Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 

Test - Gigantosaurus : Dino Sports : Un Party Game avec une très bonne accessibilité

- Publiée le 04.07.2024, à 16:05
- Par Alexandre C.
Test - Gigantosaurus : Dino Sports : Un Party Game avec une très bonne accessibilité

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la série animée dont est tirée le jeu. ROCKY, BILL, TINY et MAZU sont quatre petits dinosaures grandissant dans un monde du crétacé en pleine formation. A chaque épisode, ils en apprendront un peu plus sur ce monde dans un environnement gigantesque pour des enfants. Au programme, des des brachiosaures, des tricératops, etc. et…le grand Gigantosaurus. Nous nous sommes donc attaqué au dernier jeu tiré de cette licence et nous vous proposons notre critique réalisée grâce à un code fourni par l'éditeur.

Bienvenue aux jeux préhistoriques

A l’approche des jeux olympiques, Gigantosaurus : Dino Sports nous invite à participer à la compétition organisée en l’honneur de Gigantosaurus et animée par nos chers Ignatius le compsognathus et Marshall le stégosaure. Les deux compères nous garderont en haleine tout au long des 8 épreuves pendant chaque interlude. Le vainqueur aura le privilège de gagner un ananas Giganto, fièrement exposé et mis à l’abri sur un monticule de pierre entouré de lave, sous la vigilance de Giganto. Ce sera sans compter sur l’ingéniosité de deux raptors frère et sœur, Cror et Totor, pour notre plus grand plaisir.

Au commencement des jeux, qui fait office de mode histoire, vous devrez choisir un personnage parmi les 4 petits dinosaures. Il sera possible de jouer à 4 en local, par contre, aucun mode en ligne n’a été prévu.

    Les différents jeux auxquels vous concourrez sont les suivants :
  • Surf acrobatique :

    Vous devrez franchir la ligne l’arrivée en premier, les deux pattes sur un tronc d’arbre propulsé par une fusée en guise de surf. Pour y arriver, vous devrez éviter les différents obstacles, traverser des passages fléchés pour gagner en vitesse et réaliser des figures que ce soit en s’élançant avec une rampe de saut ou en glissant sur des poutres de ride.
  • Escalade :

    Vous devrez escalader le plus haut possible en sautant de prise en prise. Il faudra faire attention aux éboulements provoqués par Giganto sous peine de chuter. Heureusement, dans cette situation, un brachiosaure nous sauvera en nous remettant sur pied à notre dernière prise. D’ailleurs, un succès est prévu lors de notre premier sauvetage 
  • Course 400 mètres aux allures du jeu 1,2,3… soleil :

    Vous devrez être le plus rapide à franchir la ligne d’arrivée mais attention : quand Giganto se réveille, il ne faudra plus bouger au risque d’être repéré et de se voir repousser de quelques mètres en arrière par le hurlement de notre gigantosaure préféré.
  • Parapa The Plongeur :

    Vous sauterez de très haut en direction du lac. Pendant la chute libre, vous devrez réaliser des figures qui s’enchaineront aux rythmes des touches que vous appuierez au bon moment pendant une phase de QTE musical.
  • Deltaplane Flap Flap:

    Vous devrez récupérer un maximum de ballon roses en planant horizontalement en deltaplane dans un canyon, tout en évitant les pièges, les obstacles et les bousculades de Giganto à la manière du jeu Flap Flap : quand vous restez appuyé sur la touche le deltaplane monte, quand vous n’appuyez plus il descend.
  • Shooter sur rail :

    Avec des baies-blasters, tout en évitant de recevoir des pastèques sur la tête, vous devrez nourrir avec des fruits vos différentes cibles : des plantes carnivores, des poissons, Giganto et Termi. N’oubliez pas pour les plus agiles de tirer sur la libellule dorée, elle double temporairement vos points.
  • Triathlon de raptors :

    Vous devrez courir, nager puis sauter des haies à dos de raptor pour franchir la ligne d’arrivée en premier.
  • Course glacée :

    Vous devrez vous élancer sur une piste glacée le plus rapidement possible avec une luge, puis serrer à gauche et à droite en n’oubliant pas de passer sur les flèches de boost pour prendre de la vitesse afin d’avoir une chance d’arriver en premier après avoir dépassé Giganto et éviter d’autres animaux.

Enfin, en fonction du classement, la récompense sera remise au vainqueur par Giganto. Ce jeu, pensé et développé pour les enfants, nous racontera en guise de fin une morale sympathique basée sur le partage, le pardon et le mérite.

Un party game en multijoueur local ou en solo

    Après avoir fini le mode histoire, il sera possible d’accéder aux autres modes de jeu :
  • Relancer les jeux de Giganto sur 8 épreuves jusqu’à 4 joueurs en local
  • Personnaliser les jeux de Giganto jusqu’à 10 épreuves sans cutscenes
  • Revoir les cinématiques chapitrées au nombre de 9
  • Résoudre des puzzles en mode contre la montre : 6 de 8 pièces et 6 de 18 pièces, avec un canevas en noir et blanc illustrant des scènes de personnages. Après les avoir complétés, il sera possible de revoir les cartes postales.
  • Relever des défis : 27 épreuves solo où la difficulté sera réhaussée par rapport aux autres modes. Les épreuves utiliseront des variantes des épreuves de Giganto, en y ajoutant quelques épreuves inédites aux commandes de Giganto lui-même comme une course en couloir nous demandant de tout détruire sur son passage jusqu’à lancer un tronc d’arbre le plus loin possible avec la puissance accumulée.

