car croyez-moi, l'envie de défénestrer le jeu se fait de plus en plus grande au fur et à mesure des échecs. Simultanément au problème de vache folle, on retrouve une espèce encore inconnue, ce qui pourrait bien être d'ailleurs le chaînon manquant : vos ennemis. Ceux-ci sont tout simplement débiles. Tirez leur dessus, planquez-vous et ceux-ci resteront bêtement là à vous tirer dessus sans effectuer le moindre mouvement, comme si ils étaient clouer au sol. Bon un ça va, on pourrait imaginer qu'il a des maux de ventres mais 50 ça commence à faire une fameuse épidémie !

Davilex : le dieu du n'importe quoi !




Si il est clair que Miami Vice s'était déjà bien enfoncé dans ce titre, il est aussi très clair que c'est très loin d'être fini ! Car comme l'annonce le titre, Davilex a un goût tout particulier pour le surréalisme en matière de jeu-vidéo. Ainsi j'ai relevé quelques moments particulièrement hilarants qui peuplent le jeu... Tout d'abord, sachez que si les décors ont bien été modélisés, ceux-ci ne servent strictement à rien puisque les balles transpercent murs, voitures, caisses et même parfois ceux que vous tuez ! Du coup, se mettre à couvert ne sert strictement à rien d'où peut-être l'explication que les ennemis ne bougent pas... Soit, des tordus chez Davilex, je vous le dis. Deuxième anecdote assez comique. Lors du niveau situé dans la belle villa cossue il m'est arrivé en pleine action que la caméra décide de partir en vacances au dessus du niveau me laissant ainsi admirer la splendide vue en contrebas. C'est beau les souvenirs de vacances. Enfin, dernière petite anecdote sur ce jeu au ridicule ultime, à un moment de sauvegarde j'ai reçu un message d'erreur demandant d'ajouter la carte mémoire Playstation 2... Ce qui m'a d'ailleurs fait lâcher le jeu ! Davilex, le roi des pitreries.



Sinon pour le reste eh bien la jouabilité est correcte, la durée de vie assez longue (encore faut-il vouloir le boucler !), la bande son pourrie jusqu'à l'os avec des voix en anglais uniquement et des bruitages dignes d'Atari Anthology et Miami Vice s'offre même le prestige de posséder l'un des plus laids moteur graphique existant à ce jour sur Xbox. Des personnages modélisés au scalpel alliés à des niveaux aussi laids que nombreux. En somme, une bonne grosse daube comme on les aime qui se prend un vilain râteau dans ce test. Merci Davilex de nous réjouir de cette manière. Ton existence nous comble de joie !

Point complet
On tient là un des plus mauvais jeu sur Xbox. Miami Vice n'a rien pour lui, si ce n'est peut-être l'humour très étrange de nos amis surréalistes de Davilex. Un jeu proposé à 30 euros à se prendre si vous voulez voir ce qu'est un jeu ridicule.

On a adoré :
-La musique du générique
-Tellement nul qu'il en devient comique
-30 euros...
On n'a pas aimé :
-30 euros c'est encore trop cher !
-Graphiquement hideux
-Bourré de bugs
-IA nulle et caméra injouable
-On s'en lasse très vite


Consulter les commentaires Article publié le 30-12-04 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021