Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 

Test - Seigneur des Anneaux : Gollum - Mon pauvre Sméagol...

- Publiée le 20.07.2023, à 13:14
- Par Benoit D.
Test - Seigneur des Anneaux : Gollum - Mon pauvre Sméagol...

Sorti le 25 mai dernier, Le Seigneur des Anneaux : Gollum signe le retour en jeu vidéo de la cultissime saga de J.R.R. Tolkien. Développé par les équipes de chez Daedelic Entertainment, le studio avait fait le choix d'élaborer un jeu sur le personnage de Gollum. Choix étonnant mais plutôt intéressant tant ce personnage peut être à la fois très sombre dans sa version Gollum et parfois amusant quand sa personnalité de Sméagol parle, ce qui est dû à sa double personnalité. Nous avons donc pu mettre la main sur le jeu afin de rendre notre critique grâce à un code fourni par l'éditeur sur Xbox Series.

Une intrigue intrigante !

Vous incarnez le fameux personnage de Sméagol alias Gollum. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Sméagol, ancien Hobbit, est la créature qui a pu récupérer l'anneau de Sauron 2500 ans après qu'Isildur l'ait perdu lors de sa mort. L'anneau unique a eu pour effet de le rendre complétement drogué et dépendant de celui-ci, on appelle cela le Mal de l'Anneau. Suite à sa folie, il développe une double personnalité appelée Gollum qui prend le dessus sur Sméagol et commence à changer physiquement pour plus ressembler à une créature qu'à un Hobbit. Gollum garde l'anneau pendant 478 ans jusqu'à ce qui le perde au profit de Bilbon Sacquet. Plus tard, Bilbon abandonne son anneau pour le léguer à Frodon. Gandalf se questionne sur l'origine de l'anneau de Bilbon car jusque-là personne ne se doutait qu'il s'agissait de l'Anneau Unique de Sauron. Le magicien décide de quitter Frodon pendant presque 18 ans afin de mener des recherches. Ces recherches l'amènent justement jusqu'à un certain Gollum qu'il tente d'interroger. Il apprend que l'ennemi l'avait capturé.

L'histoire du jeu se place justement pendant cette période durant laquelle Gollum est capturé par l'armée de Sauron au Mordor et qu'à côté Ganfalf le recherche. C'est une période de l'histoire du Seigneur des Anneaux qui n'est pas forcément très précise quant à l'histoire de Gollum. C'est une idée très intéressante de placer le contexte du jeu pendant cette période. Cela permet aussi de raccrocher avec les fans de la saga grâce à la présence de personnages connus tels que Gandalf ou encore Thranduil, le père de Legolas.

Garde-le ton Anneau

Cependant, notre périple dans ce jeu ne va pas se passer comme nous l'attendions. En effet, le titre nous propose un jeu d'aventure en solo dans lequel nous devons parcourir différents décors afin de s'échapper en majeur partie d'une prison. On se retrouve vite confronté à des mécaniques bien connues dans ce genre de jeux mais le rendu technique est très décevant. Gollum doit se faufiler en mode infiltration afin d'éviter les ennemis et grimper tel Ezio aux différents murs et plateformes. Expliquer comme cela, pourquoi pas ! Sauf que techniquement c'est vraiment affreux. L'infiltration est mal dosée, les ennemis vous repèrent même si vous ne bougez pas. Et c'est très mou. En prime, l'étape grimpette est affligeante de bugs en tous genres. Et pour couronner le tout, la caméra n'aide pas vraiment à prendre du plaisir et c'est même elle la cause principale de l'énervement qui monte en nous. Les sauts sont imprécis, Gollum ne s'accroche pas toujours alors que l'on est bien sur la plateforme, la caméra nous cache les trous (et on meurt dans le vide). Les checkpoints sont placés de manière complétement stupide. Nous avons eu le cas d'un checkpoint qui est placé juste à côté d'un ennemi. Ainsi, on réapparaissait, l'ennemi nous voyait... Game Over ! Ne parlons pas de l'IA des ennemis qui... non n'en parlons pas ! En réalité, on peut dire que le jeu offre un certain challenge. On ne fait que mourir du début jusqu'à la fin. On ne prend pas de plaisir et pourtant c'est dommage car il y avait du potentiel.

