Test - Starfield : Après 100h de jeu, notre avis complet ! | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Starfield : Après 100h de jeu, notre avis complet !

- Publiée le 03.11.2023, à 17:37
- Par Damien B.
Test - Starfield : Après 100h de jeu, notre avis complet !

C’est après des années de développement que nous avons enfin Starfield devant nos yeux, manette en mains. Le nouveau jeu de Bethesda donne autant envie qu’il peut inquiéter, les ambitions derrière le titre sont vastes… Mais assez tergiversé, il est l’heure de partir pour une galaxie lointaine…

Sachez avant tout que nous avons terminé le jeu plusieurs fois avant de vous proposer ce test, et avons pris de temps de voir chaque faction, ainsi qu’un maximum des possibilités offertes par Starfield. Après plus de 100 heures de jeu au compteur, nous allons tenter de vos proposer un point de vue des plus exhaustifs. Voici donc notre critique complète réalisée grâce à un code reçu par l'éditeur.

Là où tout commence

La première étape du jeu consiste à créer votre personnage. L’éditeur est très complet, et va permettre de modéliser un avatar à votre image, ou adapté à votre imagination. Comme dans tout RPG Bethesda, vous pourrez également choisir des traits uniques qui vous apporteront bonus et malus variés, à choisir avec parcimonie car il n’est pas possible d’annuler ces effets ! Il est aussi possible de n’en choisir aucun, c’est vous qui voyez.

Il faudra enfin choisir votre classe de prédilection. Ici pas le choix, il faudra sélectionner celui qui collera au mieux à votre style de jeu, chaque classe vous permettra d’avoir des compétences initiales boostées : dans notre partie, nous avons choisi la Crapule de l’Espace, qui octroie la certification avec le pistolet, une compétence de pilotage et de persuasion. 21 classes sont ainsi disponibles, et vous permettront de trouver ce qui vous conviendra le mieux, le choix étant assez vaste et varié.

Chose étonnante dans un titre Bethesda, il n’est pas possible de créer sa propre classe, ce qui se fait historiquement pour la grande majorité de leurs autres titres. Cela dit, cet écueil est compréhensible dans le sens où certains dialogues ou certaines situations pourront être activés avec votre classe. C’est assez peu commun, mais il est déjà arrivé de désamorcer une situation avec une ligne de discussion spécifique notée [Crapule de l’espace] dans l’encart de dialogue.

Bref, il est temps de rentrer dans le vif du sujet avec votre personnage tout fraîchement créé ! Vous commencez dans une mine, accompagné de votre boss qui a une mission particulière pour vous aujourd’hui. Un client a en effet une requête particulière, et souhaite obtenir un artefact qui se trouverait dans la mine. L’occasion parfaite pour prendre le jeu en main et appréhender les contrôles via de petits tutos. Rien de méchant, les habitués de Fallout et des Elder Scrolls vont vite retrouver leurs marques ! Pour les nouveaux-venus, les contrôles sont simples et sont modifiables au besoin.

Alors que vous mettez enfin la main sur l’artefact, vous semblez entrer en résonnance avec lui, et après un show son et lumière mystique, vous reprenez vos esprits. Le fameux client, Barrett, arrive dans son vaisseau et forcément, tout ne se passe pas comme prévu… Assailli par des ennemis, vous prenez l’artefact, grimpez dans le vaisseau de Barrett et devez retrouver une organisation nommée Constellation, avec laquelle vous tenterez de lever le voile sur le mystère des artefacts !

Vers l’infini ?

C’est après avoir fait connaissance avec les divers membres de Constellation que vous serez livré à vous-même, libre à vous de suivre la trame principale de Starfield, ou de profiter de voguer où bon vous semble. Vous tomberez sur une tonne de missions secondaires, parfois très travaillées, déclenchant même pour certaines des suites de quêtes assez impressionnantes. Et les possibilités sont variées : travailler au sein d’une grosse corporation et pourrir la concurrence, devenir Marshal et faire régner l’ordre dans la galaxie, devenir un pirate de l’espace et chercher un trésor perdu ou vous engager au sein d’une unité d’élite pour démêler de sombres histoires… Tout cela n’est qu’un échantillon de ce qui vous attend, et il faudra gambader sur bien des planètes et dans bien des systèmes pour mener à bien vos missions.

