Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 

Avis Day One - Shin Megami Tensei V : Vengeance

- Publiée le 13.06.2024, à 10:54
- Par Damien B.
Avis Day One - Shin Megami Tensei V : Vengeance

Petit à petit, la saga Megami Tensei et ses dérivés ont enfin droit à la reconnaissance méritée, et surtout des portages dans nos contrées moins aléatoires. Shin Megami Tensei V était initialement sorti sur Nintendo Switch en 2021, à la grande tristesse de certains joueurs qui n’avaient pas ce support. Mais qu’à cela ne tienne, vous pouvez découvrir désormais le titre dans une version revue et corrigée, avec quelques ajouts.

Satan l’habite ?

Le jeu vous met dans le bain dès le départ, en gardant son postulat habituel : vous êtes dans la peau d’un lycéen tokyoïte, genre beau gosse ténébreux et qui ne parle pas. Rapidement, vous vous rendez compte qu’il se passe des trucs pas nets : on parle de silhouettes meurtrières, on demande aux étudiants de ne pas sortir seul, ou encore, vous serez témoin d’un meurtre dans les couloirs du métro.

Très peu de temps après, les évènements vous transporteront dans une contrée parallèle, qui est en fait une version post-apocalyptique de Tokyo nommée Da’at. Vous y serez sauvé par un mystérieux personnage avec lequel vous allez fusionner pour devenir un Nahobino, sorte de créature humanoïde aux pouvoirs démoniaques.

Il faudra donc arpenter ces contrées inhospitalières, peuplées de démons, et tenter d’en apprendre plus sur tous ces phénomènes dont vous avez été témoin. Avant de vous lancer, il faudra faire un choix, qui déterminera la suite de l’aventure, dont un embranchement est exclusif à cette version Vengeance.

Si le début est assez pêchu, il faudra un peu de temps avant que l’histoire ne démarre réellement. Les premières heures de jeu sont en fait un long couloir d’apprentissage de cet univers décalé et glauque, dans lequel vous devrez combattre ou former des alliances avec les démons que vous croiserez, trouver des babioles sur la route et surtout, tenter de comprendre ce qui se passe !

Les habitués de la saga retrouveront vite leurs marques, car le titre commence de façon plutôt conventionnelle. La bonne nouvelle c’est qu’il se révèle plutôt accueillant pour les nouveaux venus, avec une masse d’explications textuelles, et surtout totalement traduit en français.

Toi tu vis, toi tu crèves…

Pour revenir brièvement sur les combats, on retrouve les classiques possibilités en attaques, compétences offensives, défensives, réparatrices et autres boosts, mais dans les possibilités offertes dans le menu, vous avez l’option « Parler » Il est possible de tailler une bavette avec le démon plutôt que lui tailler la face, et cela donne droit à des phases de dialogue à laquelle vous aurez le choix d’une réponse. Si elle est favorable, le dialogue continue, sinon ça repart en baston. Pour finaliser le pacte, souvent le démon demandera une offrande. Il peut s’agir d’un objet, d’argent ou encore de points de mana par exemple.

Si tout se passe bien, le démon se battra à vos côtés et intégrera l’équipe. Il est possible de les renforcer en passant par le Monde des Ombres, auquel vous pourrez accéder depuis les puits de lumière disposés un peu partout. Vous pourrez y fusionner les démons pour les faire gagner en puissance, ou encore choper leurs compétences pour que votre Nahobino les utilise.

Cela permet de créer des combinaisons très riches pour vos combats, et ce très tôt dans le jeu. A vous par contre de choisir selon les cas ce qui sera le plus efficace ! Et il faudra toujours être à la pointe de l’optimisation car la difficulté est bien épicée. Vous pourrez choisir au départ la difficulté, cela évitera de rebuter les nouveaux venus, ou pour les habitués et/ou masochistes. Même le jeu vous préconise de sauvegarder aussi souvent que possible, car parfois un mauvais coup critique dans votre pif peut vous mettre facilement en déroute.

On parlait des puits de lumière précédemment, ils permettent aussi de restaurer votre vie contre de l’argent, ou encore d’accéder au magasin de la Grotte du Cadavre, dans lequel vous pourrez acheter ou vendre divers consommables pour survivre dans ces terres inhospitalières. Vous pouvez aussi vous téléporter d’un point à l’autre, ce qui est quand même commode vu la taille de certaines zones.

Une promenade d’enfer

Si le character design pourra diviser, le level design est lui assez réussi, on prend plaisir à s’aventurer dans ces lieux parfois rravagés, parfois luxuriants, ou se cachent parfois des secrets à récupérer pour vous aider dans votre aventure, qui feront plaisir au démon de la Grotte du Cadavre. Vous devrez par exemple retrouver des démons spéciaux planqués un peu partout, qui feront gagner des objets et une ressource nommée Gloire, utile pour vos compétences. Par endroits, vous trouverez aussi des orbes à casser contenant des objets, ou des distributeurs automatiques avec du bric-à-brac à revendre contre de la thune. Dans la phase d’exploration, vous verrez vos ennemis vadrouiller, seul ou en packs, vous pourrez les esquiver si vous avez la flemme de combattre (ou la sagesse de ne pas le faire selon les cas) ou leur mettre un coup d’épée dans le pif pour avoir l’initiative lors de la première phase de combat. Attention toutefois à ne pas vous laisser surprendre, sinon l’ennemi peut vous faire très mal dès le premier tour de combat !

On ne va pas vous ruiner l’expérience non plus, s’agissant ici d’un avis préliminaire, mais sachez que vous aurez certaines des épreuves assez dingues, comme de grandes tours à compléter pour espérer glaner des compétences exclusives, et que vous allez faire des rencontres étonnantes ou dérangeantes…


L'avis Day One de Damien / HerrKamper
Si sur le papier Shin Megami Tensei V : Vengeance semble être assez conventionnel dans ses mécaniques, façon JRPG mâtiné de Pokémon, c’est l’ambiance, le chara design et l’histoire qui en font un titre vraiment unique et intéressant. La quantité de personnages secondaires, les rencontres, les choix à faire, les démons à rencontrer et recruter, le tout baignant dans cette ambiance propre à cette saga en font une sorte de signature qui, encore aujourd’hui, font le cachet de cette saga qui mérite davantage d’amour. Attention cependant, il faut garder en tête qu’il s’agit d’un titre assez exigeant, surtout si vous souhaitez faire l’aventure en mode normal ou difficile. Bref, c’était un bref aperçu de ce qui vous attend dans le jeu, on se retrouve pour le test complet et enrichi très bientôt !

Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 14.06.24 @ 17:20
Testeur


Damien, si on ne connaît pas SMT et qu'on a juste fait P5R, ça vaut le coup? Trop éloigné ? Merci !
Posté le 14.06.24 @ 19:30

Hello c'est Damien ^^ Tu peux tout à fait commencer la saga des Shin Megami Tensei avec le V, tu verras quelques similarités avec Persona évidemment mais le système de jeu et le gameplay sont assez différents. Les SMT mettent l'accent sur un gameplay assez profond et a un côté plus sombre et complexe que Persona, plus axé sur les personnages et leurs liens notamment.

Dans SMT par exemple, tu peux parler aux démons que tu combats pour négocier et les faire combattre dans ton équipe, puis les faire fusionner, hériter de certains de leurs pouvoirs aussi ; tu as tout une optimisation à ce niveau qui est géniale je trouve ^^ En plus le jeu est sous-titré en français, ce qui est plus sympa pour l'immersion ^^

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024