XG Film Club - Non-Stop

XBOX GAMER
connect�, 41 466 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Non-Stop
- Publiée le 30.03.2014, à 20:11
- Par Vincent P.
XG Film Club - Non-StopLiam Neeson est un grand acteur qui a déjà une belle filmographie à son actif. Malgré ses 61 ans, il continue à tourner. Ces dernières années, on l’a principalement vu dans des films d’action/thriller, comme L’Agence Tous Risques, Taken et la suite Taken 2 (le 3 est en préparation) ou encore Sans Identité pour ne citer que ceux-là. D’ailleurs, ce dernier n’est pas mentionné par hasard puisqu’il a été réalisé par l’espagnol Jaume Collet-Serra qui a tenu à collaborer une fois de plus avec l’acteur irlandais pour un thriller aérien nommé Non-Stop. Reste à voir s’il s’agit d’un film de haut vol…

Embarquement pour une histoire invraisemblable




Pour cette nouvelle collaboration avec le réalisateur espagnol, Liam Neeson incarne un Marshal qui se retrouve rapidement au cœur d’une histoire de détournement d’avion, la faute à un assassin qui promet de supprimer un passager du vol (un long-courrier) toutes les vingt minutes si la somme de 150 millions de dollars ne lui est pas transmise. Sans grande inventivité, Jaume Collet-Serra s’appuie principalement sur la paranoïa instaurée par les événements du 11 septembre 2001 pour développer l’intrigue de son thriller reposant sur une recette convenue : policier alcoolique au passé douloureux, menace terroriste, avion détourné et morts en perspective. Le scénario fait dans le vu et le revu mais le film maintient une forme de suspense en multipliant les rebondissements. Une partie des passagers, sur lesquels la caméra s’est déjà arrêtée avec plus d’insistance, devient le vivier dans lequel se cache un potentiel tueur, le héros pouvant d’ailleurs en faire partie…

Malgré un début un peu lourdingue, on accroche assez rapidement, supposant qu’un tel est le coupable, que le héros peut être schizophrène, etc. Chacun élaborera sa théorie, même si ceux qui ont vu Taken ou encore Sans Identité seront bien moins surpris que les autres. Reste que la mise en scène est plutôt efficace, multipliant les gros plans pour tenter de balader le spectateur et intégrant quelques scènes d’action plutôt brouillonnes pour donner un effet d’intensité. Pris dans le jeu, certains spectateurs ne remarqueront même pas que le réalisateur multiplie les invraisemblances au fil du développement de l’histoire. Il y a tellement d’incohérences, qu’un WTF pourrait bien échapper de la bouche de certains. Mais le pire, ça reste la fin, clairement mauvaise, pour ne pas dire ridicule. C’est bien là le problème, c’est que le film fait souvent rire malgré lui, à cause d’une multiplication de situations et autres retournements improbables, sans même parler des divers clichés.

Les personnages sont tous stéréotypés et ça ne fait qu’accentuer l’invraisemblance de l’ensemble qui en viendra même à ennuyer les plus pointilleux. Quant aux autres, ils profiteront tout de même de cette aventure en huis clos grâce à un positionnement plutôt malin des caméras et à quelques artifices qui renforcent l’esthétisme de certains passages. Du côté des acteurs, Liam Neeson est assurément celui qui s’en sort le mieux, portant quasiment à lui seul le film. En bref, il fait du Liam Neeson (les fans de l’acteur comprendront puisqu’il est dans un rôle similaire à celui qu’il a eu dans les Taken ou dans Sans Identité). Julianne Moore apporte sa petite touche, point de repère du héros, mais son personnage n’est pas des mieux traités. Quant aux autres, beaucoup surjouent, certains étant même caricaturaux, alors que leur personnage est déjà suffisamment stéréotypé comme cela. La musique, quant à elle, ne restera pas dans les mémoires.



Du rythme pour éviter le crash !
Avec Non-Stop, Jaume Collet-Serra réalise un film au rythme élevé qui joue énormément avec les rebondissements pour maintenir un certain suspense jusqu’à la fin. Les placements de caméra sont bien faits, quelques petites trouvailles offrent un certain esthétisme à quelques passages et le spectateur se laisse vite embarquer dans l’histoire, notamment grâce à un Liam Neeson qui fait du Liam Neeson, mais qui le fait bien. Pour le reste, malheureusement, on se retrouve avec un scénario vu et revu qui multiplie les invraisemblances. Pire, les personnages sont stéréotypés et plusieurs clichés font rire aux dépends du film alors qu’il s’agit d’un thriller sérieux... Quant à la fin, elle est tout bonnement ridicule. Au final, on a un divertissement pop-corn qui ne surprendra pas forcément ceux qui ont vu Sans Identité, mais qui se laisse regarder une fois, mais certainement pas deux.

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021