Et ce n'est pas le maigre contenu à côté qui va nous faire rester sur le jeu. Vous aurez par moment des énigmes à résoudre afin de pouvoir avancer dans l'histoire. Là encore, l'expérience est gâchée par les déplacements du personnage et la caméra. Par moment, vous aurez des choix à faire qui ne donne pas forcément l'impression d'influer sur l'histoire à chaque fois. En effet, dans certains cas, Gollum/Sméagol va se torturer l'esprit et sera confronté à un choix. A vous de convaincre Gollum ou Sméagol que votre choix est le bon. Si vous arrivez à le convaincre, alors votre choix sera pris en compte. Si vous n'y arrivez pas, l'autre personnalité fera le choix.

Comme dit plus tôt, l'intrigue était très intéressante mais la frustration de mourir et de s'énerver prend le dessus à tel point que nous n'avons pas apprécié l'histoire. Pire ! Dans notre cas, nous n'avons malheureusement jamais pu finir le jeu. Sur 10 chapitres, nous n'avons pu en faire que 8. Pourquoi ? Tout simplement car nous sommes tombés sur un bug bloquant nous empêchant de finir le jeu. Pour être plus précis, nous personnage devait interagir avec un tableau, une mini cinématique se lance. Sauf que l'on ne sort jamais de la cinématique. Notre personnage ne bouge plus. Impossible de sauter ou quoi que ce soit. Bloqués ! Nous avons tout essayé, redémarré au dernier point de contrôle, redémarré le chapitre, réinstallé le jeu, rien... Nous avons attendu quelques jours/semaines pour voir si une correction allait nous débloquer mais rien n'y fait. Frustrant !

Précieux est ton passage chez le coiffeur !

Abordons maintenant l'aspect visuel du jeu. On aurait pu se dire que si la technique du gameplay est mauvaise, peut-être que le visuel était top. Malheureusement, ce n'est pas le cas... Gollum est affreusement modélisé. Honnêtement on se rapproche parfois d'un visuel PlayStation 2, c'est dire... Les cheveux de Gollum sont modélisés bizarrement, c'est même presque impossible à décrire. Les textures sont baveuses, grossières, vraiment l'impression d'être sur une très ancienne génération de consoles. Et pourtant les décors, eux, alternent le bon et le très mauvais. Nous avons parfois des décors vraiment jolis et plutôt travaillés. Mais l'aspect général paraît bâclé car la plupart du temps ce n'est pas joli. Mention spéciale pour les décors du royaume elfique qui sont très colorés et c'est plutôt agréable. L'univers est plutôt bien respecté visuellement mais encore une fois c'est la technique qui pêche.

Heureusement, une petite éclaircie sur les doublages du jeu qui sont plutôt réussis. Alors certes, ce n'est pas Andy Serkis qui double Gollum, mais la voix utilisée est parfois assez proche et c'est plutôt agréable. De même que pour la voix de Gandalf qui est plutôt bien. Clairement, sur ce point, le travail réalisé est bien. La bande-son du jeu également est correcte. Ce n'est pas une dinguerie loin de là, mais c'est dans le ton.



Point complet
Déception n'est même pas le bon qualificatif pour Le Seigneur des Anneaux : Gollum. De nombreuses fois reporté pour un tel résultat, c'est... dommage. Une saga aussi culte qui n'est pas capable d'avoir un jeu digne de ce nom. C'est de l'irrespect total. Des bugs en pagaille, une frustration constante et pour couronner le tout il est impossible de finir le jeu à cause d'un bug. Nous ne savons même pas quoi dire d'autre... On a bien envie de mettre en avant la qualité des doublages qui sont plutôt réussis, une intrigue vraiment intéressante mais la technique et la faiblesse du résultat prédominent.

