Preview Red Dead Redemption - jeux vidéo Xbox 360

XBOX GAMER
connect�, 41 562 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Red Dead Redemption



Développeur
Rockstar San Diego
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.05.2010
  18.05.2010
  07.10.2010
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI
Thème
Western
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

La semaine dernière, la rédaction de Xbox Gamer s'est rendue dans un grand hôtel parisien pour découvrir une version preview de Red Dead Redemption. Nous avons ainsi pu passer une bonne séance en plein Far West, dans la peau de John Marston, dans le but d'avoir un bel avant-goût de ce GTA-like à la sauce western. Voici nos impressions à chaud (ou presque)…

John : un ami qui vous veut du bien




A l'aube du XXème siècle, le scénario plonge le joueur dans un monde ouvert gigantesque composé de trois villes de l'ouest sauvage (deux villes américaines et une ville mexicaine - Nuevo Paraiso -). Il devient alors un ex-renégat qui souhaite se venger de son ancien gang. Les développeurs se sont donc lancés dans la reproduction d'un monde ouvert et d’un contexte historique complexe où la faune et la flore prennent une place prépondérante. Par conséquent, le jeu regorge d'animaux sauvages qui tentent de manger votre monture (et vous par la même occasion). Vous devez même faire face à des adeptes du horse-jacking qui tentent de vous désarçonner de votre cheval pour le voler. Vous êtes donc dans l'obligation de vous défendre par tous les moyens pour tenter de survivre dans ce monde périlleux. A noter que l'environnement est dépourvu de scripts et qu'il est possible de rencontrer diverses situations aux mêmes endroits. De plus, le cycle jour/nuit rend certains moments de la journée plus propices aux phases d'exploration. Une bonne nuit permettant de récupérer ses forces, les développeurs vous permettent de construire un abri pour la nuit afin d'y stocker vos rations et vos munitions. En sus, ce lieu devient un point de sauvegarde qui reste enregistré pendant toute la durée de l'aventure. Sortes de checkpoints, ces petites constructions permettent d’avoir divers points auxquels on peut se rendre pour éviter tout souci d’arsenal ou quelques dents de chacals.

A cela, il faut ajouter un système d'honneur qui a une incidence directe sur le comportement des forces de l'ordre à l'égard de John. Si un homme qui en aide d’autres dans le besoin sera respecté et se fera aider à son tour, le cas contraire rendra notre héros bien seul face à tous les dangers du Far West. En sus, un système de réputation (envers les citoyens) détermine votre notoriété. Plus vous êtes connu, plus les habitants (certains) veulent se mesurer à vous au cours de duels armés. Pour illustrer ces systèmes, nous avons assisté à une mission de recherche d'un brigand. Pour cela, il a fallu arracher l’un des avis de recherches des murs du shérif pour partir à la chasse à l'homme et prouver notre honneur. Un choix s’offre alors à vous : le ramener de force en prison grâce à votre lasso ou le tuer en ramenant une preuve de sa mort aux autorités locales, après avoir fouillé son corps, afin de prouver votre bonne foi. Ce système de Wanted, cher aux amateurs de Western, est brillamment reproduit dans le jeu, surtout que les choix influent véritablement sur l’aventure et le rapport aux autres. Par exemple, il est possible d'aider des bandits en tuant un représentant du shérif. Dans ce cas-là, il est conseillé de se rendre chez un marchand pour acheter un bandeau pour couvrir son visage afin de ne pas être reconnu.

Immersion totale




Ce détail réglé et le méfait accompli, un indice de recherche vous est attribué en haut à droite de l'écran. Plus vous êtes éloigné de l'endroit du meurtre, plus l'indice Wanted (accompagné d'une prime sur votre tête) devient noir, jusqu’à rester sur l'écran. Afin de le diminuer, il faut acheter sa liberté ou se distinguer en portant secours à un homme de loi, afin que ce dernier rédige une lettre de pardon. Cette dernière en main, le shérif ne peut qu’arracher les avis de recherche vous concernant, ce qui supprime par la même occasion l’indice Wanted. Outre l’univers et les choix, les développeurs ont aussi travaillé sur les affrontements. Et il faut bien avouer que c’est fort bien réussi. Les échanges de coups de feu immergent totalement le joueur, qui dispose de surcroît d’un arsenal divers et varié (fusils, colts, canons). Pour compléter les gunfights, les développeurs ont intégré une nouveauté : le Dead Eye. Ce dernier vous permet de ralentir le temps pour mieux viser vos ennemis (ce qui rappelle le système de

Call of Juarez : Bound in Blood

).

L'utilisation de ce dernier engendre un écran tirant vers le jaune vif qui ne plaira peut-être pas à tous. Notons d’ailleurs que les barils de poudres et les lampes à huile peuvent être ciblées lors de ces passages pour rajouter un peu de piment et de diversité, les opposants récalcitrants prenant feu. Un vrai délice sadique qui s’accompagne de magnifiques cris marquant d’atroces douleurs. Comme rien n'est laissé au hasard dans ce soft, Rockstar Games s'est penché de près sur le contexte social de l'époque. Par conséquent, il est possible de se rendre dans un saloon bondé pour boire un verre, jouer au Poker ou au Black Jack et on peut même prendre du bon temps en compagnie de charmantes demoiselles payées à la commission. Quand on rajoute à cela des personnages charismatiques aux accents divers et aux caractères bien trempés, on obtient un soft intéressant à tous points de vue. Cerises sur le gâteau, le titre propose une version originale sous-titrée et la version améliorée et mieux maîtrisée du moteur Euphoria fait passer GTA IV pour un jeu d'un autre âge.

Premier avis sur le jeu, conclusion
En développement depuis environ trois ans, Red Dead Redemption s'annonce comme un titre d'exception qui marquera un tournant dans l'histoire de Take 2 Interactive. Beau, intéressant, offrant de multiples possibilités et un univers au charme ravageur, il se pare déjà de bon nombre de qualités. Les amateurs du genre ont intérêt à suivre le soft de très près, il s’annonce comme une excellente surprise. Reste toutefois à attendre le 30 avril prochain pour voir si toutes ces bonnes impressions tiendront sur le long terme.
Consulter les commentaires Article publié le 16/12/2009 par Kévin F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022