Test Farming Simulator 22 - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 485 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
GIANTS Software
Genre
Simulation
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.11.2021
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Après trois longues années d’absence sur nos consoles de salon, Farming Simulator est de retour ! En effet l’épisode 20 est un jeu mobile et le 21 n’a jamais vu le jour. Farming Simulator 22 débarque donc sur Xbox Series S/X pour nous remettre au boulot. Il faut savoir que la licence appartient désormais à ses créateurs, à savoir Giant Software. Nous avons eu l’immense plaisir de recevoir un press kit très original (photos disponibles sur notre compte Instagram) de la part de Koch Media, en plus du jeu bien entendu. Bref, revenons à nos moutons ! Avant de rentrer dans le vif du sujet, précisons que votre serviteur (Yoann) est un néophyte sur cette licence. Son avis est donc à prendre pour les joueurs qui ont le même profil.

La dure vie de fermier…



Après une cinématique en CGI des plus mouvementées, nous voilà dans le menu principal de ce Farming Simulator 22. Une fois la personnalisation de notre fermier faite, le jeu propose trois modes de difficulté que nous allons analyser ci-après :
    Nouveau fermier :
  • « Vous possédez déjà un terrain et des équipements. A Elmcreek, nous vous apprendrons à jouer à Farming Simulator ». A vrai dire, ce n’est pas tout à fait vrai, en effet même si le jeu est paramétré sur le mode facile, les nouveaux joueurs découvrant la licence auront beaucoup de mal à comprendre ce qu’il faut faire, la faute à un tuto très vite expédié. Une fois ce tuto (qui ne dure qu’à peine cinq minutes) terminé, vous devez vous débrouiller par vous-même. Autant vous dire que nos premières heures de jeu ont été extrêmement laborieuses ! On essaye tant bien que mal de comprendre quel outil est compatible avec son véhicule, quel type d’objet faut-il acheter pour semer, récolter, etc. Nous comprenons assez vite la complexité d’être fermier ! A force d’apprendre de ses erreurs, le joueur assimile petit à petit les mécaniques du jeu.
  • Sur le mode nouveau fermier, vous devez surtout vous concentrer sur différents objectifs qui ont un rapport avec les champs : ensemencement, pressage, récolte, épandage d’engrais, travail de la terre, etc. Ces objectifs sont proposés de différentes manières : soit vous le faites sur vos propres champs (bon courage…), soit vous acceptez des contrats de la part d’autres fermiers, nous vous conseillons fortement la seconde option ! En effet, les contrats sont la manière la plus simple de s’entrainer tout en récoltant quelques euros, surtout que vous aurez la possibilité d’emprunter les véhicules ainsi que leurs outils pour le travail demandé. A noter que sur cette première map (Elmcreek) il y a plus de 80 champs, autant vous dire qu’il y a de quoi s’occuper !
    Gérant de la ferme :
  • « Vous commencez avec des fonds conséquents, mais sans terrain, ni bâtiment, ni équipement. A vous de façonner votre ferme ». Vous débutez avec 1 500 000 euros, « wahou quelle somme incroyable ! » Pas tout à fait… En effet Farming Simulator 22 est un jeu de simulation, ce qui veut dire que les prix des terrains, véhicules, outils, etc. sont réalistes. Pour vous donner une idée, un petit tracteur de type Landini REX4 GT coûte 40 000€. Un terrain peut varier entre 65 000€ et 800 000€… Autant vous dire qu’il faut bien réfléchir à comment investir son argent lors de vos premiers achats car la suite en dépend ! Malheureusement, en bons novices, nous avons mal investi nos billets et nous nous sommes retrouvés assez vite sur la paille, obligés de faire un crédit à la banque ! De plus, il n’y a pas énormément de contrats dans ce mode de difficulté, vous allez devoir vous occuper de vos propres champs si vous souhaitez vous en sortir. Rajoutez à cela la difficulté des paramètres du jeu qui sont désormais en difficulté moyenne, ce qui veut dire une gestion économique plus rude qu’il faudra prendre en compte, au même titre que la croissance journalière, la destruction des cultures, le labourage périodique, etc. Encore plus de boulot qu’auparavant !
    Partir de Zéro :
  • « Votre capital de départ est très limité et vous ne possédez ni terrain, ni équipement. L’économie traverse une période difficile, les prix sont bas et les éléments de gameplay sont très réalistes ». C’est le mode de difficulté parfait pour toutes celles et tous ceux qui maîtrisent parfaitement le genre. C’est l’expérience ultime que peut vous offrir ce Farming Simulator 22 ! Malheureusement même en ayant passé de nombreuses heures de jeu sur ce choix de difficulté nous avons fini par abandonner, ce mode est vraiment exigeant et il faut connaitre tous les aspects du titre sur le bout des doigts ! Vous commencez avec seulement 50 000€, les paramètres du jeu sont en difficulté maximale, ce qui prend en compte la difficulté économique, la croissance saisonnière, les pierres de champs, l’entretien constant des terrains, l’essence et la gestion de dégâts des véhicules mais surtout il n’y a aucun contrat de disponible !
Ce que nous pouvons retenir de ces trois modes de difficulté : nous ne pointerons pas du doigt les modes de difficulté « Gérant de ferme » et « Partir de Zéro » destinés avant tout aux habitués du genre qui connaissent déjà la licence. Ils proposent une expérience de jeu très intéressante mais surtout complète. Par contre là où le bât blesse, c’est sur son mode dit « facile ». Nous sommes conscients que Farming Simulator s’adresse avant tout à un public précis, pour ne pas dire de « niche », ce qui est regrettable car beaucoup de joueurs aimeraient se lancer dans cette aventure. Nous préférons jouer la carte de la sincérité et prévenir les nouveaux venus que ce Farming Simulator 22 n’est clairement pas un jeu accessible et qu’il vous faudra vous armer de patience car le mode tutoriel ne sert strictement à rien. De plus, l’onglet « assistance » n’est guère pratique et survole beaucoup trop d’éléments importants…

