Test - Wildshade : Unicorn Champions - Le Mario Kart-like familial improbable | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Wildshade : Unicorn Champions - Le Mario Kart-like familial improbable

- Publiée le 30.11.2023, à 16:08
- Par Vincent P.
Test - Wildshade : Unicorn Champions - Le Mario Kart-like familial improbable

Imaginez une réunion, un « brainstorming » durant lequel une personne se dit : « prenons la formule Mario Kart, remplaçons les karts par des chevaux, les power-ups par des sorts de magie et insérons le tout dans un univers de fantaisie ». Il se pourrait que cette idée saugrenue ait pu faire rire l’assistance, avant qu’une tête pensante ne finisse par dire : « Michel(le), on tient le bon bout, au galop ! ». C’est un peu comme cela que nous imaginons la création de Wildshade, un jeu de course de chevaux et licornes signé Tivola qui a vu le jour sur supports mobiles en 2021. Deux ans plus tard, le studio tente de porter la licence sur nos consoles de salon avec Wildshade Unicorn Champions. Même si le jeu ne sort officiellement qu’aujourd’hui, votre serviteur, fan d’équitation et de licornes, en profite depuis quelques jours grâce à un code fourni par l’éditeur… Il est l’heure de vous dire ce que ça vaut !

Avec une corne qui te poursuit, tu as peur pour ta croupe

La licence a démarré sur le marché du jeu mobile et cela se ressent dans la transposition sur nos consoles de salon. Les modélisations, bien que très correctes des chevaux et des cavaliers, restent plutôt sommaires par rapport aux standards actuels. De même pour les éléments des décors, même si certaines textures sortent un peu plus du lot, comme celles des pavés, bien d'autres sont très minimalistes, avec quelques aplats et un manque de finesse évident. Même les effets semblent issus des titres mobiles. Clairement, ce n'est pas le plus beau jeu qui soit mais l'ensemble reste plutôt correct pour un titre familial, surtout que nous avons déjà vu bien pire. Au moins, le titre est techniquement propre, avec peu de bugs. Les environnements sont réussis et disposent d'une ambiance qui leur est propre. Les thèmes musicaux, bien que répétitifs à la longue, sont clairement agréables et en adéquation avec le niveau.

Que ce soit sur un thème forestier, asiatique, glacial ou encore chevaleresque, on prend un certain plaisir à découvrir les courses, assez nombreuses (une vingtaine), voire à les parcourir en mode miroir (pour doubler le nombre). Le titre est en plus assez coloré, les chevaux et licornes, assez similaires dans la modélisation (même taille, même gabarit, même longueur de crinière, etc.), se différencient par leur robe, la présence ou non d'une corne ou encore quelques caractéristiques plus subtiles comme la couleur des yeux. Dans tous les cas, ils ont tous les mêmes caractéristiques, donc il n'y a aucun avantage à privilégier l'un à l'autre, même s'il y en a une cinquantaine à élever. On apprécie également les quelques bruitages incorporés.

Il faut bien l'avouer, faire un Mario Kart-like avec des chevaux magiques et des licornes, il fallait y penser ! Oubliez tout ce que vous avez appris avec Alexandra Ledermann, ici c'est de l'arcade ! Les animations sont un minimum travaillées mais ne vous attendez pas à une simulation, loin de là. Les chevaux vont au trot, ils galopent avec un peu de boost et ils dérapent pour prendre les virages... Oui, ils dérapent, comme dans tout Mario Kart-like qui se respecte. Les gâchettes droites permettent de déraper, ce qui fait glisser sa monture et, en relâchant, on obtient un petit boost. Il y a également des obstacles sur le chemin, qui se sautent automatiquement (on sent la volonté de faire simple) et qui permettent là encore de donner une petite accélération. A cela, il faut ajouter un système de sorts avec des fioles à récolter sur le chemin.

Un divertissement familial

Ainsi, on peut lancer un sort glacé sur un adversaire, une boule de feu téléguidée, une tornade qui rebondit contre les parois, se parer d'un bouclier permettant d'éviter les attaques tout en gagnant en vitesse, revêtir les ailes de pégase pour tracer sa route sans se soucier des virages ou encore lancer des éclairs pour paralyser tous les joueurs et les empêcher de sauter les obstacles et de glisser pendant quelques secondes, sans parler des pics gelés à laisser derrière soi. Ce n'est pas très original au niveau des effets, puisque ça reprend ce que l'on connaît déjà chez le plombier moustachu, mais ça reste efficace. Petites subtilités, en maintenant la gâchette pour déraper au début de la course, on peut faire un super départ (ou départ de rêve) pour gagner quelques centimètres sur ses concurrents et, si on dérape lors d'un franchissement d'obstacle, cela bloque les jambes de notre canasson.

L'I.A. Quant à elle sait se montrer agressive, tout en s'adaptant au fil de la course aux joueuses et joueurs pour éviter toute frustration. Il est assez facile de revenir dans la course, tout comme il est assez facile de se faire remonter. Les courses finissent donc assez serrées. Il est clair que le système a également ses limites, notamment avec des collisions parfois hasardeuses avec les autres animaux ou avec les murs invisibles, mais il faut reconnaître que l'ensemble fonctionne bien, sans pour autant aller tutoyer les degrés de finesse des meilleurs jeux du genre. C'est jouable, c'est accessible pour les enfants et les personnes qui ne sont pas forcément habituées aux jeux vidéo, tout en restant agréable pour les habitués qui se feront un malin plaisir d'enchaîner les dérapages et de gagner en vitesse, les sensations étant alors appréciables. Sans les boosts, en revanche, ça paraît assez lent. Côté contenu, nous avons surtout le droit à un mode Campagne, sans aucune histoire, ni rien, demandant d'enchaîner 39 courses.

