Preview BioShock Infinite - jeux vidéo Xbox 360

XBOX GAMER
connect�, 41 465 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

BioShock Infinite



Editeur
2K Games
Développeur
Irrational Games
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.03.2013
  26.03.2013
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p

C'est au cours d'un événement, organisé il y a peu, autour de BioShock Infinite que 2K Games à convié la rédaction de Xbox Gamer à venir tester le jeu avant sa sortie. Cette dernière est, rappelons-le, fixée au 26 mars prochain. Passons les présentations, l'arrivée sur les lieux et l'accueil cinq étoiles pour en venir directement au sujet. Nous avons notamment pu essayer le titre pendant plus d’une vingtaine de minutes pour nous forger un premier avis. Voici donc nos impressions à chaud, ou presque.

Jusqu’au septième ciel…




On commence directement avec un léger passage qui ressemble à s'y méprendre à l'introduction du tout premier BioShock, petit clin d'oeil agréable aux fans de la désormais culte licence. Puis c'est le décollage pour l'Eden. Au-dessus des nuages, cette ville perdue et isolée semble tout droit tirée de contes utopiques et idylliques de notre jeunesse. L'herbe y pousse plus verte, les oiseaux chantent gaiement et les gens sourient aux inconnus. Bref, le monde parfait en quelque sorte. Rapidement baptisé, le joueur se retrouve donc à errer dans les grandes rues de cette mégalopole aérienne, en découvrant les quelques subtilités qui ornent ce titre. Cependant, Booker DeWitt n'est pas là pour faire de la figuration. Pour de quelconques problèmes d'argent, ce type au look faussement caché d'un David Bekham est là pour mission… Et pas des moindres, puisqu’il doit ramener une femme du nom d'Elizabeth, alors enfermée (séquestrée serait plus adéquat), sur Terre. D'ailleurs, ce passage que nous n'avons pu jouer, nous a été révélé au travers d’une vidéo dans une grande salle de cinéma. La grande classe. Une chose est sûre, ce BioShock Infinite fait les choses en grand. Du spectacle, il y en aura. Très vite, on reprend la manette et on se retrouve au cœur de l'action, avec notamment deux sorts. Le sort d’envoûtement des machines permettra par exemples d'accéder à une zone en amadouant le gardien mécanique, ou de contrôler les tourelles automatiques, fidèles alliées au combat. Quant au sort de feu, classique, il permettra de faire cuire steaks et opposants trop gênants.

La prise en main se veut très intuitive et surtout ultra rapide. A l'image des précédents BioShock, on n’a pas le temps de se faire un petit tutorial sur comment utiliser ceci ou cela. Dès qu'on a quelque chose entre les mains, l'utiliser devient un jeu d'enfant. La première arme exploitable est aussi très certainement la plus originale. Il s’agit du gratte-ciel qui fait un malheur quand il est utilisé sur le crâne des ennemis. Il servira d'autant plus lors des phases sur les rails, qui nous ont déjà été présentées, avec la possibilité de se déplacer en glissant ou en sautant d'un point à l'autre. Seul petit détail ennuyeux, le jeu étant déjà facile par son gameplay simple et efficace, les déplacements avec le gratte-ciel d'un point à un autre se font à l'aide d'une simple pression du bouton A, que ce soit pour s'accrocher ou sauter. C’est peut-être un poil trop aisé pour maîtriser les airs, surtout qu’il n’y a pas d'histoire de timing ou quoi que ce soit d’autre. Reste donc à voir si le système va évoluer et se complexifier au fil de l’aventure. Quelques combats fort divertissants et hauts en couleur plus tard, il est l'heure de déposer les armes, c'est à dire la manette pour assister à quelques vidéos, dont celle montrant la rencontre entre Booker et Elizabeth (celle dont nous avons parlé ci-dessus). Le tout s’est terminé avec un petit discours de Ken Levine, directeur création et co-fondateur d'Irrational Games, pour introduire chacune des vidéos présentées. Une fois la présentation finie, café, macarons et voici l'heure de partir, plein d'idées en tête vers de nouveaux horizons.

Premier avis sur le jeu, conclusion
La présentation fut courte, mais intense. Nous avons passé un agréable moment en compagnie du jeu et nous retenons avant toute chose une maniabilité des plus accessibles et une prise en main immédiate. A cela, il faut ajouter un univers moins oppressant que ceux des précédents opus. Néanmoins, il révèlera son lot de surprises. Nous avons apprécié le travail sur l’ambiance, avec une grande place donnée à la propagande et à la religion. Les Chrosômes hystériques ont aussi laissé leur place à une communauté d’humains donnant plus d’ampleur aux conflits. Immersion garantie ! Attachez vos ceintures et bienvenue dans les cieux, le décollage est prévu pour le 26 mars 2013.
Consulter les commentaires Article publié le 07/03/2013 par Manuel-Ange A.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021