Vis ma vie de fermier

Après avoir passé à la loupe les différents modes de difficulté nous allons désormais aborder ce que Farming Simulator a dans le ventre ! Sur son contenu, le soft est ultra généreux ! En effet le jeu dispose de trois maps différentes avec chacune leurs spécificités (champs, élevages, productions). Nous ne reviendrons pas sur l’aspect des champs à cultiver (cités plus haut), l’élevage d’animaux étant une grande nouveauté dans ce Farming Simulator 22. Vous y trouverez des vaches, des chevaux, des cochons, des moutons, des poules, des chiens et même des abeilles ! Bien évidemment vous allez devoir prendre soin de vos animaux en achetant de la nourriture, de l’eau, etc. Ces derniers vous le rendront bien en étant plus productifs, ce qui veut dire de meilleurs bénéfices ! Vous pourrez par exemple récolter le lait de vache, le miel produit par les abeilles, la laine des moutons, etc. Là encore plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez revendre vos produits dans des endroits spécifiques situés sur la map ou créer votre propre production en achetant des usines et des points de vente. L’aspect de gestion de ces derniers n’est pas des plus simples à comprendre, vous y trouverez des usines de BioGaz, des produits laitiers, moulins à grains, céréales, raisins…

Il en va de même pour les points de vente, les pizzerias, les supermarchés, les restaurants. Malgré le fait que cela soit très complet, le problème reste le même : rien n’est expliqué, nous ne savons pas comment gérer cet aspect si complexe ! Les serres et les vergers vous permettront de récolter différents types de produits (fraises, tomates, raisins…). Du côté des engins agricoles, Giants Software a sorti le grand jeu avec 400 véhicules issus de 100 marques différentes. Mais ce n’est pas tout, il est possible de créer sa propre ferme de A à Z ! Grâce au mode construction disponible depuis le bouton back de votre manette vous allez pouvoir façonner la ferme de vos rêves ! Bâtiments, productions, animaux, décorations et paysagismes sont de la partie. La grande nouveauté que beaucoup de fans attendaient a enfin vu le jour, il s’agit des saisons. Cette toute nouvelle fonctionnalité apporte un grand plus à la saga, elle propose de vous adapter au cycle annuel pour semer / récolter différents types de cultures. Pour cela vous devez vérifier le calendrier des cultures. Par exemple il est impossible de semer du blé à partir du mois de mars jusqu’en juillet, il faudra attendre le mois de septembre puis de nouveau attendre l’année suivante pour la récolte ! Un gros travail d’organisation qui demande de varier ses secteurs d’activité et de jongler entre ces derniers. La période hivernale est quant à elle particulière puisque vous devrez vous occuper de l’entretien des champs et des routes enneigées.

Réaliser toutes ces tâches en solo n’est pas des plus faciles, n’est-ce pas ? Le soft vous propose des IA afin de vous prêter main forte ! Depuis un véhicule il vous suffit d’appuyer sur le bouton B et de programmer le planning / la destination de vos employés ! Malheureusement certains d’entre eux sont des petits filous une fois envoyés au charbon, par exemple pour récolter un champ de coton. Vous verrez apparaitre en haut à droite de votre écran « le fermier B a terminé son travail »… Sauf qu’une fois sur deux, vous aurez la mauvaise surprise de voir que votre employé vous a légèrement pris pour un c*n. En effet, ce saligaud ayant fait une belle ligne droite dans le champ, à peine 10% du travail a été effectué, laissant le tracteur en plan. L’expression « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » prend littéralement tout son sens… Après ces mauvaises expériences, nous voulions rechercher d’autres joueurs avec qui jouer. Malheureusement personne n’a répondu à notre appel, pire encore, tous les serveurs étaient en privé.

Il n’est pas beau mon champ ?

