XG Film Club - Cloud Atlas

XBOX GAMER
connect�, 41 467 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Cloud Atlas
- Publiée le 07.04.2013, à 21:19
- Par Vincent P.
XG Film Club - Cloud AtlasAvec Cloud Atlas, Andy et Lana Wachowski retournent derrière la caméra, accompagnés par Tom Tykwer (Le Parfum), pour adapter un roman de David Mitchell, « Cartographie des nuages ». La tâche est lourde, car ce dernier est un recueil de plusieurs histoires à première vue totalement indépendantes, mais en fait intimement liées. C’est donc avec un long-métrage original et ambitieux, porté par Tom Hanks (Seul au monde, Da Vinci Code), Halle Berry (X-Men, Meurs un autre jour), Ben Whishaw (Q dans Skyfall), Hugh Grant (Love Actually), Hugo Weaving (Agent Smith dans Matrix), Jim Broadbent (Slughorn dans Harry Potter) et Jim Sturgess (Las Vegas 21, Un jour), que les réalisateurs de Matrix et Speed Racer reviennent sur le grand écran. Pour notre plus grand plaisir ?

Une symphonie inachevée




Si Cloud Atlas devait être décrit avec des mots simples, il s’agirait d’un puzzle, dont les pièces apparaissent tout au long de son déroulement. Certaines se lient à d’autres pour former des morceaux d’une même image, ceux-ci étant de plus en plus complexes et se liant entre eux pour finalement révéler l’ensemble. C’est une oeuvre, quoi qu’on puisse en penser, d’une certaine originalité, portée par des acteurs talentueux interprétant plusieurs rôles pour assurer les connexions entre les histoires. Reprenant le concept de l’œuvre de base, le film commence sur l’affrontement du bien et du mal, puis s’en éloigne rapidement en laissant cet aspect majeur à l’abandon avec des relations floues. Le film est assez inégal et il se centre au final plus sur le jeu des acteurs qu’autre chose. Le spectateur a d’ailleurs tout le loisir de reconnaître qui se cache derrière quel personnage. Pour les moins doués, il suffit d’attendre le générique pour que la lumière soit faite. Ceci dit, ce qui est sûr, c’est que les comédiens ont dû apprécier chacun de leur rôle. Les histoires racontées dans Cloud Atlas sont rattachées par des liens implicites, accentués quant à eux par des effets de caméra parfois poussifs. En clair, les connexions sont assurées par des jeux sur les noms, sur les objets, tatouages/tâche de naissance ou autres éléments qui sont bien souvent accompagnés d’un gros plan, histoire de permettre au spectateur de penser qu’il a tout compris tout seul…

Dans le fond, chaque époque correspond à un thème (romantisme, policier/thriller, comique, science-fiction, etc.), ce qui ajoute de la variété au film, d’autant plus que toutes les histoires évoluent en parallèle. Action, humour, réflexions à court terme, on a l’impression d’avoir plusieurs films en un. Et si on en vient à le voir avec cette optique, on ne peut que constater que chaque partie est finalement très simpliste. Le rythme en prend un coup, notamment durant la première heure, et pour certains (beaucoup ?) le temps paraîtra long, très long. Ce qui fera réellement l’intérêt de ce long-métrage pour certains, c’est bel et bien l’imbrication des histoires avec ces acteurs que l’on retrouve au travers des âges. D’ailleurs, à ce sujet, si les années ne sont pas toujours bien définies, on constate que peu importe l’époque, les personnages restent souvent dans un même rôle, aux variations certes existantes, mais n’ayant pas réellement de changements sur les autres époques. On subit donc des personnages qui amènent à une finalité que l’on pourrait presque associer à une fatalité. La conclusion est ultra prévisible et l’histoire n’en ressort que plus basique. Reste qu’une partie du public appréciera certainement le divertissement, grâce aux effets spéciaux, aux couches de maquillage ou encore à ces quelques moments vraiment agréables et bien tournés.

Il y a des personnages attachants, d’autres plus oubliables, mais les acteurs font leur boulot (à voir en V.O. en priorité tant la VF déçoit). Le montage a été un minimum travaillé et la musique, bien qu’un peu répétitive à la longue, fait son office. Il n’empêche que le film dure dans les 2H40 et que le temps passe lentement. Les relations s’établissent petit à petit mais le tout fait très « faussement complexe » pour masquer finalement la simplicité même de chaque histoire. Bien sûr, certains mettront en avant tous les liens implicites et apprécieront les remarquer et les pointer du doigt, mais cela reste assez superflu quand on regarde le comportement des personnages et les répercussions des actions sur les autres histoires. Le vrai plus, c’est finalement ce montage assez spécial qui arrive à donner le change. Tant et si bien que Cloud Atlas apparaît plutôt comme une superproduction visant à assurer le spectacle, à donner quelques migraines aux moins réactifs et à montrer que les acteurs savent y faire. Pour le reste, autant s’intéresser au livre original ou se tourner vers d’autres œuvres mettant en avant l’affrontement bien/mal et/ou les conséquences des actes au travers les âges de manière plus concrète et plus réussie.



