Preview Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier - jeux vidéo Xbox 360

XBOX GAMER
connect�, 41 465 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Tom Clancy's Ghost Recon : Future Soldier



Editeur
Ubisoft
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  24.05.2012
  22.05.2012
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Guerre
Prix de lancement
59,00 €

Après nous avoir invités au mois de janvier pour découvrir la campagne solo de Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier, Ubisoft nous a cette fois-ci conviés à jouer aux différents modes multijoueurs de ce TPS. De la campagne en coopération au mode conflit, sans oublier le mode Guerrilla, voici nos premières impressions sur ce titre attendu pour le 24 mai.

A couvert !




En janvier dernier, Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier nous avait laissé globalement une bonne impression par rapport à sa campagne solo. Cette même campagne est jouable en coopération, laissant libre choix aux joueurs de parcourir l'histoire avec trois bots ou avec trois de leurs amis. C'est cette dernière option que nous avons eu l'occasion d'essayer cette fois-ci, avec une équipe de choc composée de quatre rédacteurs de sites différents, unis le temps d'une soirée afin d'empêcher l’embrassement d'un conflit secret à une échelle mondiale. Nous avons débuté cet essai de la campagne en pleine Russie, sur la même mission précédemment essayée en solo. En difficulté Vétéran, l'équivalent d'un « normal », nous nous sommes rapidement aperçus qu'il ne fallait pas jouer au plus malin avec nos adversaires. Un de nos coéquipiers qui tombent dans une zone exposée, et c'est la réussite de la mission qui peut être remise en cause. En effet, si aucun des trois joueurs tenant encore sur ses deux jambes ne vient pas réanimer le soldat blessé à temps, ce sont les quatre joueurs qui doivent recommencer à partir du dernier checkpoint. De quoi inciter les joueurs, notamment les adeptes du bourrinage, à jouer par binômes coordonnés et même pourquoi pas à nommer un leader qui se chargera de donner les ordres, afin de renforcer l'immersion et la cohésion.

Cohésion que l'on ressent bien avec les différentes spécialités, un ou deux snipers par quatuor peut s'avérer très utile pour permettre de couvrir la progression des fusiliers/ingénieurs, mais cet esprit d'équipe ne suffit pas toujours à rendre cette campagne immersive, comme d'autres jeux de guerre actuels ont su le faire ces dernières années. Le comportement de l'ennemi et les nombreux bugs n'y étant pas totalement étrangers... Ainsi, on peut parfois s'étonner de réussir à neutraliser un ennemi situé derrière des fortifications alors même qu'un autre ne recevra pas son dû, planqué derrière un ballot de paille. En ce qui concerne les graphismes, on reste clairement sur notre faim. Les environnements comme les ennemis ne sont pas joliment modélisés, du moins c’est loin de ce que l’on pouvait espérer. Le jeu donne l'impression d'être en dessous de certaines productions d'Ubisoft, comme Splinter Cell : Conviction pour ne citer que lui. La chose ne s'améliore pas en multijoueur où certains éléments nous ramènent quelques années en arrière, notamment la modélisation de la mer et de ses vagues, alors que la partie se joue sur une plateforme pétrolière. Pour poursuivre sur le multijoueur hors campagne, nous avons joué au mode Guerrilla ainsi qu'au mode Conflit. Le mode Guerrilla, pas vraiment explicite à première vue, est en fait un bête mode Horde comme on en propose de plus en plus dans les jeux de guerre. Dès le début de la partie, vous devez prendre une position ennemie, un hangar en plein désert en l'occurrence, cette première tâche s'achève très rapidement. S'en suit dix vagues de forces ennemies qui tentent de vous reprendre le fort.

Lorsque l'un de ses derniers pénètre dans le bâtiment, un décompte d'une quinzaine de secondes se met en route… Coup de pression ! Vous devez alors trouver et abattre au plus vite l'intrus, sans quoi vous perdez la partie. Les vagues s'enchaînent sans trop de difficulté, malgré quelques petites frayeurs. Des tempêtes de sable viennent pimenter la partie, puis disparaissent comme elles sont apparues, c'est-à-dire subitement, comme si le gérant de la partie avait pressé le bouton Off. Lorsqu'une vague s'achève, un hélicoptère vient nous réapprovisionner en armes, munitions et grenades, il ne manque plus que les barres chocolatées. Vient ensuite l'apparition des nouveaux assaillants, presque téléportés sous nos yeux, certains mettant quelques secondes à réagir, le temps de comprendre que leur objectif se situe dans leur dos. Enfin, reste à aborder le sujet du bon vieux mode multijoueur « classique » : deux équipes, une carte et des objectifs à accomplir pour distinguer la valeur des deux troupes. Tout commence comme souvent dans ce jeu, par une préparation soignée de son équipement grâce au Gunsmith (mode qui permet de personnaliser de manière poussée la cinquantaine d'armes présentes dans le jeu). Le but du mode conflit réside dans la prise et la défense d'objectifs différents. Une fois l'élément capturé, la partie la plus sympathique commence, il s'agit alors de roder dans la zone à la recherche d'éventuels ennemis courageux, ou peut-être trop naïfs de croire que personne ne surveille de près l'objectif. Nos quatre adversaires ont su en faire les frais, et ce sur les trois parties effectuées. A noter que le mode multijoueur devrait compter jusqu'à dix cartes différentes.

Premier avis sur le jeu, conclusion
Alors que les joueurs ont en ce moment même l'occasion d'essayer la bêta multijoueur du titre, cette deuxième avant première de Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier nous a quelque peu laissés sur notre faim. Le jeu souffre de graphismes clairement en deçà de ce qu'on pouvait attendre d'un titre sortant en 2012 et signé Ubisoft. A ceci, il fait ajouter une IA ennemie simple d'esprit, une immersion que l’on ne ressent que trop peu et quelques incohérences donnant la sensation d'avoir en face de soi un produit qui n'est pas totalement arrivé au terme de son développement. Heureusement, le jeu possède également un certain nombre d'atouts, comme l'esprit d'équipe et la stratégie, qui sont souvent mis en avant, ou encore le fameux mode Gunsmith… Mais ces points positifs suffiront-ils à convaincre les joueurs et les critiques ? Réponse le 24 mai !
Consulter les commentaires Article publié le 05/05/2012 par Simon D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021