Si vous avez la fibre aventurière, vous pourrez également vous promener sur des planètes au hasard, et y scanner toute la faune, la flore et les divers minerais pour ensuite éventuellement y planter votre base. Il est en effet possible de vous créer votre propre espace, dans lequel vous pourrez créer un logement, extraire et stocker du minerai, liquides ou gaz, voire même les expédier sur d’autres colonies que vous aurez créées. Cela demande un temps assez considérable et fait gonfler la durée de vie du titre encore davantage.

Vous pourrez construire des bâtiments entiers, des systèmes électriques, de défense ou un spatioport pour poser votre vaisseau juste à côté de chez vous par exemple. Par contre il faudra une masse de minerai et de matériaux, attention à bien prévoir en amont pour éviter de vous retaper des allers-retours !

En marchant à la surface des planètes vous tomberez aussi sur des bâtiments à explorer, qui eux aussi lancent parfois des missions à accomplir. On notera cependant que lors du test nous sommes tombés sur deux bâtiments identiques sur deux planètes différentes, avec les mêmes ennemis, les mêmes mémos et objets cachés… Même si cela n’est pas arrivé souvent, ça fait pas joli.

N’oublions pas la possibilité de créer ou modifier votre propre vaisseau spatial, qui est aussi un gouffre de temps et d’argent, mais les créations avec pourtant des pièces prédéfinies permettent une énorme variété de combinaisons. Vous pourrez changer absolument tout, des rampes d’atterrissage aux fuselages, des armes aux boucliers ainsi que les réacteurs et réservoirs ou conteneurs pour stocker tout ce que vous voulez dans votre vaisseau. Petit bémol : vous ne pourrez pas commencer un vaisseau de zéro, il faudra avoir un vaisseau déjà acquis, et supprimer toutes ses pièces pour faire table rase. Pas super intuitif.

Enfin presque tout : pendant vos voyages, vous tomberez sûrement sur des objets de contrebande. Si vous voyagez avec sans soute spéciale, vous vous ferez arrêter et la marchandise sera réquisitionnée. Pour passer la contrebande, il faut adhérer à la faction des pillards écarlates, qui vous vendront tout ce qu’il faut pour passer la marchandise en douce et la revendre à des acheteurs peu scrupuleux…

Pour vous accompagner lors de vos voyages, vous pourrez recruter plein de PNJ pour combattre à vos côtés, s’occuper de vos bases ou de votre vaisseau. Chaque PNJ recrutable dispose de 3 compétences majeures, qu’il faudra bien prendre en compte avant de les embaucher ou de les faire se bastonner. Il est possible de les équiper en armes, armures, ou d’en faire des mules en les chargeant de loot que vous aurez grapillé. Il est également possible de vivre des amourettes avec certains de ces personnages, ce qui amènera des quêtes spécifiques, mais également un joli buff quand vous pourrez faire des câlins avec votre bien aimé(e)

Si ces airs de liberté latents laissent penser que vous pourrez orienter votre personnage juste sur une spécialité, on vous enjoint quand même à augmenter vos compétences en vol, car certaines missions, ou certains évènements, nécessiteront des vaisseaux plus robustes et plus offensifs, ce qui se fait par le biais des compétences. Et à ce sujet…

Tout est dans le skill

Avec la tonne de compétences à votre disposition, vous pourrez tout à fait créer le personnage qui colle au mieux à votre façon de jouer. A chaque niveau gagné, vous aurez un point de compétence, à utiliser dans l’une des 5 catégories : Physique, Social, Combat, Science et Technicien.

Chaque compétence dispose de 4 rangs, vous débloquez le premier niveau simplement en dépensant un point de compétence, mais pour accéder au niveau suivant de cette compétence, il faudra réaliser de petits défis. Par exemple, éliminer un certain nombre d’ennemis au pistolet, déverrouiller des serrures ou scanner un certain nombre de plantes. Notez que le dernier rang d’une compétence vous attribue un nouvel avantage en complément.

On sort la calculatrice, et on peut compter 328 points au total, ce qui nécessitera plusieurs runs du jeu pour obtenir un maximum de compétences. On reviendra sur le New Game + un peu après justement. En tout cas, les compétences seront nécessaires pour passer certains points du jeu de façon plus douce, avec la persuasion, ou carrément le contrôle des PNJ par la pensée, ou encore se la jouer fine en déverrouillant les serrures pour passer outre un pack d’ennemis. Car chaque niveau peut s’aborder de façons variées, et cela dépendra de votre façon de jouer. Pour les Rambo, évidemment vous allez être servis : augmentation de l’efficacité des armes, des grenades, de votre résistance… Vous pourrez la jouer bien bourrin également, parfois c’est la solution la plus efficace.