Faussement complexe !
Cloud Atlas divisera les foules. D’un côté, le spectateur lambda découvrira un divertissement offrant une belle variété de situations, des personnages plus ou moins attachants, des histoires liées de manière implicite et il sera ravi de comprendre lui-même les liens grâce aux effets de caméra abusifs des réalisateurs. De l’autre côté, le spectateur un peu plus « exigeant » (dira-t-on) n’y verra qu’un scénario faussement complexe, masquant la pauvreté d’une poignée d’histoires mêlées pour mettre en avant des implications qui amènent à une certaine fatalité des plus prévisibles. Les acteurs endossent plusieurs rôles, souvent avec brio, et on retrouve divers éléments et même divers styles du cinéma traditionnel éparpillés ci et là. Au final, soit le long-métrage fascine, soit il provoque un terrible ennui.
Critique rédigée par Nico G.

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 07.04.13 @ 22:32


Gamertag :
Slayer56190
Hum.... étant de ceux qui ont bien apprécié le film (et pourtant j'aime me considérer comme spectateurs exigeants ) je vais être obligé de ne pas être d'accord avec tout ce que tu as dit notamment sur le fait que les 2h40 passent lentement.
Par ailleurs lorsque tu dis que ça fait plus cache-misère d'histoires banales et simplistes (tu ne le dis pas comme ça, hin j'exagère ^^) je trouve que déjà rien que la performance de raconter autant d'histoire dans un même film dépasse déjà, pour moi, ce ressenti (car il est vrai que les histoires ne sont pas toutes transcendantales).
Il n'empêche que je trouve qu'elles sont mixées avec brio, que rien que pour les décors et le maquillage ( ) il vaut le coup de le voir au cinéma. J'ai trouvé le jeu des acteurs vraiment très bon car agrémenté de cette capacité qu'ont certains d'entre eux (notamment tom hanks) de jouer des rôles aux antipodes les uns des autres et cloud atlas le met superbement en exergue en réunissant ces rôles dans un même film!
Enfin j'ai adoré qu'ils y aient plusieurs genres (aventure, sf, drame...) mêlés en SEULEMENT 2h40

Bon je dis tout ça mais je peux aisément comprendre qu'il divise, si déjà on accroche pas direct au concept, si on s'attend à ce que les différentes histoires soient plus poussées, subtiles (il aurait fallu encore plus de temps) et si l'on s'attend à être bouleversé par la fin, la relation entre les différentes histoires... Mais pour moi, il est indéniable que la performance est là et que rien que pour l'originalité il faut lui accorder du crédit et je ne dis pas ça parce que j'adule les frères/soeurs ( ) Wachowski car le dernier Matrix je l'avais par exemple pas trouvé terrible
Posté le 07.04.13 @ 22:39

Perso, je me suis fait chier comme un rat mort pendant tout le film et mon amie aussi
Posté le 07.04.13 @ 22:50


Gamertag :
Slayer56190
Bouh t'es nul oni et allez ton amie aussi! Non, bon les goûts et les couleurs... tu ne lui reconnais même pas une originalité, une performance sur le maquillage et le jeu de certains acteurs?
Posté le 07.04.13 @ 22:56

En réponse à slayer56190
bouh t'es nul oni et allez ton amie aussi! Non, bon les goûts et les couleurs... tu ne lui reconnais même pas une originalité, une performance sur le maquillage et le jeu de certains acteurs?


Je partage l'avis de la critique de Nico puisqu'on l'a faite ensemble avec déjà deux opinions différentes.

Je reconnais la performance sur le montage pour le mélange des genres et la performance des acteurs ou encore des maquillages. Mais my god, l'histoire, j'ai trouvé ça nullissime, à la limite du ridicule. J'ai bien apprécié quelques (pas tous) passages, principalement dans les genres romantismes et comédie, mais le reste est tellement "évident" avec les zooms sur les liens dits implicites, que ça m'a totalement fait chier.

