Test Art of Rally - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 471 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Funselektor
Développeur
Funselektor
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  12.08.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
20,99 €

Art of Rally, c’est le second projet du studio indépendant Funselektor. Son fondateur, Dune Casu, revient sur le devant de la scène pour son deuxième projet après Absolute Drift. Art of Rally est un titre unique dans bien des aspects, mais surtout par son développement hors du commun. Le jeu a en effet été conçu en grande partie en solo par Dune, alors qu’il voyageait à travers les Etats-Unis, le Canada et le Mexique au volant d’un van aménagé ! Ici, pas de production à gros budget à la DIRT ou WRC, mais l’âme qui émane d’Art of Rally compense aisément ce manque de finances !

AESTHETIC



Souvenez-vous de ce poster dans votre chambre de gamin, vous savez, celui avec la Lancia 037 Martini qui s’envole au-dessus d’une crète, entourée de quelques centaines de spectateurs amassés bien trop proches de la route ! Des pilotes légendaires, des machines infernales, un public déchainé et le groupe B, catégorie tristement célèbre pour ses accidents mortels, finalement bannie en 1987… C’est cet âge d’or, des années 60 à 90 que Art of Rally met brillamment en valeur. Ce qui vous marquera en premier est en effet une direction artistique très stylisée, charmante et colorée, présentant de très beaux effets de lumière. Elle est aussi élégante que minimaliste avec son style Low Poly, et ne fera peut-être pas l’unanimité auprès des joueurs. Personnellement, nous adorons ! Les six environnements proposés sont distincts et très réussis, ils regorgent de détails, allant jusqu’à faire apparaitre le van du développeur (reconnaissable par sa peinture camouflage blanche) ! Vous aurez l’occasion de découvrir six environnements variés, à la fois visuellement et dans les tracés qu’ils proposent. La Finlande, la Sardaigne, la Norvège, le Japon, le Kenya et enfin l’Allemagne, autant de destinations que vous pourrez parcourir à plusieurs moments de la journée et sous trois types de météo : soleil, pluie, brouillard ! Au niveau sonore, les musiques entrainantes qui collent parfaitement à l’ambiance générale et des bruitages moteurs plutôt convaincants viennent compléter l’univers. Enfin, la cinquantaine de véhicules présents en jeu, bien qu’ils ne bénéficient pas de licences officielles, sont très facilement identifiables. Tous les icones sont présentes, chez Subaru, Lancia, BMW, Renault, Alpine, Audi… le tout toujours accompagné d’une petite description humoristique bien trouvée.

Pedal to the metal

Mais ne vous laissez pas endormir par sa direction artistique, Art of Rally en a aussi sous la pédale niveau gameplay. A première vue, on imagine un jeu à la conduite hyper arcade, il n’en est rien ! Les premiers virages finiront sans aucun doute en hors-piste, à la rencontre d’un sapin ou directement dans un lac mais avec un peu de persévérance et de discipline, on s’habitue à la caméra en vue de haut (le jeu ne proposant pas de caméras « classiques » type capot, pare-chocs, etc.) et à la conduite et on commence à enchainer les virages à peu près proprement. On dose finement l’accélérateur, met un petit coup de frein à main pour négocier proprement l’épingle et pied au plancher vers le meilleur temps ! Simple dans son approche mais mine de rien très exigeant grâce au travail sur la physique des véhicules, le jeu propose néanmoins quelques options de réglages qui pourront un peu faciliter vos débuts : stabilité, contre-braquage, abs et bien entendu passage de vitesses manuel ou automatique. Il faudra malgré tout être capable de s’adapter à la conduite de différentes machines, chaque voiture proposant une conduite propre en fonction de ses caractéristiques, et notamment en fonction de son type de propulsion (traction, propulsion, quatre roues motrices). Le revêtement du sol (asphalte, gravier, terre, neige…) viendra lui aussi jouer un rôle important, tout comme la météo ! Un vrai jeu de rallye donc, malgré son enveloppe hors des standards habituels.

Avec six catégories de courses en carrière pour un total de 72 spéciales, le contenu est assez conséquent, d’autant qu’il faudra vous accrocher si vous voulez essayer de battre les temps de vos adversaires en mode difficile. Chaque fin de spéciale entrainera aussi le déblocage de nouveaux véhicules et de nouvelles livrées en fonction de vos performances. Pour encore plus de plaisir, comptez aussi sur un mode contre-la-montre, une option pour créer un rallye personnalisé et un mode exploration libre dans lequel vous pourrez récupérer des objets à collectionner sur chaque circuit. Enfin, des événements quotidiens et hebdomadaires viennent enrichir le tout et apporter le seul aspect social du titre. Car en effet, Art of Rally est une expérience solitaire. Seul, au volant de sa machine, sur les routes sinueuses du monde entier. La recette parfaite pour un bon moment de détente au fond de son canapé, à condition d’adhérer au soft et de trouver un bon flow dans la conduite ! Une dernière note concernant les performances en jeu. Le titre a été testé sur Xbox Series X et aucun ralentissement, crash ou manque de fluidité n’est à déclarer. Néanmoins, le titre semble souffrir de quelques soucis techniques mineurs sur les consoles précédentes et propose visiblement des prestations graphiques nettement inférieures (végétation, ombrage, etc.).

Point complet
Art of Rally est une superbe découverte. Avec une direction artistique de haut vol, des environnements variés et très réussis et une belle sélection de voitures, le titre vous occupera de nombreuses heures. Son gameplay relativement exigeant le classe presque dans la catégorie simulation et il faudra faire preuve de doigté pour négocier proprement les tracés et aller chercher des résultats satisfaisants ! Enfin, son contenu conséquent viendrait presque faire oublier qu’il a été en grande partie développé par une seule personne ! Chapeau !

On a adoré :
Graphiquement très réussi
Une belle sélection de voitures
6 environnements variés
Un contenu plutôt conséquent
Une bande-son réussie
On n'a pas aimé :
Moins accessible qu’il n’y paraît
Pas de caméras « classiques »
Tracés un peu trop similaires d’un environnement à l’autre
Soucis techniques mineurs sur One


Consulter les commentaires Article publié le 08/09/2021 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021