En avançant dans l’histoire, vous découvrirez que les artefacts ne sont pas là que pour faire des trips chamaniques : vous pourrez débloquer des pouvoirs, au nombre de 23, avec des effets variés. Créer un champ gravitationnel, invoquer un double, balancer une boule d’énergie, là aussi la variété est de mise. Mais pareil : il faudra de la patience et sûrement plusieurs runs pour espérer dégoter tous ces pouvoirs, forts pratiques au fur et à mesure que l’intrigue se dévoilera.

Les gunfights sont quand même bien nerveux, surtout avec les armes à munitions « classiques » et ne laisseront pas trop de choix au hasard : vérifiez bien vos munitions avant le combat ! Quant aux combats spatiaux, même s’il faut un peu d’entraînement, ils sont tout à fait accessibles et feront vivre des moments d’anthologie lors de certains combats !

C’est la PARTIE SPOILERS les enfants !

Nous allons ici aborder des aspects du jeu qui nécessiteront d’avoir bien avancé dans l’histoire, voire d’avoir carrément terminé le jeu. Si vous ne souhaitez pas être spoilé, rendez-vous au chapitre suivant !

Toujours ici ? Bon, on attaque l’histoire qui, sans être incroyable sur le papier, vous emmènera aux confins de la galaxie. A force de découvrir des artefacts, vous allez tomber à un moment sur des êtres étranges, nommés Astériens, et qui ont pour but eux aussi de récupérer les artefacts. Les deux plus costauds ont chacun un artefact, et il faudra faire un choix à la toute fin : les combattre, lors d’un combat épique sur plusieurs dimensions (et même sans SSD magique, le résultat claque méchamment quand même) Mais il est possible aussi de la jouer diplomate, comme votre serviteur, et de les avoir juste avec des mots bien placés.

Une fois les pièces d’artefact récupérées, vous pourrez construire l’Armillaire, sorte de réceptacle pour les artefacts, sur votre vaisseau et ainsi vous transcender. Lors de ce passage, vous verrez votre propre personnage, accompagné autour de lui de toutes les résultantes des actions réalisées pendant votre partie. Et à vous ensuite de faire LE choix : rester dans cet univers, ou tout recommencer et devenir un astrien à votre tour.

Vous conserverez vos compétences, un vaisseau et vos pouvoirs, tout le reste reparte de zéro. Un très bon point pour explorer les missions de différentes façons, mais aussi d’intégrer des factions qui étaient bloquées précédemment. Il est possible de faire ce reset autant de fois que possible, à savoir qu’à chaque éveil, votre vaisseau astrien gagnera en niveau également.

Alors oui, il faudra tout refaire, mais vous aurez la possibilité de prendre des raccourcis : vous pourrez tout raconter à Constellation pour éviter de vous taper toute l’histoire, ou au contraire la refaire si ça vous tente. Certains choix seront aussi disponibles avec la mention [Astrien] pour zapper ou aller droit au but dans certaines missions.

C’est un concept très fun qui change du simple New Game + habituel, et permet bien des possibilités afin de pouvoir explorer l’univers de Starfield.

Fin de la partie SPOILER

C’est loin mais c’est beau

Starfield mise sur une approche de science-fiction plus rationnelle qu’un délire à la No Man’s Sky : même si vous trouverez des créatures ou de la flore alien, pas d’entités intelligentes avec des tentacules ni de langage spécial.

Ici vous retrouverez des thématiques et réflexions plutôt variées, et plutôt bien amenées. Car il n’y a pas de simple manichéisme ici, vous allez devoir faire des choix qui auront des sources religieuses, philosophiques, ou qui vont mettre à l’épreuve votre volonté ou vos sentiments sur une faction ou des personnages…

On retrouve quelques inspirations, par exemple la ville de Néon qui fait penser à Night City de Cyberpunk 2077, Akila City qui nous ramène au temps des westerns ou certains intérieurs qui sont dignes d’un film de Ridley Scott.

Le tout est de ce fait très cohérent, et là où certains y verront un manque d’ambition, c’est en fait un choix qui tient tout l’univers dans une cohésion volontaire et bienvenue. Techniquement, on voit d’ailleurs un énorme travail sur les environnements, en effet certaines planètes paraissent vides, mais il y a toujours des activités à y faire.