Un jeu pour la famille, pensé pour les plus jeunes et les fans de la série

Lorsque vous lancerez une partie, il faut savoir que le choix du personnage est très simple. Comme dit précédemment, vous pourrez jouer jusqu'à 4 joueurs en local en choisissant chacun un des quatre petits dinosaures. Cependant, aucune option de personnalisation du joueur n’est proposée. L’accès à la partie est assez simple et rapide.

Aussi, le jeu permet de choisir, pour chaque participant, entre un mode adulte ou un mode enfant afin d’ajuster la difficulté. Ce qui est une excellent chose. Si pour un adulte hardcore gamer elle ne sera pas très relevée, pour un enfant le jeu deviendra plus accessible : l’ordinateur sera moins fort, le timing exigera moins de précision, des indicateurs faciliteront la résolution des puzzles en activant une vibration au bon endroit, les QTE musicaux n’utiliseront qu’une seule touche…

Et justement pour facilité cette accessibilité, les tutoriaux avant de démarrer une épreuve sont très bien construits. Ils permettent de s’essayer aux touches avant de se lancer. D’ailleurs chaque joueur devra valider individuellement son accord pour démarrer la partie. Si certains ne valident toujours pas au bout d’une vingtaine de secondes, le tutoriel démarrera un décompte automatique.

Parlons un peu du gameplay. Celui-ci est assez simple et demandera le plus souvent d’utiliser une direction et un, voir deux boutons, de la manette. Si pour la course à pied, certains d’entre vous se remémoreront dans leur souvenir des crampes pour avoir marteler les boutons de la manette sur des jeux de sports olympiques. Ici, il sera inutile de se fatiguer : il suffira d’appuyer sur les boutons de façon régulière. De plus, le level design des niveaux fait en sorte de répéter la première partie du parcours une seconde fois avant l’arrivée, permettant de mieux appréhender la seconde partie du niveau et de pouvoir doubler ses adversaires. Aussi l’effet de vitesse est suffisant pour la ressentir mais pas très prononcée pour permettre aux plus jeunes de suivre les informations à l’écran. L’IA sera suffisamment pertinente pour éviter d’avoir le sentiment d’être seul en tête pendant toute la partie mais aussi d’avoir le plaisir de reprendre la tête peu de temps avant la fin du niveau. Une partie qui fait souvent défaut à de nombreux party-game.

Enfin, le temps attribué à une épreuve de l’ordre d’une à deux minutes est suffisant pour s’amuser et terminer le mode histoire en une quinzaine de minutes (cinématiques non comprises). Cela permettra aux plus jeunes de se divertir seuls ou en famille tout en respectant un temps d’exposition aux écrans inférieur à trente minutes.

Si vous êtes fans de la série animée, vous retrouverez avec joie tous les éléments permettant de vous replonger dans l’ambiance de la préhistoire et de la licence. La musique est sympathique et reprend les thèmes originaux centrés sur la jungle. Le doublage est intégralement réalisé en français et très bien retranscrit. Vous retrouverez l’ensemble des décors et des personnages avec leur petit caractère. Les dessins sont très jolis et les animations réussies. Nous n'avons observé aucun bug et soucis technique lors de notre test. Les introductions, les cutscenes, et les vidéos de conclusion sont bien jouées et nous donnent l’impression de voir un nouvel épisode de la série.




Point complet
Gigantosaurus : Dino Sports est un party game très agréable à jouer, centré autour de mini jeux sportifs. Forcément, le titre s’adresse essentiellement au public de la série animée généralement jeune. Cependant, le jeu se joue parfaitement en famille grâce à une accessibilité bien gérer notamment avec le mode adulte ou enfant pour chaque joueur. Bien que le challenge soit accentué dans les défis et que la re-jouabilité soit permise par des affrontements en multijoueur local, il est dommage que la variété des mini jeux ne soient pas plus étoffés. Il fera un bon jeu sympathique pour s’amuser pendant l’été en famille avec les enfants.

On a adoré :
Retrouver les personnages de la série
Mode histoire bien conté
Difficulté adaptée aux plus jeunes
IA équilibrée
Agréable en famille
Graphiquement joli
Pas de bug
Parties courtes
VF intégrale et respectueuse de la série
Jouer Giganto
On n'a pas aimé :
Manque de diversité dans les minis-jeux
Le jeu est globalement assez court
Pas de mode en ligne



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 06.07.24 @ 10:35

L’univers a l’air bien sympa je trouve, avec la marmaille on peut passer quelque bonne soirées 😇
J’ai bien lu 15 minutes pour terminer le mode aventure c’est très très rapide 😁
Vous diriez que le jeu est adapté aux enfants de quel âge ?
Merci pour le test !!
Posté le 06.07.24 @ 12:11

Effectivement, le fait que ce soit court c’est ambivalent: parfait pour le temps d’écran, par contre il faut que la rejouabilité soit présente. C’est le cas mais il est juste dommage qu’ il n’y ait pas davantage de niveaux différents au delà de la simple variable. J’y ai joué avec mon fils de 11 ans et c’est la remarque qu’il m’a faite: c’est sympa mais ça serait top qu’il y ait plus de niveaux. Ça confirme quelquepart le plaisir de jeu. Je pense qu’au delà de 12 ans, les enfants vont davantage chercher des jeux techniques ou avec de la profondeur de gameplay. J’espère avoir pu t’aider.
Posté le 07.07.24 @ 23:56

Faut pas oublier que c'est pour les petits, donc je le trouve bien adapté.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024