Test - Dead Island 2 : Une longue attente pour un pur plaisir

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Dead Island 2 : Une longue attente pour un pur plaisir

- Publiée le 18.04.2023, à 17:27
- Par Benoit D.
Test - Dead Island 2 : Une longue attente pour un pur plaisir

Annoncé il y a plus de 8 ans, on peut dire sans problème que Dead Island 2 s'est fait attendre. Après une construction compliquée passée par plusieurs studios de développement, la suite de Dead Island et Dead Island : Riptide voit enfin le jour... et nous avions hâte de mettre la main dessus. Cela fait une semaine que nous jouons au jeu et nous sommes capables maintenant de vous fournir un avis complet grâce à un code reçu par l'éditeur sur Xbox Series X.

La fluidité du sang

Nous avions beaucoup d'attente et d'appréhension avant de nous lancer dans Dead Island 2. D'une part, parce qu'on l'attend depuis longtemps et d'autre part car le parcours de vie du jeu pourrait inquiéter certains joueurs, surtout quand un jeu est développé par plusieurs studios. Nous nous lançons donc dans l'aventure en choisissant un personnage parmi les six disponibles. Chacun dispose de compétences et spécificités propres. Nous avons choisi Amy, une athlète paralympique qui se retrouve dans le chaos total de Los Angeles, ville bondée de zombies assoiffés de sang. Après un court didacticiel, notre premier ressenti est que nous avons affaire à un jeu plutôt propre, joli et très sanglant. Comme avec ses prédécesseurs, il nous offre un monde semi-ouvert dans lequel il faut faire évoluer le niveau de son personnage pour être plus efficace. Il faudra donc arpenter la région de Los Angeles pour venir à bout du jeu en quelques heures en ce qui concerne l'histoire principale. C'est un peu le point négatif puisqu'il propose une trame narrative très rapide et pas forcément transcendante. Cependant, le titre regorge de quêtes annexes en tout genre avec une flopée de collectibles à récupérer. La durée de vie passe d'un coup du simple au triple. Ouf !

Nous retrouvons plusieurs mécaniques déjà présentes dans les anciens Dead Island comme bien évidemment le craft. Vous aurez la possibilité de récupérer toutes sortes d'armes, du simple couteau à une épée en passant par un petit pistolet jusqu'à un fusil à pompe. Chaque arme détient un niveau de rareté qui permet de pouvoir l'améliorer et d'avoir plus de slots pour ajouter des mods. Vous pourrez transformer votre simple épée en épée électrique ou enflammée directement à partir d'un établi. C'est là que vous pourrez également réparer vos armes car chacune à un niveau de durabilité, ainsi que mettre à niveau votre arme afin qu'elle s'aligne avec votre nouveau niveau de personnage dans le jeu. Une arme récupérée niveau 10 ne fera plus autant de dégâts sur les infectés de niveau 15. Il faudra donc la mettre à niveau en dépensant - beaucoup - d'argent pour la monter niveau 15. En tout cas, vous aurez à disposition une bonne variété d'armes et c'est plutôt cool.

Adieu l'arbre de compétences et bonjour les cartes de compétences. Vous vous souvenez du fameux arbre de compétences que l'on retrouvait dans beaucoup de jeux RPG dans lesquels à chaque niveau vous pouvez aller acheter de nouvelles compétences passives ou actives afin d'être plus performant dans le jeu. Dans ce Dead Island 2, les développeurs ont souhaité mettre en place un nouveau système qui permet d'appliquer un gameplay plus adapté à votre style de jeu. Ainsi, au lieu de débloquer des compétences, vous débloquerez ici des cartes qui offrent divers avantages. Sauf que vous ne pourrez pas vous équiper de toutes ces cartes en même temps. Il faudra bien choisir en fonction du style de jeu que vous souhaitez mettre en place. Certaines cartes sont mêmes propres à un personnage précis. Il existe quatre styles de cartes : Aptitudes, Survivants, Tueurs et Numen. En avançant dans l'histoire vous débloquerez de nouvelles cartes mais certaines sont trouvables en fouillant les divers recoins des zones à visiter.

Côté gameplay, Dead Island 2 peut se voir comme un jeu d'arcade assez basique contrairement à un jeu comme Dying Light par exemple. Mais ce n'est pas plus mal ! Le gameplay est propre, fluide et très simple en matière de prise en main. Et cerise sur le gâteau, alors que nous avons le jeu bien avant sa sortie, nous avons rencontré très peu de bugs. Quand on connaît le parcours chaotique du développement du jeu, c'est un réel exploit et on salue le travail d'offrir une copie très propre. Bravo !