A chaque course, en fonction de sa place, on peut récolter de 0 à 5 étoiles, ce qui permet de débloquer les suivants ainsi que quelques chevaux et autres licornes spécifiques. On en fait le tour en un peu moins de trois heures. Après cela, il ne reste plus qu'à se lancer dans les courses simples ou dans le mode tournoi qui permet de participer à cinq ligues de quatre courses. Ces deux derniers modes ont la spécificité d'être jouables jusqu'à quatre en local, avec un bon partage de l'écran garantissant une visibilité satisfaisante. Petit plus, chacun peut choisir sa monture et son cavalier (parmi huit disponibles). Pas de mode en ligne en revanche. Et après ? Et après c'est à peu près tout. Il y a bien l'écurie pour personnaliser son cheval, changer sa selle, son tapis de selle ou ses brides, ou encore le mode croisement pour croiser deux espèces entre elles afin d'en obtenir une nouvelle, mais tout ça reste de l'ordre du cosmétique. Dommage, surtout quand on sait que la version mobile jouait sur les caractéristiques différentes des bestioles pour pousser justement à faire les meilleurs croisements possibles.



Point complet
Wildshade Unicorn Champions est un Mario Kart-like original dans la forme puisqu'il demande de chevaucher des chevaux magiques et des licornes pour faire des courses dans des environnements colorés et variés. Ultra accessible, il se présente comme un jeu familial qui peut plaire aux petits et aux grands, le temps d'une soirée ou deux du moins. C'est relativement bien fait avec les moyens du bord, même si clairement les habitués du genre s'orienteront vers d'autres productions. On sent simplement que la licence est née sur les supports mobiles et que les développeurs ont plutôt assuré l'ambiance et les tracés des courses, avec même quelques raccourcis, plutôt que l'aspect visuel. Au moins c'est propre techniquement. Dommage en revanche que le gameplay manque de profondeur. Il aurait pu être intéressant par exemple de devoir assurer les sauts des obstacles avec une touche et de laisser l'automatisation pour les plus jeunes en option. De même, on aurait apprécié avoir un mode un minimum scénarisé pour la Campagne (en dehors de quelques informations instructives lors des chargements) ou des statistiques différentes pour les animaux afin d'inciter un peu plus à l'élevage et aux croisements. En l'état, ça reste un divertissement très honnête et même assez fun pour une soirée ou deux !

On a adoré :
Chevaucher des chevaux et des licornes
Ultra accessible
Décors plutôt variés
Les glissades fonctionnent bien
Thèmes musicaux de bonne facture
Assez fun
Plusieurs power-ups
Croiser les animaux pour en faire de nouveaux
Mode course simple et Tournoi jouables jusqu'à 4 en local
Techniquement, ça tient la route
Assez coloré
Les sensations avec les boosts
Mode Campagne pour débloquer les chevaux
I.A. adaptative peu frustrante
Personnaliser selle, tapis de selle et brides
On n'a pas aimé :
Pas de scénarisation en Campagne
Musiques vite répétitives
Visuellement, c'est dépassé
Certaines textures assez moches
Personnaliser les montures, juste esthétique
Les croisements sont dispensables
Lent sans les boosts
Manque de profondeur du gameplay
Assez facile pour les moins jeunes



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 30.11.23 @ 16:28
Adjoint


Que veux tu ! On peut pas tous tester Alan Wake 2 à la redac 🤣🤣🤣
Posté le 30.11.23 @ 19:05

Merci du coup je vais devoir passer par la case achat pour la petite dernière et ma femme 🤣
Posté le 30.11.23 @ 19:17
Rédac chef


De rien ❤️😘
Posté le 30.11.23 @ 19:30

Bien le test...de ce jeu qui était fait pour le testeur ;)
Posté le 30.11.23 @ 20:25

Aaah enfin un jeu que je ne vais pas acheter 🤣🤣 l'année est difficile 😁
Posté le 01.12.23 @ 07:57

Je pense que je vais le laisser de côté celui là
Posté le 01.12.23 @ 12:02

Sans moi
Posté le 04.12.23 @ 09:38

Une pensée pour notre pauvre Vincent quand meme
Posté le 04.12.23 @ 10:57
Rédac chef


Non même pas, en vrai, j'ai demandé le jeu volontairement et je l'ai plutôt apprécié, plus que d'autres Mario Kart-like en tout cas
Posté le 04.12.23 @ 10:59

Ah ben c'est deja ca alors ^^
Posté le 04.12.23 @ 11:30
Rédac chef


Oui oui ! Franchement, il est assez fun ce jeu. Certes, y a tout l'enrobage fantasy cheveux magiques/licornes qui peut prêter à sourire mais dans le fond, c'est meilleur qu'une partie des clowns low budget.
Posté le 07.01.24 @ 19:47

C’est fou mais comment on peut avoir l’idée de sortir des titres pareils ??
Bon au final bonne surprise mais c’est clairement un jeu qui doit sortir sur switch et pas sur Xbox.
Je préférerai que le prochain FF7 sorte sur Xbox par exemple 😊

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024