XG Film Club - Django Unchained

XBOX GAMER
connect�, 41 467 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Django Unchained
- Publiée le 27.01.2013, à 19:36
- Par Vincent P.
XG Film Club - Django UnchainedQu’il s’agisse de la scène des pourboires de Reservoir Dogs, des dialogues de Pulp Fiction ou encore des personnages de Kill Bill, Quentin Tarantino nous a habitués à un cinéma mémorable et atypique, qui fait de ses films des œuvres quasiment intemporelles. Après avoir revisité la Seconde Guerre mondiale dans Inglorious Basterds, il revient avec Django Unchained, sa deuxième production avec les frères Weinstein, garants d’un cinéma plus grand public à budget conséquent. Django Unchained est un western qui rend à un esclave, Django (Jamie Foxx), sa liberté. Accompagné d’un chasseur de primes, King Schultz (Christopher Waltz), il emploiera cette dernière à retrouver sa femme (Kerry Washington), esclave dans une exploitation de coton tenue par Calvin Candie (Leonardo Dicaprio). Casting alléchant et western revisité sont donc au rendez-vous... Mais cela suffit-il pour convaincre ?

Quatuor magique mais partition à la traîne




Qu’on se le dise, le casting de Django Unchained est aussi bon qu’il est alléchant. Jamie Foxx colle parfaitement à son personnage d’esclave à la recherche de sa femme, libéré par le Docteur King Schultz, joué à merveille par Christopher Waltz. Celui-ci alterne les scènes en anglais, en allemand, et tient même quelques répliques en français, une véritable performance d’acteur. Le personnage de Calvin Candie, joué par Leonardo DiCaprio, est intéressant, et là aussi rendu convainquant par l’acteur qui confirme encore une fois sa capacité à donner une profondeur à tout personnage. Enfin, la touche apportée par Samuel Lee Jackson, gérant de l’exploitation de coton de Calvin Candie, est tout simplement exceptionnelle, et ceux qui connaissent le tempérament de l’acteur, toujours prêt à se démarquer (dans Star Wars, Samuel Lee Jackson avait demandé à George Lucas s’il était possible qu’il ait « un sabre de couleur différente » et « une mort cool ») se rendront compte du plaisir que l’acteur a ressenti à jouer son rôle… Qui, soyez en sûrs, vous décrochera plus d’un sourire. Kerry Washington est quant à elle plutôt convaincante dans ses quelques apparitions. C’est une véritable satisfaction à ce niveau-là. Il faut ajouter à cela une introduction brillante des différents personnages dans le scénario qui permet de les découvrir sans perdre en dynamisme.

Cependant, le rythme du film n’est pas son point fort. Durant ses 2h40, on se surprend parfois, surtout à la moitié de la projection, à s’ennuyer un peu, la faute au déroulement du scénario, qui pourrait être scindé en deux parties distinctes. On se rend tout simplement compte après coup qu’au milieu du film, moyennant quelques aménagements, celui-ci aurait pu s’arrêter et lancer plus tard une deuxième partie, la faute à un decrescendo de rythme qui fait penser à une fin puis à un nouveau début. Cette longueur constitue donc un point négatif de ce long-métrage. Ajoutons aux éléments négatifs la bande-son, certes de qualité avec son alternance de divers styles musicaux qui renouvellent le genre, montée sans inspiration. On assiste parfois à la coupure nette d’un morceau lors de changements de scènes. Cela joue bien évidemment sur le rythme du film, qui n’est définitivement pas un point fort du dernier Tarantino. En s’inspirant à la fois des classiques du western et du cinéma asiatique, le réalisateur donne tout de même un nouveau souffle au genre. Sa direction est précise, l’esthétique du film est maîtrisée de bout en bout et la précision de la mise en scène est à couper le souffle. Les plans sont à la fois simples et ingénieux. En plus, comme souvent avec Tarantino, les images sont belles et aspirent à être vues et revues.

Mention spéciale aux flashbacks de Django, qui sont tout simplement primordiaux pour le rythme et l’attention de l’audience, réalisés en conséquence avec une simplicité et un talent rares sur nos écrans, du moins pour ces dernières années. Par ailleurs, chaque personnage prononce au cours de l’histoire des répliques cultes, et il n’y a aucun doute quant à la qualité générale du travail produit par le réalisateur. Si le montage est critiquable, la réalisation est impeccable et fait de Django Unchained un film mémorable. Là où les westerns « classiques » s’attardent sur la vie des personnages et sur l’époque, Tarantino passe outre les clichés du genre et se concentre sur son scénario et la construction de ses personnages, sans ne jamais se détourner du but final de son héros. Qui plus est, le long-métrage a une dimension comique non négligeable et ses nombreux dialogues sont savoureux, à tel point que le spectateur ne se rend finalement pas compte que le film n’est majoritairement pas un film d’action. Cependant, en donnant de l’action à un public, puis en l’en privant à la moitié de son film, Tarantino crée un certain vide dont nous avons parlé plus haut. En plaçant ses personnages dans diverses situations, embarrassantes ou non, le réalisateur parvient tout de même à captiver et à faire de Django Unchained un objet cinématographique à la fois intéressant, prenant et frais. Une vraie réussite.