Ca va trancher !

Le jeu apporte avec lui son petit lot de nouveautés. Parlons des bidons ! Oui, des bidons ! Tout au long du jeu, vous pourrez récupérer par terre des bidons d'essence, d'eau ou d'acide caustique afin de les répandre par terre. C'est un excellent moyen pour prévoir à l'avance certains coups. Vous déversez de l'eau par terre, vous attirez les contaminés et enfin dès qu'ils approchent. BIM ! Avec votre épée électrique vous électrifiez l'eau qui va griller tous les zombies qui passent. Même principe avec l'essence, vous l'allumez et Hop ! Un joli barbecue ! Cette mécanique est très efficace et plutôt satisfaisante. Vous pourrez également développer votre côté Sanguinaire puisque le jeu met en avant une compétence permettant d'entrer dans un état de rage et ainsi être plus résistant, plus rapide et faire plus de dégâts. On passera quelques détails pour éviter de vous spoiler. En plus de cela, vous pourrez utiliser votre capacité d'autophage qui permettra de débloquer des compétences et des avantages pour vos armes en utilisant des morceaux d'infectés récupérés sur les cadavres.

Les armes de lancer ont également subi un petit changement dans leurs utilisations. Au lieu de récupérer des cocktails Molotov ou encore des bombes tuyaux et autres armes de lancer directement par terre ou en fouillant les différentes cartes, celles-ci se débloquent directement comme une compétence. Ainsi, dès que vous aurez débloqué les bombes tuyaux, vous en aurez en illimité au lieu d'aller en chercher ou en acheter. La seule différence, c'est qu'après chaque lancer, il faudra attendre un petit temps avant de pouvoir en réutiliser. Le temps de rechargement peut être raccourci grâce aux cartes de compétences. Cela simplifie un peu le jeu mais très honnêtement c'est plutôt la bienvenue car le soft offre tout de même un certain challenge.

En effet, il ne propose aucun choix de difficulté au démarrage. Ainsi, cela sera la même difficulté pour tout le monde. La limite sera le niveau de votre personnage dans le jeu. Les zombies augmenteront en même temps que vous. Ce qui amène certains passages un peu tendus. On a une fâcheuse tendance à mourir assez souvent surtout si vous avancez trop vite. En effet, certaines quêtes nécessitent un niveau spécifique, si vous la commencez sans avoir le niveau recommandé, il y a de fortes chances pour que vos ennemis soient beaucoup plus forts que vous. Jusqu'au point où les infectés peuvent être affichés comme mortels (avec une tête de mort en logo). Ce qui veut tout simplement dire que certains peuvent vous tuer en un seul coup. Gare à vous et un conseil : faites quelques quêtes annexes ou terminez certains défis pour augmenter votre niveau.

Enfin, petit paragraphe en hommage aux voitures que nous ne pouvons plus conduire contrairement aux précédents Dead Island. La faute probablement à des zones plus petites qui ne nécessitent pas de conduire. Mais quand même... ça chagrine un peu.

Un Los Angeles sanglant mais magnifique !

Autant le dire dès maintenant, Dead Island 2 propose des décors magnifiques. Chacune des zones visitées sont d'une réelle variété et c'est très agréable. Nous n'avons pas l'impression de nous embarquer dans une répétition de décor. Certes, certaines zones sont un peu petites, d'autres plus grandes mais les décors et les détails sont excellents. On prend un vrai plaisir à explorer les différents recoins de Los Angeles comme Bel-Air, Hollywood Boulevard ou encore des studios de cinéma. De plus, un cycle jour/nuit est possible dans le jeu et vous pourrez sélectionner le cycle souhaité lorsque vous souhaiterez vous téléporter dans une zone. Cependant, on peut être un peu déçu que ce cycle ne soit pas dynamique. On peut également ajouter qu'il n'y a pas d'effet météorologique dynamique comme de la pluie ou autre.