Starfield souffre des soucis habituels de ses productions, notamment au niveau des PNJ, toujours raides mais avec plus de travail sur les visages, même si ça demande encore à être peaufiné. Cela dit, les environnements « fixes » tels que les grandes villes ou endroits préconçus pour les missions sont impressionnants, et on ne peut que saluer le travail effectué pour donner vie à tous ces endroits qui ne manquent pas de vie ou d’activités.

Sur Xbox Series X le jeu charge vite et bien, avec une précision assez agréable dans les détails et le rendu. Mention honorable pour la Series S dont le framerate ne bronche pas, malgré des concessions nécessaires en termes de visuels (textures moins précises et aliasing) Une belle note aussi pour le score musical et d’ambiance du jeu, qui fait partie de celles que l’on oublie pas si facilement !




Point complet
Starfield a en effet quelques écueils : les PNJ assez raides, quelques soucis au niveau de certains bâtiments en doublon et quelques crash, mais au-delà de ça, le jeu en a dans le ventre. Généreux, intéressant, avec un mode New Game + qui donne envie d’y retourner. Un titre majeur qui a non seulement pour lui d’être une nouvelle franchise, mais d’avoir réalisé l’exploit d’arriver au niveau des grands du genre d’entrée de jeu.

On a adoré :
Grande variété de missions
Les possibilités de craft
Les combats spatiaux
La durée de vie
Certaines missions inoubliables
Les pouvoirs et leurs possibilités
La variété des villes, visuellement et en termes de quêtes
Un vrai New Game +
On n'a pas aimé :
Quelques environnements trop vides
La rigidité des PNJ
Obligé de réinitialiser un vaisseau pour repartir de zéro



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 03.11.23 @ 17:47

Plutôt bon test et 100h ça le fait ;).
le craft je suis mi figue ,mi raisin perso .
Crafter pour les mods arme ,armure etc...ok mais pour créer une base ou une suite ...c'est lourt au final
Posté le 03.11.23 @ 18:24

Moyennement satisfait de la trame principale, j'ai beaucoup aimé les missions de factions bien développées et amenées sans parler des missions annexes qui ne payaient pas de mine et qui apporter une vraie aventure.
Les évents sont top aussi.

Pour le craft, s'il y a de bonnes idées, c'est mécaniquement pas super intuitif et j'ai un sentiment de boucle de gameplay pas terminée sur ce point.

Bref, un super jeu qui n'a pas vraiment de fin tellement on peut continuer sa petite vie de spationaute ou partir sur le new game +.
Posté le 03.11.23 @ 18:37

Excellent test pour un excellent jeu. Comme l’ont dit récemment les concepteurs du jeu, il est là pour durer des années avec les futurs mise à jour et ajout en tout genre. Pour moi le GOTY 2023
Posté le 03.11.23 @ 18:52

Alors rien à faire, j'ai du mal à accrocher... L'histoire m'ennuie au point d'être perdu entre les différentes narration et maintenant je suis des objectifs sans les comprendre.
Les dialogues sont mou sans enjeu, les réponses que tu donne semble n'avoir aucun impact.
Les graphismes ne sont pas ouf, le moteur graphiques commence vraiment à ce faire vieux.
L'espace est effectivement immense, rempli de monde inutile que ne valent même pas la peine d`être exploré, surtout à pied sans véhicule (mais quelle idée à la con de faire un jeu d'explo sans véhicule terrestre).
Et tu passe ton temps à faire des voyages rapide entre les planètes et les systèmes, niveau immersion j'ai connu mieux.

J'en suis à une vingtaine d'heures de jeu, je vais essayer de pousser encore un peu, sinon je vais attendre des mods qui pourraient améliorer les points négatifs
Posté le 03.11.23 @ 20:40

Très bon test, je suis d'accord sur la plupart des points. Il n'est pas parfait comme toutes les productions Bethesda mais il est très beau pour un jeu semi open world et pour ma part même si ce n'est pas bien mais c'est quand même le jeu Bethesda le moins bugger a sa sortie. Je n'ai toujours pas fini la quête principale car je pars toujours sur des quêtes annexes,il y a tellement à voir ou à faire qu'on ne voit pas le temps passé. Et je pense que les prochaines mise à jours et extensions vont rendre le jeu inoubliable.
Posté le 05.11.23 @ 11:57

Bon test, merci.
C'est bien de l'avoir publié apres y avoir joué "beaucoup aussi".