Un film libéré de tout cliché
Django Unchained est un film de qualité. Ce n’est ni Pulp Fiction, ni Reservoir Dogs. Tarantino a parcouru du chemin et a gagné en renommée. Ses premiers films se déroulaient dans des périmètres restreints et plutôt communs, privilégiant les dialogues à l’action. A l’inverse, avec Inglorious Basterds et Django Unchained, le réalisateur a créé de véritables blockbusters. Son cinéma n’a pas changé, mais l’influence de ses producteurs s’est ressentie, tout comme les fortes attentes de son public. Django Unchained est un Tarantino « nouvelle génération » dans la lignée d’Inglorious Basterds. A vous spectateurs et connaisseurs de juger si c’est un « bon Tarantino » ou non. Mais soyez en sûrs, c’est un excellent film !
Critique rédigée par Nico G.

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 27.01.13 @ 22:53


Gamertag :
Slayer56190
Excellent film et j'en resterai quasi là, je ne vois pas trop quoi ajouter notamment sur l'évolution des films de Tarantino vu que c'est déjà bien abordé dans ce dossier.

J'ai pris un plaisir énorme à voir ce film autant pour l'esthétique, le casting, l'intensité des dialogues et la BO qui colle superbement malgré ces coupures qui peuvent donner l'impression de casser le rythme ce que je n'ai pas trouvé! D'ailleurs à ce propos je ne l'ai absolument pas trouvé long, ni ne me suis ennuyé. Je ne comprends pas trop cette critique sur le rythme qui s'avère être assez typique de Tarantino avec des longs moments de dialogues tendus et/ou savoureux. Pas besoin d'action quasi non-stop pour que la tension ne retombe pas. Enfin je trouve...

Franchement depuis quelques temps je me suis réconcilié avec le cinéma récent (je ne reviendrai pas sur ma déception TDKR) grâce à des films comme Looper, Bilbo et maintenant Django! Merci!

Allez je vais me faire un Red Dead tiens
Posté le 27.01.13 @ 23:12


Gamertag :
KILLER PIPO
Très bon test pour un film juste mythique ! j'ai vraiment hate de pouvoir le voir en VO qui doit encore améliorer ce film déjà presque parfait pour moi
Posté le 27.01.13 @ 23:52


Gamertag :
Grievous32
Pour ma part, je vais être très honnête sur la critique de ce film parce que beaucoup l'adule comme le messie et LE Tarantino.

Il ne mérite pas toutes ces éloges.

Il est vraiment très très bon, c'est sûr, surtout Christoph Waltz qui prouve encore son charisme et sa perfection dans le jeu d'acteur. Mais il ne fera parti que de mon Top 3 de Tarantino avec en pôle position, l'immense Pulp Fiction, et en second sur le podium, Inglorious Basterds qui m'a fait découvrir l'acteur dont j'ai parlé juste avant.

Un excellent western ? Pas vraiment. 3 h 10 Pour Yuma est un excellent western. Un excellent film ? Nul doute que ma séance cinéma était un bonheur de 2 h 40 ! Un excellent Tarantino ? Pour sûr, mais pas son meilleur.
Posté le 28.01.13 @ 00:21


Gamertag :
nicoboon
@vegeta : je sais pas ce que donne la VF mais je pense franchement que la VO est une nécessité, un vrai bonheur.
Et merci pour le compliment

@Grievous : je pense comme toi que c'est un excellent film, libre au spectateur comme je le dis à la fin de se faire une opinion selon le cinéma de Tarantino qu'il préfère. Par contre je pense que c'est un western pas comme les autres, et un bon western qui en a absolument tous les codes de base.

@Slayer : (spoilers) concernant le rythme, je me suis un peu ennuyé au milieu entre le départ chez Candie et l'arrivée au domaine et la présentation du personnage de S.L. Jackson. Je suppose qu'il y a un côté subjectif à ça, mais je trouve que certains dialogues auraient pu être abrégés dans cette partie. Je parle moins d'ennui que de retombée de rythme. Après on est d'accord c'est du Tarantino, mais depuis Inglorious Basterds, je trouve que le rythme n'est pas nécessairement au service du film, contrairement aux premiers Tarantino ou justement l'action est moins intense, et ou on n'a pas cet effet de retombée. L'action est plus longue dans les derniers Tarantino, couplée à de longs dialogues, je trouve que le rythme global en pâtit.
Posté le 28.01.13 @ 09:35


Gamertag :
Derkaone
Moi j'ai trouver que c"était un bon Tarantino et pas spécialement un excellent Western.
J'ai trouver Christopher Waltz excellent, le mec m'a trop fait rire, Dicaprio a contre-emploi était pareillement très bon et Samuel Jackson incroyable en noir plus raciste que les blancs...
C'est un film qu'il faut évidement voir en VO...comme tout les Tarantino..
J"ai hâte de voir dans quoi on va utiliser le talent de Christopher Waltz après Inglorious Bastard et Django..dire que ce mec jouait à la base dans des séries allemandes, il a même jouer dans Derrick et le "Renard"...
Tarantino a vraiment le don d'aller te chercher des pointures là ou on les attends pas.
Posté le 29.01.13 @ 09:25


Gamertag :
Grievous32
Je rappelle qu'il a aussi joué le rôle du méchant dans Green Hornet. Il était là aussi très bon. Peut être pas autant que dans les Tarantino car moins mis en avant simplement, mais c'était quand même très classe de le revoir. D'autant plus que Green Hornet est un très très bon divertissement, si ce n'est un excellent film.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021