Outre les décors, le jeu offre des moments vraiment jouissifs : les démembrements ! On ne va pas se mentir, c'est ce que l'on attendait de Dead Island 2. Pouvoir démembrer ces satanés zombies assez facilement. Eh bien, c'est possible ! Bien entendu, tout dépendra de l'arme mais chacune des armes permettra un démembrement précis. Avec les épées vous pourrez empaler et couper, les marteaux - exploser les crânes -, les fourches - planter les pointes dans la tête -, les fusils à pompe - exploser les membres -. Vous pouvez même viser les jambes afin de faire ramper les zombies. Tout cela permet d'offrir des combats assez mémorables et très satisfaisants. Cependant, on ne déroge pas à la règle de l'IA qui est parfois un peu perfectible et parfois inégale.

Parlons un peu de la bande-son qui est plutôt bonne dans un Los Angeles sanglant mais à la cool. On retrouve des musiques très hard-rock et très entraînantes avec certains passages assez mythiques. Tout ce qui est bruitages ou autres, ça fait le job sans pour autant être exceptionnel. On regrette quelques soucis de spatialisation du son, par moments on entend des bruits de zombies mais pourtant personne autour. Ou par moments, on a l'impression que le son vient de droite et pourtant non. Mais attention, ce n'est pas bien méchant.

A noter que nous n'avons pas pu tester le mode coopération qui n'est pas encore ouvert pour nous. Sachez bien évidemment que cela est possible jusqu'à trois joueurs, ce qui annonce des parties bien sanglantes !



Point complet
Que dire de ce Dead Island 2 !? Hormis bravo ! On ne peut pas dire autre chose que cela pour un jeu qui a eu un parcours plus que mouvementé. Oui, le jeu n'est pas exempt de tout reproches, il y a clairement quelques soucis comme une IA un peu inégale, une trame principale trop courte ou encore la perte des voitures à conduire. Mais on se retrouve avec un jeu propre, fluide, jouissif, sans réel bug et avec des décors magnifiques. Beaucoup voyaient Dead Island 2 se planter et au final il est dans la place ! Bravo !

On a adoré :
Des décors magnifiques
Bien sanglant
Les démembrements
La variété des zones et des armes
Beaucoup de choses à faire
Une réalisation propre
Un gameplay fluide
Un peu de challenge
Le mode Sanguinaire
Peu de bugs
On n'a pas aimé :
Trame principale un peu courte
IA un peu inégale
Cycle jour/nuit pas assez développé
Pas de système météorologique



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 19.04.23 @ 00:40

J'ai lu un autre test qui décrit un jeu extrêmement simple, surtout a partir du moment où tu obtiens des flingues. Vous en pensez quoi ?
Posté le 19.04.23 @ 08:06
Adjoint


Citation :
J'ai lu un autre test qui décrit un jeu extrêmement simple, surtout a partir du moment où tu obtiens des flingues. Vous en pensez quoi ?[
912a479aa0]

Tout dépend de ton avancement. Oui les flingues rendent la vie plus simple.
J'ai personnellement rusher l'histoire principale exprès pour le bien de ce test. Et comme dit dans le test, je suis arrivé à un moment où j'avais un niveau en dessous du niveau recommandé et j'avais que des zombies dits "mortels" donc même avec un flingue c'était pas si évident. Surtout que les munitions manquent très rapidement. Donc oui ça rend la vie facile mais pas longtemps.

Compliqué aussi quand tu tombés sur un gros écraseur qui est immunisé contre électricité et qui comme moi m'a mitrailleuse était électrifié. Bah je faisais quasi aucun dégâts.

Pour moi à la rigueur, ce qui rend facile le jeu dans ce cas c'est le faite de pas pouvoir perdre son arme. Après quelle soit endommagé, on peut la réparer mais on l'a perdra jamais.

Après le jeu reste tout de même arcade.
Posté le 19.04.23 @ 09:59
Rédac chef


Citation :
Et comme dit dans le test, je suis arrivé à un moment où j'avais un niveau en dessous du niveau recommandé et j'avais que des zombies dits "mortels" donc même avec un flingue c'était pas si évident. Surtout que les munitions manquent très rapidement. Donc oui ça rend la vie facile mais pas longtemps.[
8d95e50817]

Tu dis donc que le jeu est un survival horror ? #troll
Posté le 19.04.23 @ 10:19

Merci pour le test dude.
Perso, ce qui m'a étonné c'est la technique, c'est vraiment du bon boulot et graphiquement c'est très propre et coloré.(J'aime bien la DA)
Et moi j'ai essayer le titre sur Xbox One.(Les versions sur old et next gen se valent, ils ont fait du bon boulot d’optimisation sur tout les supports.)
Je l'est vu tourner après sur Séries X et PS5 , nickel.
(J'attends la version PC en occasion. )

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2023