Tests membre Just Cause 2 - Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 243 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Just Cause 2



Développeur
Avalanche Studios
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.03.2010
  23.03.2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
69,00 €

< 1 2 >

Omega
Publié le 02/03/2011 à 08:37
17/20
   
Un archipel paradisiaque, trois factions qui se déchirent pour prendre son contrôle et un membre de l'agence qui est venu en prenant plein de frique à son départ : Il n'en faut pas moins pour attirer l'homme surnommé le Scorpion. Rico Rodriguez reprend du service et a pour ordre général de semer le chaos !

Panau est un archipel très diversifié. Entre montagnes enneigées, jungles luxuriantes, déserts poussiéreux, villes et petits villages. Tout ça n'est pas étonnant : la carte à une superficie de 1000 km², 26 fois plus grande que San Andreas. Pour joindre un point éloigné de la carte que vous avez déjà découvert, contactez le marché noir pour vous y faire évacuer. Le marché noir permet aussi d'acheter armes et véhicules qui pourront être améliorés en trouvant les pièces adéquates.

Ne cherchez pas le réalisme, il n'y est pas ! Ce n'est pas plus mal car le jeu n'en demeure que plus fun : debout sur le toit d'un véhicule à plus de 130 km/h, Rico mitraille les soldats du gouvernement puis ouvre son parachute laissant la voiture foncer dans une station d'essence... La diversité des véhicules faits varier les plaisirs : avions, motos, voitures, hélico et même une montgolfière ! Le grappin fait des merveilles, permettant autant de combos différents que le joueur a d'idées ! Celui-ci peut s'utiliser sur les ennemis et les véhicules, efficace pour un bon car jacking ou il faudra passer par un QTE (série de bouton où il faut appuyer au bon moment pour réussir une action).

Le jeu a beau être immense, beau, fun, il y a quelques bémols : les cinématiques ne sont pas à la hauteur, le doublage laisse à désirer, les visages aussi. On pourrait aussi dire que le scénario est basique mais bon c'est Just Cause.


On a aimé :
. La liberté
. Durée de vie
. Gameplay
. Le fun

On n’a pas aimé :
. Les doublages
. Certains chargements longuets
. Pandak Panay

Conclusion

Just Cause 2 s’avère être un bon jeu. Certains l’adoreront, d’autre moins. Beau immense, impressionnant il sera sûrement le jeu d’action le plus fun et intense de l’année. Probablement un des meilleurs jeux d’action sortis à ce jour.
tintin130996
Publié le 02/05/2010 à 16:29
15/20
   
Just Cause 2 est le résultat épatant d'une recette assez simple mais que les équipes d'Avalanche Studios maîtrisent bien. En s'adressant directement à un public qui n'a que faire de dialogues inspirés et d'une trame haletante, Just Cause 2 offre un fun jusqu'à présent jamais atteint et un sentiment de liberté que rien ni personne ne pourra lui enlever. Pourtant, on demeure assez frustré de ses faux pas, que ce soit la répétitivité des missions ou le manque de soin apporté à certains aspects du jeu qui en sus, se révèle quelque peu buggé. S'il manque une marche, ce GTA-like n'en reste pas moins fort recommandable car doté d'un gameplay particulièrement appréciable après une bonne dizaine d'heures de jeu. Amusant, visuellement impressionnant, Just Cause 2 réussit son pari et s'impose comme un jeu que les fanas d'action se doivent impérativement de posséder.
loo-ly
Publié le 29/04/2010 à 11:26
16/20
   
J'en ai parlé sur mon site, mais je voulais vous en faire profiter...

Just Cause 2 est un GTA-like, vous mettant dans la peau de Rico Rodriguez, un espion de l’Agence, parachuté (au sens propre) sur l’île de Panao, où la corruption règne en maître absolu.

Quasiment dès le début du jeu, vous pourrez vous balader librement entre plages de sable fin, mer à perte de vue ou encore montagnes enneigées sur cette île paradisiaque de plus de 650 km². Et pour vous balader, vous vous baladerez compte tenu du nombre de bases militaires et villages dissimulés sur la carte. Beaucoup de choses à casser, et tous les coups sont permis pour cela… Essayez, grâce à votre grappin magique (qui vous est très utile) d’attacher un véhicule à un hélicoptère et de viser une citerne à 1 km de hauteur. Ça n’est pas évident mais quand on y arrive on jubile !!!

