Preview Crackdown - jeux vidéo Xbox 360

XBOX GAMER
connect�, 41 498 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Crackdown



Développeur
Real Time Worlds
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.02.2007
  20.02.2007
  22.02.2007
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Mémoire
140 Ko
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1
Prix de lancement
59,00 €
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Dévoilé lors de la sortie de la Xbox 360, Crackdown n'aura que très peu fait parler de lui... Développé par Real Time World sous l’aile protectrice de Microsoft Games, le soft s’affiche clairement comme un GTA-like avec cependant bon nombre de particularités. Prévu pour le 23 février prochain, c’est dans une version preview que le jeu nous est arrivé à la rédaction, l’occasion de faire un premier bilan.

Crackdown : un agent pour les éliminer tous




Certes cet article n’est aucunement là pour vous relater le coté scénaristique du soft, élément qui vous sera amplement détaillé dans le test de la version complète. Cependant, il convient de mettre quelques points en avant afin de déterminer au mieux l’orientation prise par le soft. Vous incarnerez un membre de l’Agence, mystérieuse organisation qui n’a de but apparent que de remettre de l’ordre dans les rues de Pacific City. Grossièrement parlant, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une île découpée en quatre parties distinctes, l’une étant allouée à l’agence et les trois plus grosses aux gangs auxquels vous devrez faire face. Pour cela, vous êtes dotés de capacités physiques spécifiques comme la possibilité de faire de longs sauts, celle de porter des objets très lourdset de les propulser, d’avoir une précision incroyable ou encore une rapidité à toute épreuve. Mais là où le concept gagne en intérêt, c’est que vous devrez faire face à de nombreuses situations avant de voir vos capacités s’étendre à leur maximum, de la même manière que vous pourrez récupérer plusieurs items dissimulés pour accroître votre agilité. Ainsi notre personnage est en constante évolution, le soft arrivant à nous tenir au fur et à mesure que les heures défilent tant on veut voir notre agent au maximum de sa force, ceci laissant présager une bonne rejouabilité pour la version finale.

Mais qu’est ce que se promener dans les rues de Pacific City ? Il faut bien le dire, le jeu dans son ensemble n’est qu’un amas de missions identiques les unes aux autres et dont le déroulement se fait généralement de la même manière. Si cela ne présente rien de bien excitant en soit, Crackdown se dote d’un gameplay qui lui construit une identité réelle et qui rend les choses bien plus attractives. Lors de nos premiers pas dans Pacific City, on regrettera d’abord un manque cruel d’informations et indications sur les objectifs à atteindre. Cette constatation est la même tout au long du jeu puisque la plupart du temps, il faudra que le Gamer trouve la bonne zone de jeu, le bon endroit, afin que les objectifs se mettent à jour. Assez déroutant au point que l’on espère tout de même voir cet élément corrigé dans la version finale du soft.

Mi-agent, mi-super héros !




Crackdown s’aborde donc de la plus simple des manières. Son gameplay est tel que seules quelques minutes sont suffisantes pour en saisir les subtilités et possibilités. Si cela s’avère une bonne chose dans un premier temps, on regrettera tout de même de ne pas voir ses possibilités augmenter proportionnellement aux heures de jeu. Ainsi, on arrive sans mal à prendre une voiture, la conduire, tirer sur nos ennemis, sauter d’immeubles en immeubles, effectuer des combats au corps à corps. Sans cette évolution de notre force physique, qui ne fait qu’amplifier la réalisation de ces actions, Crackdown serait tombé dans un clonage pur et simple d’un GTA-like. Cette version preview nous a donc quelque peu rassuré sur ce point, tout en nous faisant espérer que d’ici là, la version finale s'appropriera quelques petites nouveautés... En attendant, nous avons adoré pouvoir porter un ennemi pour le jeter sur ses alliés ou encore lancer une voiture dans le ciel et la faire exploser pour ensuite admirer une redoutable chûte de débris. Peu de possibilités certains diront, mais qui procurent une excellente sensation et c’est bien ce point que nous retiendrons. Autre fait que nous avions déjà remarqué lors du dernier X06, nous ressentons malheureusement trop de légèreté, lorsque l'on soulève un véhicule par exemple, alors que nous aurions apprécié un véritable retour de l’effort physique fait par notre personnage. Un point non très pénalisable mais qui malheureusement n’a que très peu de chance d’être corrigé d’ici la version gold du titre.

L’IA des ennemis fait plutôt bonne figure dans cette version d’essai. Les hommes de mains sauront vous donner du fil à retordre alors que les boss, eux, seront malheureusement bien trop faciles à tuer. Il est même regrettable qu’à chaque affrontement avec un chef de gang on puisse profiter d’un petit bug d’affichage ou de comportement de l’IA pour en venir à bout. Là encore, on se console en se disant qu’il ne s’agit que d’une version preview et que les développeurs travaillent d’ores et déjà sur ces éléments. Cependant Crackdown ne se limite pas qu'à cela. Point fort du jeu : le plaisir que l’on prend à y évoluer. Qui n’a pas rêvé de faire des sauts de plusieurs centaines de mètres, d’immeubles en immeubles ou encore arrêter une voiture en pleine course avec son seul coup de pied pour ensuite la propulser sur des ennemis ? En ce sens, le soft semble se présenter comme le rêve de tout ce que l’on pourrait faire dans un jeu vidéo, toute proportion gardée bien évidemment. Donc oui, il est clair que Crackdown séduit par sa mise en action, certes classique, mais dotée d’arguments et d’ingrédients qui font mouche auprès des joueurs.

D’un point de vue graphique, il convient peut-être de rappeler que le soft aborde un univers cell-shading vraiment étonnant. Si les quartiers dans leur généralité ou encore les toits des immeubles ne présentent pas tant de variétés que ça, leur réalisation est assez agréable en présentant notamment des traits et contours renforcés par du crayon noir. Cet élément permet à Crackdown de renforcer son coté super-héros avec une ambiance proche de celle des comics américains. Pour le reste, les personnages, les véhicules, l’ensemble de Pacific City et diverses réalisations comme les explosions, le sol qui s’affaisse après une chute de plusieurs dizaines de mètre, les éléments du décors soufflés et malmenés bref, cette preview confirme que le soft aborde un style bien particulier qui, de plus, s’accorde en parfaite harmonie avec le reste de l’univers du jeu.

Premier avis sur le jeu, conclusion
Crackdown : futur hit ? Telle est la question que l’on est en droit de se poser. De cette preview, nous nous contenterons de dire qu’elle promet une future version finale de qualité. Il est en tous cas rassurant de savoir que les gars de chez Real Time World ne se sont pas contentés de tomber dans les facilités d’un simple GTA-like et ont apparemment su y apporter une touche personnalisée. Car du plaisir, c’est essentiellement ce qui ressort de ces premiers pas dans le mode solo, en attendant le multijoueurs, que l'on espère essayer très bientôt...
Consulter les commentaires Article publié le 08-01-07 par Jeremy F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022