Test Aragami 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 475 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Lince Works
Développeur
Lince Works
Genre
Action / Infiltration
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.09.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
39,99 €

Vous vous rappelez de Tenchu ? Licence née sur PlayStation première du nom, elle nous mettait dans la peau de ninjas devant remplir différentes missions. Au menu ? Discrétion, assassinats furtifs et utilisation d'outils tels que le grappin ou encore les shurikens. Une licence qui manque cruellement tant les jeux basés sur la furtivité utilisant les ninjas et/ou leur lore se font rares de nos jours. Vous êtes en manque vous aussi ? Alors ça tombe bien puisque le 17 septembre 2021 est sorti Aragami 2. Et s'il ne s'agit pas d'un triple A lancé en grande pompe, le jeu pourrait bien séduire les nostalgiques de Tenchu ou ceux qui aiment tout simplement assassiner des gens au katana avant de disparaître. Enfin dans les jeux vidéo hein, si vous aimez faire ça en vrai, c'est plutôt inquiétant.

Ninja + pouvoirs + furtivité



Aragami 2 vous met dans la peau d'un... Aragami. Mais qu'est-ce donc ? Il s'agit d'une personne atteinte par un mal étrange. Elle perd peu à peu son identité, ses souvenirs et même les traits de son visage. Pas folichon donc mais il y a quand même quelques avantages puisque ce mal donne également certains pouvoirs. Aux commandes de votre guerrier, vous démarrez dans un village composé uniquement d'aragamis, un village caché qui vous servira de hub pour remplir votre inventaire, dépenser vos points d'XP, customiser votre apparence et choisir votre prochaine mission. Des missions très nombreuses aux objectifs variés et où le maître mot sera furtivité. Lâché en totale liberté sur l'une des grandes map du jeu, le joueur devra assassiner certaines cibles, en sauver d'autres, voler des documents, etc. Pour y parvenir, il faudra user des talents de base d'aragami de notre guerrier mais également se servir de l'inventaire et surtout des pouvoirs, notamment la téléportation. Limitée par une barre d'endurance et une portée définie, cette dernière remplace avantageusement l'habituel grappin présent dans les jeux de ninjas.

Elle permet d'atteindre les rebords des toits, le haut d'un mur ou encore un point en contrebas. En remplissant des missions, le joueur gagne de l'XP qu'il pourra dépenser afin d'obtenir de nouvelles capacités comme par exemple le murmure qui permet d'attirer des ennemis vers un endroit précis ou l'hypnose qui permet d'étourdir brièvement quelqu'un. Mais l'XP ne sera pas la seule récompense puisque l'argent sera aussi de la partie et servira à étoffer votre inventaire. Potions de soins, shurikens, fléchettes empoisonnées et bien d'autres items sont donc de la partie. Ainsi, rapidement, la panoplie des possibilités de notre aragami s'agrandit, ce qui permet de varier les plaisirs mais également de choisir son style de jeu. Allez-vous nettoyer la map en tuant l'intégralité des ennemis discrètement ? Allez-vous plutôt tenter de remplir votre objectif en faisant zéro assassinat et sans vous faire repérer tel un fantôme ? Ou, pourquoi pas, tout simplement faire le bourrin et tenter de tuer tout le monde sans vous soucier de la furtivité ?

Aragami 2 laisse le joueur libre de faire ce qu'il veut (à part sur de rares missions durant lesquelles la furtivité est obligatoire) et manette dans les mains, c'est très plaisant. En fonction du nombre de fois où vous êtes repéré, du nombre de corps ennemis découverts (des corps que vous pouvez tenter de déplacer après assassinat bien sûr) et d'autres facteurs, une notation vous est donnée en fin de mission, le but étant bien évidemment d'obtenir un S. Doté d'un scénario un poil trop simple, Aragami propose une solide durée de vie. Comptez facilement une grosse vingtaine d'heures si vous êtes du genre perfectionniste pour boucler vos missions, voire plus si vous voulez découvrir tous les secrets dissimulés au sein des différentes map.

Quelques imperfections qui gâchent un peu la fête

Très plaisant manette dans les mains, Aragami 2 pêche quand même sur certains points et en premier lieu au niveau de son gameplay. Si ce dernier est vraiment fun et agréable, certaines imprécisions peuvent vite devenir pénibles, notamment les stealth kills (assassinats silencieux) avec couverture. Dans le jeu, quand vous êtes caché derrière un mur ou un morceau du décor, si un ennemi passe assez près, vous pouvez l'assassiner depuis votre cachette. Le souci c'est que parfois, à cause de problèmes de collisions, ce genre d'assassinats rate. En conséquence, l'adversaire vous voit, vous êtes donc découvert, ce qui baisse votre note de fin de mission. Pour les perfectionnistes qui veulent absolument terminer avec le rang S, il faudra donc tout reprendre du début puisque les sauvegardes n’ont lieu qu’avant et après les missions. Inutile de préciser que quand cela se produit au bout de 30 minutes, avec une map quasi nettoyée ou à quelques mètres de la sortie, il y a de quoi rager.

Autre problème, l'IA. Certains ennemis ne vous verront pas alors que vous êtes quasiment sous leur nez pendant que d'autres vous apercevront à une cinquantaine de mètres. Une IA pourtant pas si mauvaise que ça puisque quand un corps est découvert, tout le monde passe en alerte, les rondes changent, etc. Graphiquement, sans être moche et malgré quelques panoramas sympathiques, le jeu ne décrochera pas de mâchoires. La DA est plutôt réussie mais l'ensemble conserve un côté un peu daté. L’OST fait le travail avec des morceaux qui renforcent admirablement bien l’ambiance. Enfin, malgré la variété des pouvoirs et des missions, il faut bien avouer que sur le long terme, Aragami 2 finit par devenir un poil répétitif. Et ce n'est pas la narration, bien trop sommaire, et le scénario qui manque de surprise qui pourront relancer l'intérêt d'un joueur lassé.

Point complet
Aragami 2 n'est pas un Tenchu mais il est sûrement ce qui s'en rapproche le plus à l'heure actuelle. Assez pour combler un fan en manque ? Il y a de grandes chances, oui. Les amateurs de jeux basés sur la furtivité, comme les Styx par exemple, devraient également largement y trouver leur compte. Plaisant à jouer, Aragami 2 se révèle donc être une bonne surprise mais il faudra cependant passer outre les quelques imprécisions du gameplay, une certaine répétitivité sur le long terme et un scénario pas extrêmement palpitant pour l’apprécier pleinement. Disponible dans le Game Pass et jouable en coop, il s'impose néanmoins comme une expérience plaisante et solide !

On a adoré :
Enfin un bon jeu de furtivité typé Tenchu
Le gameplay et les pouvoirs
A chacun sa façon de jouer
Une OST réussie
Durée de vie solide
On n'a pas aimé :
Des imprécisions dans le gameplay…
Parfois rageantes
Un poil trop répétitif sur le long terme
Scénario et narration peu palpitants


Consulter les commentaires Article publié le 30/11/2021 par Damien



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022