Rico possède un large panel d’armes et de véhicules que l’on débloque au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu. De plus, il est également possible d’améliorer son arsenal en trouvant des coffres répartis sur toute la carte. Pour avoir tous les coffres, je vous souhaite bonne chance, mais moi je suis parti dans l’optique de tout trouver (Je sais j’ai le temps…)

Points forts :

- Une carte immense

- une durée de vie très importante. Comptez une vingtaine d’heures pour l’histoire principale mais si vous comptez comme moi terminer le jeu à 100%, comptez plus du double…

- Une multitude de véhicules (Motos, voitures, hélicos, avions, bateaux)

- Votre grappin magique

Points faibles :

- On a de quoi se perdre sur cette grande île.

- Les doublages sont parfois mal faits.

- Missions un peu répétitives

- Quelques bugs dans les paroles par moments. Lors du chargement, j’ai eu quelques ralentissements avec un personnage qui répète 4 fois la même phrase en 5 secondes.

N’ayant pas joué au premier opus, je n’ai pas moyen de comparaison. Je pense tout de même sans crainte que graphiquement on est mieux ^^ et que Just Cause 2 est à mon avis un jeu que tout fan d ‘action se doit d’avoir dans sa collection.

Don Facko
Publié le 14/04/2010 à 10:38
16/20
   
Voilà après de nombreuses heures de jeu et d'innombrables
morts je vais donner mon avis sur ce jeu fort intéressant à mon avis.

L'histoire :
Comme tout jeu il y a une histoire mais alors la surprise ça commence plutôt bien, rico arrive sur panao et doit retrouver son mentor qui lui a tout appris car il aurait changé de camp, mais alors au fil des missions ça se dégrade et ça part dans tous les sens (je parle bien sûr de l'histoire principale pas des sous missions) 7 missions composent l'histoire pour chaque mission il faut avoir du chaos, le chaos se génère en détruisant des bases et avec des missions de faction, qui celles-ci sont souvent plus sympa que l'histoire...
Pour l'histoire moi je lui mets un petit 2/10.

Le Fun, la maniabilité :
Bien sympa et vraiment agréable à jouer rico se laisse manipuler avec plaisir, le grappin devient une arme et il est utile pour les déplacements, avec il est possible de faire plein de choses (accrocher un véhicule à son hélico ou des ennemis a des murs et les frapper comme un Piñata).
On retrouve aussi beaucoup d'easter eggs très simpas comme l'ile de lost, la montgolfier, ou un pistolet à bulles.
Pour le fun et la maniabilité moi je lui mets un 8/10.

Les graphismes :
Graphiquement il est vraiment joli, l'eau donne envie de plonger dedans et les montagnes ainsi que les déserts sont vastes.
Il y a vraiment du dépaysement, c'est une sorte de carte postale mais en vrai, ses très très sympa.
Par contre j'ai trouvé que les personnages dans les cinématiques sont pas vraiment jolis il y a aussi les cinématiques des factions qui sont toujours les mêmes au geste près il y a juste les paroles qui changent.
Pour les graphismes je lui mets un 7/10.

Voila mon test est fini et pour info le jeu est tout en français sous titré français, voila bon jeu a tous.

Don Facko.
Celten
Publié le 05/04/2010 à 13:47
16/20
   
« He’s back ». Un temps après les aventures de San Esperito en Amérique du Sud, c’est maintenant à Panao que Rico Rodriguez va jouer les cacous. Des milliers de parachutes dans le dos, un grappin à tout faire, le James Bond d’avalanche Studio nous prouve encore qu’il n’a aucun remords à détruire les biens du gouvernement. Surtout qu’il doit payer les impôts lui aussi. Et de gros impôts car Rico Rodriguez va se monter une petite fortune. Comment ? Ba… la routine, vous savez une petite base par ci, un affaire par la. Bref, Just Cause tient à nous préciser que Rockstars n’est pas le seul à créer de bon GTA-like :

Et si M. Rodriguez proclame son retour, ce n’est pas pour déconner ! Il se bat pour la libération de l’île de Panao. D’un côté le gouvernement, de l’autre des terroristes et 3 bonhommes importants. Mais chut ! Pas de spoil. Durant le jeu, Rico réussit à trouver contact, en s’associant à des groupes ultras nationalistes. Pour faire court : le spectacle commence ! Au programme barbecue de militaires Panaviens en tout genre, explosions de centrales nucléaires, crash d’hélicos… et on en passe des meilleures. Petit regret cependant, les scénaristiques sont coupées par de chargements en écran noir, il permettent tout de même de passer directement aux moments importants. Pourtant Just Cause 2 a bien besoin d’être revu à la hausse : les chargements sont longs et les bugs nombreux. Ce qui pourra énerver les impatients.