Sur son aspect technique Farming Simulator 22 est plutôt en dents de scie. Le soft souffre par moment de clipping, de petites chutes de framerate lorsque le jeu change de saison ou s’il y a trop d’objets / véhicules au même endroit. Par contre les effets de lumière (phares des tracteurs par exemple) et la modélisation des engins agricoles forcent le respect ! Quant à la physique, disons que le soft s’en tire plutôt bien lorsque nous interagissons avec des outils sur un champ, la terre qui se retourne, les traces de pneus, les plantes qui s’aplatissent sous le poids de nos engins ou encore lors de la récolte des tournesols et de leur mise dans une benne. C’est très détaillé et réaliste. On ne peut pas en dire autant du comportement des véhicules. La conduite est pénible au possible dès que vous heurtez un malheureux petit obstacle. Attendez-vous à voir des choses étranges (voire comiques) comme un tracteur qui fait des centaines de tonneaux dans les airs avant de retoucher le sol… Les maps sont agréables à parcourir, chacune disposant de sa propre identité. Elmcreek s'inspire du centre-ouest américain, Haut-Beyleron est influencée par différentes régions françaises et Erlengrat nous présente des paysages typiquement alpins. Du côté de sa bande sonore, nous avons adoré les pistes radios, avec une mention spéciale pour les musiques Country qui nous plongent instantanément dans l’ambiance !

L’avis perso de Yoann // Tu aimes les patates ?

A vrai dire je ne suis absolument pas friand de ce genre de jeux, j’avais même quelques réticences avant de me proposer pour en faire la critique. Une fois ce pseudo tutoriel terminé, j’étais complètement paumé ! A l’heure où le sujet sur l’accessibilité / difficulté fait rage sur les réseaux sociaux, personne n’a jamais cité Farming Simulator ! Le jeu est exigeant, il est prévu pour un public très précis mais ce qui lui fait grand défaut c’est le manque d’un véritable tutoriel ! Pourquoi ne pas proposer un mode « scénario » qui serait en réalité un énorme tutoriel camouflé ? Cela serait une bonne chose pour laisser une petite chance aux plus curieux d’entre nous, surtout que Farming Simulator est une licence qui maîtrise parfaitement son sujet ! A force de jouer (et surtout galérer pendant de nombreuses heures) j’ai commencé à « comprendre » ce que le jeu avait à m’offrir, j’ai beaucoup apprécié le système des contrats, me permettant de me faire la main sur différents véhicules. Je me suis surpris à m’occuper d’un énorme champ de patates pendant plus de trois heures, effectuant de nombreux allers/retours entre les champs et la destination de livraison, je commençais à bien piger le truc et le plus drôle c’est que j’ai trouvé cela très addictif ! Malheureusement à force d’avancer dans le jeu, voulant passer à l’étape supérieure, j’ai de nouveau été bloqué. Pas assez d’argent, je ne comprenais pas les objectifs des contrats, comment gérer ses entreprises, le jeu devenait trop complexe pour moi ! Après une semaine de jeu, l’ennui commençait à pointer le bout de son nez. Fort heureusement en cherchant dans les mods proposés par la communauté, je suis tombé sur le St Graal… Un panneau permettant de gagner 350 000 euros par heure (bouh tricheur !). A partir de ce moment-là je me suis totalement amusé, j’ai acheté les 400 véhicules agricoles du jeu, tous les champs, entreprises, etc., je possédais la map dans son intégralité, j’étais devenu le Roi des fermiers ! Alors oui en activant ce mod j’ai un poil gâché l’expérience de simulation que propose ce Farming Simulator mais c’est aussi grâce à ce mod que mon intérêt pour le jeu est revenu !


Point complet
Vous l’aurez compris, être fermier est un dur labeur ! En effet, Farming Simulator propose une expérience très intéressante et surtout très complète. Malheureusement les nouveaux joueurs (novices) vont être très vite largués, la faute à un tutoriel trop vite expédié ! Les habitués de la licence quant à eux profiteront pleinement de ce que le soft a à leur offrir. Le système des saisons est une bonne nouveauté, apportant du réalisme et de la variété dans les situations. Farming Simulator 22 vous propose de conduire 400 véhicules agricoles différents dont les modélisations sont remarquables. En revanche, les bugs de collisions sont légion. En prime, les trois nouvelles maps ont leur propre identité et sont très agréables à parcourir, notamment grâce à la radio et ses pistes qui vous plongent dans l’ambiance ! Construire sa ferme est jouissif au possible bien que cela coûte du blé (sans mauvais jeux de mots…). Fort heureusement vous pouvez compter sur certains mods pour vous prêter main forte, contrairement à ces satanées IA qui profitent un peu trop de votre gentillesse ! Ces dernières ont un peu trop tendance à se la couler douce aux profits de quelques euros !

On a adoré :
Simulation agricole ultra complète
400 véhicules
Le cycle des saisons
Les modélisations des engins
Construire sa ferme de A à Z
Trois maps très différentes
La musique Country !
Les mods
On n'a pas aimé :
Tutoriel inexistant
Peu accessible pour les novices
Les bugs de collisions
IA alliées qui nous arnaquent


Consulter les commentaires Article publié le 14/12/2021 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022