On a adoré :
Les doublages plutôt réussis
L'intrigue intéressante
Certains décors corrects
Une bande-son cohérente
On n'a pas aimé :
Trop de bugs
Techniquement à la ramasse
Une IA catastrophique
Frustrant et énervant
Mourir du début jusqu'à la fin
La modélisation de Gollum affligeante
Reporter le jeu pour ça ?
Impossible pour nous de finir le jeu (bug)
Une licence pas respectée



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 21.07.23 @ 10:15

Pour cette daube numérique je ne jetterais pas la pierre au studio, faudrait quand meme pas déconné hin !?
Daedelic Entertainment, un studio qui n'avait ni les bons outils et encore moins les moyens de développer ce genre de titre.
La première fois qu'ils l(ont annoncé, ils évoquaient, et c'est très important, un PETIT développement, le DÉVELOPPEMENT D'UN DOUBLE A (et pas d'un triple A) (Qui serait proposé a 24.90 euros) et n'avais pas à ce moment précis d'éditeur....

Ils ont trouver Nacon ou Nacon les a trouver....et c'est le drame !
Nacon sont historiquement des crevards du jeu vidéo, ils ont proposé d'édité le jeu , de "rajouter" des "trucs" dedans, et de le vendre au prix fort....sans, bien évidement fournir ni moyens techniques ou financiers à Daedelic Entertainement.

Nacon a parfaitement vu , au moment ou ils ont fait la release du jeu qu'ils mettaient dans le commerce une grosse merde numérique, sur laquelle, et j'en suis sur à 100%, se sont imaginé ramassé quelques brouzoufs en jouant juste sur le nom du titre.

ça me tiens à coeur de défendre des fois les developpeurs.
Battlefield 2042 c'est de la merde numérique aussi, en 2023 beaucoup continue de craché sur DICE....Sauf que 100% des developpeurs de DICE n'ont jamais posé leur doigts dans le code cette merde numérique, comment aurais t il pu ? 60% d'entre eux se sont barrés avec l'un des boss de DICE (2 ans avant qu'EA lance le développement de 2042) et EA, ces bâtards, ont licenciés tout les developpeurs qu'il restait...

Le seul qui était dans les murs d'EA c'est le 2eme boss de DICE qui voulais se cassé lui aussi mais tenu contractuellement par EA pour supervisé le développement de 2042.

Le jour pile de la release de 2042, EA a annoncé le départ du gars....
C'est Respawn Studio, avec une vieille iteration du moteur Frosbite completement buggé et qui ne gerais pas la destruction des decors qui a developpé cette merde en 11 mois s'il vous plait !
Posté le 24.07.23 @ 10:59
Adjoint


Ne pas pouvoir assumé une ambition trop forte avec un petit budget est une chose. Testé son jeu avant de le commercialisé en est une autre. Il est bourré de bug. Certains testeurs n'ont volontairement pas voulu le finir à cause des bugs en tout genre. De mon côté, c'est un bug bloquant l'histoire qui a fait que j'ai pas pu le finir.

Donc oui, je suis d'accord, l'ambition était trop élevé pour le studio. Mais cela n'excuse pas tout. Deadelic à même décidé maintenant de faire que de l'édition maintenant. Donc là, c'est pas forcément que de la faute à Nacon. Même en interne il y a un soucis, ils ont eu en interne également (sans parler de Nacon là), les yeux plus gros que le ventre.
Posté le 05.09.23 @ 22:14

Une vrai honte,c'est scandaleux de nous avoir fais croire que ce Gollum serait un titre d'exception.Ils nous l'ont vendu comme un AAA ce qu'il n'est pas bien entendu.Des bugs immondes et empêchant de finir Le titre.
J'ai été très acide dans ma critique sur ma chaîne.Gardez votre argent car Gollum ne vous mérite pas.
Posté le 30.11.23 @ 13:01

Merci pour la mise en garde.
Un jeu à offrir à quelqu'un que tu n'aimes pas donc !

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024