J'ai hate d'y jouer.
Posté le 05.11.23 @ 15:18

J'ai à peu près 90h dessus et franchement un vrai plaisir. Juste pour moi le NG+ qu'on m'avait survendu je m'attendais à un truc vraiment ouf bah j'ai été déçu ça devient trop répétitif à mon goût. Sinon oui les factions quel pied. Un bon jeu signé Bethesda et super test au passage. Bravo 👏
Posté le 06.11.23 @ 00:13
Testeur


Yes, je rejoins le test. et les avis (la plupart). J'ai arrêté après avoir fini l'histoire et débuté le NG+, après 90h de jeu facile. J'ai adoré malgré de gros problèmes, et même si tout n'est pas parfait, quel boulot monstre les devs proposent ! Quel voyage ! J'aurai bien cité l'IA catastrophique aussi !
Posté le 06.11.23 @ 11:02
Testeur


Terminé de mon côté également et je rejoins le test. Une aventure prenante au sein d'un univers accrocher dans lequel c'est un régal de s'immerger. Les premières heures sont bof et peu représentatives du potentiel du jeu. Une fois qu'on a un bon vaisseau et un bon équipement, ça devient génial. Bethesda a vraiment fait un gros bon en avant niveau narration/structure des quêtes, ça fait plaisir surtout quand on pense au prochain Elder Scrolls VI qui risque de profiter de ses progrès.

Par contre, heureusement que les consoles ont maintenant des SSD parce que niveau temps de chargement... ça pique. Qu'il y en ai à l'entrée/sortie de planète, ok. Au changement de quartier, ok. Mais quasi à chaque bâtiment voir plusieurs dans un bâtiment, ça fait un peu tâche en 2023.
Posté le 06.11.23 @ 21:32
Testeur


Oui oui oui les temps de chargements...mon dieu. Tu quittes un bâtiment hop. C'est hyper flagrant à Neon...je m'y suis fait en 90h mais au début c'était bien chiant.
Posté le 12.11.23 @ 12:33

Merci beaucoup pour le test! Toujours pas débuter pour ma part mais bientôt c'est promis! En tout cas cela me donne toujours envie de le faire! ^^
Posté le 14.11.23 @ 11:43

J'en suis à 14h de jeu environ, mais je n'avance pas car j'ai du mal à ne pas tout visiter quand j'arrive sur une nouvelle planète. De même, l'apprentissage de ne pas tout ramasser et de sélectionner le loot a été difficile pour moi ^^
Posté le 26.11.23 @ 19:04

J'ai jamais fini le jeu au bout de 13/14 heures de jeu, l'ennui était présent, peut-être qu'un jour, je commencerais une nouvelle run, mais la de suite, j'ai vraiment été refroidi.

Merci au GamePass, qui évite d'acheter des jeux plein tarifs.
Posté le 28.11.23 @ 15:17

Enfin une critique sans parti pris et qui retrace assez bien les points forts et les quelques points faibles de ce jeu.
Perso j'en suis à plus de 150h de jeu en ayant bouclé les quêtes de RYUJIN de la POLA et de l'AVANT-GUARDE, 75% de la flotte écarlate et 50% de l'histoire principale.
Perso j'aime bien me balader et fouiller partout, d'où le temps de jeu à rallonge, mais ce que j'apprécie surtout c'est que STARFIELD, comme tous les jeux BETHESDA, propose une aventure dont vous êtes le héros, et c'est exactement ce que je recherche dans un jeu vidéo.

Après il est vrai que le jeu peut paraître répétitif et qu'il a pas mal de bugs de stabilité (comme tous les jeu BETHESDA, je réalise une sauvegarde toutes les 2 minutes au cas où ça plante, et ça plante souvent...). Beaucoup de rajouts devraient être implémentés par la suite comme un NO MAN'S SKY qui a su évolué rapidement, enfin je l’espère.

En tout cas en le mettant en plus en DAY 1 sur le Game Pass, ça vaut vraiment le coup.
Bon voyage à tous les astronautes.
Posté le 07.01.24 @ 01:26

Je dois être à une trentaine d’heure et mis à part quelques planètes assez vide c’est du tout bon. Je suis globalement en phase avec le test et même si tout n’est pas parfait j’adhère totalement au fonctionnement du jeu ainsi que le déplacement avec le vaisseau dans les diverses constellations. Alan Wake n’étais pas parfait et pourtant il m’a touché de manière inoubliable et indélébile. Starfield va faire la même chose 🥰

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont : vegansound,
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024