J'ai regardé ma montre une bonne trentaine de fois durant tout le film et mon amie me demandait quand s'arrêtait le calvaire Du coup, après, on est allé voir Spring Breakers, ce qui nous a bien détendus. Et je partage l'avis du film faussement compliqué où la mise en scène et le côté spectacle pallie le manque flagrant de scénario, qui se résume à une théorie fataliste et à de la redondance de comportement (cf le "diabolique") comme si la vie n'était qu'une répétition incluant de microparamètres aux répercussions finalement très limitées.

Le souci pour moi, c'est que les réalisateurs jouent sur un implicite qu'ils rendent tellement explicite que j'ai l'impression d'être pris pour un con à qui on tient la main, sans quoi je ne comprendrai rien au film. Si cette sensation se retrouve dans bon nombre de films, là elle est accentuée par l'enchevêtrement des histoires. Dans le genre, je préfère largement un Babel, bien plus maîtrisé à mes yeux.
Posté le 07.04.13 @ 23:14


Gamertag :
NeoShyro
En réponse à onizukadante
Perso, je me suis fait chier comme un rat mort pendant tout le film et mon amie aussi


Idem
Posté le 07.04.13 @ 23:37

En réponse à slayer56190
(et pourtant j'aime me considérer comme spectateurs exigeants )

Tu ne serais pas fan du Seigneur des Anneaux si c'était le cas.



Je suis déjà loin.
Posté le 07.04.13 @ 23:47


Gamertag :
KILLER PIPO
En réponse à onizukadante
En réponse à slayer56190
bouh t'es nul oni et allez ton amie aussi! Non, bon les goûts et les couleurs... tu ne lui reconnais même pas une originalité, une performance sur le maquillage et le jeu de certains acteurs?


Je partage l'avis de la critique de Nico puisqu'on l'a faite ensemble avec déjà deux opinions différentes.

Je reconnais la performance sur le montage pour le mélange des genres et la performance des acteurs ou encore des maquillages. Mais my god, l'histoire, j'ai trouvé ça nullissime, à la limite du ridicule. J'ai bien apprécié quelques (pas tous) passages, principalement dans les genres romantismes et comédie, mais le reste est tellement "évident" avec les zooms sur les liens dits implicites, que ça m'a totalement fait chier.

J'ai regardé ma montre une bonne trentaine de fois durant tout le film et mon amie me demandait quand s'arrêtait le calvaire Du coup, après, on est allé voir Spring Breakers, ce qui nous a bien détendus. Et je partage l'avis du film faussement compliqué où la mise en scène et le côté spectacle pallie le manque flagrant de scénario, qui se résume à une théorie fataliste et à de la redondance de comportement (cf le "diabolique") comme si la vie n'était qu'une répétition incluant de microparamètres aux répercussions finalement très limitées.

Le souci pour moi, c'est que les réalisateurs jouent sur un implicite qu'ils rendent tellement explicite que j'ai l'impression d'être pris pour un con à qui on tient la main, sans quoi je ne comprendrai rien au film. Si cette sensation se retrouve dans bon nombre de films, là elle est accentuée par l'enchevêtrement des histoires. Dans le genre, je préfère largement un Babel, bien plus maîtrisé à mes yeux.


maintenant je vais encore plus passer pour un con en disant que j'ai rien capté au film
comme je le disais sur le forum, après avoir vu le film je sentais qu'il déboitait bien mais je savais aussi que j'avais rien compris ou alors j'ai tout simplement cherché trop loin et me suis embrouillé pour rien avec une histoire qui semble trop simple pour certain robots présent ici
Posté le 08.04.13 @ 00:04

Perso j'ai vraiment beaucoup aimé le film. Mélanger autant de choses sans se planter, au début je n'y croyais pas et puis après l'avoir regardé j'ai été agréablement surpris. C'est l'exemple même du film qui divise, on est 6 à l'avoir vu dans mon entourage et on a trouvé le moyen de tomber à 3 qui ont aimé, 3 qui ont trouvé vraiment bof
Pas le film de l'année mais vu le concept de base je trouve le résultat réussi.
Posté le 08.04.13 @ 01:00


Gamertag :
GreNeSis
J'attendais les retours, je suis servi

J'ai commencé par la critique évidemment, et je dois dire que je reste sceptique. Je sens que je vais rester sur ma faim en allant le voir au ciné, mais 2h40, c'est un bon argument pour aller au ciné plutôt que de dépenser 10 balles pour 1h20 d'explosions.

D'après vos ressentis, bons personnages, histoires bien emmêlées mais trop explicitement proposé pour un truc qui se veut un peu aérien. Merci des retours les mecs.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021