Etendu sur une vaste maps de 1000 km², les amateurs de recherches folles seront ravis ; quand à ceux qui préfèrent une ambiance GTA où les missions sont très nombreuses, ils le seront moins. La progression du jeu se fait en semant le chaos sur l’ile. C'est-à-dire en détruisant des biens fédéraux (bases militaires, villes et villages, ports…). Suite aux événements, des points de chaos sont obtenus et ces derniers sont nécessaires pour débloquer : la mission du mode histoire (dite mission d’agence), mission de capture de base, mission de faction et un nouveau article du marché noir. Venons-en aux faits : le vendeur du marché noir est un contact qui permet à Rico d’acheter des armes, de s’offrir un véhicule ou encore de se déplacer rapidement dans les lieux découvert de la map. Le marchand peut également améliorer les accessoires (armes) et les véhicules grâce aux pièces d’amélioration.

Just Cause 2 offre beaucoup de choses à réaliser, de ce point de vue on prendra vraiment plaisir à fouiner partout. Les défis sont très nombreux, des objets sont à chercher sur toute la carte, voilà enfin un jeu ouvert. Certes, à quelques reprises et sous l’emprise de la colère on pourra trouver le jeu trop répétitif. Ce qui fera sûrement poser la manette à quelques uns. Mais comparé au premier opus il n’en est rien. Une fois les 7 missions d’agences accomplies, Rico ne se contentera pas seulement de manger un barbecue à la broche avec Sheldon. Bien au contraire, c’est maintenant au mode mercenaire qu’il s’attaque et pour but finir le jeu à 100 %. Tous cela sans compter les 50 succès à la clef, qui prendront également un petit moment. La durée de vie en est conséquente.




Et le gameplay dans tout ça ? Du premier point de vue on trouve un Rico un peu lent dans les déplacements au sol. Mais avec son grappin notre espion vedette a la maîtrise totale. Super efficace, le grappin offre plusieurs types de maniement. L’utilisation du grappin et du jeu en lui-même demande une lourde adaptation, qui varie en fonction de chacun. Le mode akimbo fait également son retour et ne réduit pas la visée contrairement à Modern Warfare 2. Il semble que le « headshoot » soit beaucoup plus efficace qu’une simple balle dans le bide. Mais certaines personnalités comme les colonels de base, ne peuvent être vaincus qu’avec cette fonction. A vos viseurs ! Concernant l’IA, il faudra jouer balaise pour boucler le jeu en hardcore. La santé ne régénère que les faibles blessures, pour le reste les trousses de soins s’en chargeront. C’est là la difficulté. Quand à la conduite des véhicules, elle opte également pour une certaine réalité : la moindre sortie de piste avec un pneu crevé et la situation devient incontrôlable. Pour ce qui est de la conduite de l’hélico, la sensation de vitesse est inexistante. On a parfois l’impression d’aller plus vite à pieds. Rassurez-vous, seulement une impression. D’ou là l’intérêt d’utiliser le marché noir. Le Base-Jump suivi du parachute sont quand à eux très utilisés dans le jeu, ce qui n’est pas plus mal.

Côté graphisme, on s’aperçoit assez vite que les structures se ressemblent. Les personnages sont un peu dessinés façon « olé olé », mais on retient l’essentiel : le background de l’île est… splendide. Panao encadré de plusieurs environnements (neige, plage, forêt, désert) ne laisse pas indifférent. Auquel s’ajoutent les explosions, la brume dans les airs… Et pour le coup Avalanche Studio ne s’est pas laissé emporter. Les combats sont ambiancé par des titres qui s’adaptent bien à la situation mais ils ne sont que peu nombreux. Les bruitages sont remarquables, mais l’on regrette cependant un doublage assez moyen niveau scénaristique. Bref… Just Cause 2 Donne résultat a un GTA-like très réussi. Par conséquent, Rockstars Games n’a plus qu’a surveiller ses arrières car Avalanches Studio n’a pas dit son dernier mot…


Celten, le 28 Mars 2010

< 1 2 >


 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019