Test The Riftbreaker - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 475 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
EXOR Studios
Genre
Hack and slash
Statut
Disponible
Date de sortie
  14.10.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
29,99 €

Le 14 octobre dernier a été marqué par la sortie du jeu The Riftbreaker développé par les équipes d'Exor Studios. Ce RTS mécha futuriste a été ajouté directement dans le catalogue Xbox Game Pass et nous avons eu le plaisir de l'essayer. Un énième RTS ? Ou celui-ci détient un petit quelque chose qui le rend si différent ? Suivez le guide !

Mr Riggs et moi !



Plantons le décor ! The Riftbreaker nous embarque dans un voyage intergalactique dans lequel, après que les ressources de la Terre aient été épuisées, vous atterrissez sur Galatea 37. Cette planète inconnue se révélera très inhospitalière très rapidement. Cependant, pas de quartier pour le capitaine Ashley Nowak qui décide d'atterrir à bord de Mr Riggs, un robot mécha, afin de construire une base et commencer à extraire les ressources de la planète. Vous êtes donc aux commandes de Mr Riggs, ce mécha doté d'armes très efficaces afin de se débarrasser des créatures extraterrestres. Vous devrez commencer par construire votre base grâce à un panel de bâtiments à construire. Vous pourrez construire différents bâtiments comme des générateurs afin d'alimenter votre base, des bâtiments permettant de stocker vos différentes ressources importantes, des tourelles défensives et bien d'autres encore.

The Riftbreaker offre un gameplay à cheval entre un jeu de stratégie, un tower defense et un hack'n slash. En effet, ce n'est pas un jeu de stratégie comme Age of Empire par exemple où vous devez déplacer votre pointeur et dire à vos unités où aller. Ici, c'est vous qui contrôlez votre robot mécha et grâce aux sticks de votre manette, vous orientez la vue afin de pouvoir tirer et vous diriger. Un mécha doté d'armes, d'une foreuse et que vous pouvez personnaliser tout au long de l'aventure. A ce niveau-là, le gameplay est simple et sans difficulté en matière d'adaptation, ce qui est parfois rare pour un RTS sur console. Si on devait chipoter un peu, ce n'est pas tout le temps évidant de se déplacer et être précis dans ses tirs. Vous entamerez un mode campagne sans lequel la difficulté montera crescendo. L'histoire est bien rythmée et suffisamment prenante pour y rester des heures. La partie exploration de la planète y est pour quelque chose puisqu'il y a tellement de choses à découvrir, de gisements à trouver afin d'en récupérer les ressources si précieuses mais également d’ennemis à la pelle à chaque recoin. Et que dire de ce bestiaire qui est monumental.

La faune et la flore sont si variées que c'est un vrai régal d'explorer la planète. Vous passerez énormément de temps à l'exploration de la planète pour trouver ces fameux gisements de ressources puisqu'ils sont importants pour vous permettre de construire et agrandir votre base. Pour que votre base soit alimentée, ainsi que toutes vos structures, il vous faudra des sources d'énergie qui devront être reliées à chacun de vos bâtiments. Des panneaux solaires, des éoliennes, etc. Sauf que vient la partie stratégique du jeu puisqu'il dispose d'un cycle jour/nuit et des changements climatiques. Que faut-il comprendre de cela ? Imaginez que votre base soit alimentée que par des panneaux solaires et qu'il fait nuit ? Plus d'alimentation ! Imaginez que vous alimentez vos tourelles de défense grâce aux éoliennes et qu'il n'y a plus de vent ? Pas de défense ! C'est là qu'est la difficulté du jeu, construire de manière cohérente et équilibrée votre base et prévoir l'imprévu. Compliqué mais cela offre suffisamment de challenge pour les joueurs aimant la stratégie.

Quelle planète fabuleuse !


Ah cette planète ! Que dire à part que vous n'allez pas vous ennuyer. En plus des changements climatiques, des événements imprévus vous donneront du fil à retordre. En effet, vous subirez de temps en temps des attaques d'ennemis. On pourrait même parler de hordes tellement elles peuvent être gigantesques et il faudra être bien préparé pour subir ces attaques. La difficulté est assez bien dosée même si par moments le jeu offre pas mal de challenge. Et cela pourra en faire fuir quelques-uns. Si c'est le cas, sachez que le titre propose un mode de jeu style bac à sable dans lequel l'exploration est le principal objectif avec des créatures pacifiques. On peut regretter qu’il soit uniquement jouable en solo tant l’aventure se prêtait bien à de la coopération, voire à du versus.

Soyez en sûr, vous en prendrez plein les yeux. The Riftbreaker offre une direction artistique somptueuse, des décors beaux, vivants et colorés, ça pétille la rétine. Les animations sont très bien faites bien qu'on puisse déplorer quelques ralentissements par moments. Au niveau de la bande-son c'est plutôt correct mais ce sont surtout les doublages qui sont plus embêtants pour nous Français. En effet, ces derniers sont uniquement en anglais. En temps normal, ce n'est pas hyper grave puisqu'il y a les sous-titres. Cependant, lire les sous-titres en plein combat n'est pas une tâche facile donc forcément ça entache un peu l'immersion dans l'histoire.

Point complet
The Riftbreaker est tout bonnement une excellente surprise pour nous. Un jeu proposé pour la modique somme de 29,99 € d'une aussi bonne qualité c'est rare. Encore plus quand on sait qu'il est disponible dans le catalogue Xbox Game Pass depuis sa sortie. Une excellente durée de vie, un gameplay innovant mêlant stratégie et hack'n slash, des décors somptueux… On ne peut que recommander ce titre. Il est juste dommage de ne pas voir a minima de mode coopération pour un jeu qui s'y prêterait aisément.

On a adoré :
Excellente durée de vie
Bestiaire varié
C'est beau !
L'exploration
Les cycles jour/nuit
Un RTS intuitif
On n'a pas aimé :
Pas de multi, ni de coop
Quelques ralentissements
Doublage anglais uniquement


Consulter les commentaires Article publié le 21/11/2021 par Benoit D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022