Test World Racing 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 198 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

World Racing 2



Editeur
Playlogic
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.11.2005
  15.08.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Contenus
Classification PEGI
Son
5.1

Après le semi-échec du premier opus il y a à présent deux ans de cela, Synetic se décide enfin à sortir sa suite. World Racing n’était pas un mauvais jeu en soi ; bourré de bonnes idées, avec un moteur graphique correct et une liberté d’action impressionnante, le soft de TDK nous laissait présager une suite extraordinaire… A l’heure où ces lignes sont écrites, World Racing 2 est déjà dans les rayons et il semble même être passé complètement inaperçu au milieu de la masse de jeux de cette fin d’année. Échec mérité ?

On prend les mêmes et on recommence…




Bien décidé à repartir sur de nouvelles bases, Synetic a décidé d’abandonner l’exclusivité Mercedes afin de fournir aux joueurs des voitures de différentes marques. Ainsi, nous noterons l’apparition des licences Skoda, Alfa Roméo, Volkswagen et j’en passe pour un total de pas moins de 16 marques. Globalement cela représente à peu près 90 véhicules, bien répartis en fonction des sociétés et déblocables dans le mode carrière.

La conduite de World Racing, très arcade, ne semble pas avoir eu droit à des retouches, Synetic ayant décidé de garder sa simplicité d’accès et le fun qu’il dégageait. Malheureusement cette qualité est aussi accompagnée de vilains défauts. En dehors de nombreux bugs, World Racing 2 semble offrir un moteur physique peu réaliste, avec des véhicules qui déboulent à 170km/h dans un champ et qui sont à peine freinés… De même qu’il est possible d’opter pour une conduite plus réaliste qui… se veut tout aussi irréaliste qu’en arcade. Autre gros défaut : l’intelligence artificielle qui se contente bien souvent de rester à votre hauteur, accélérant quand elle est à la traîne, freinant quand vous peinez à l’arrière. Le vice est poussé au point que si vous vous arrêtez, vos opposants vous attendront bien gentiment plusieurs centaines de mètres plus loin. Quel esprit d’équipe !

La conduite, en plus d’être totalement irréaliste est soumise au syndrome « savonnette ». En effet, votre véhicule aura généralement tendance à glisser sur la route, façon Ridge Racer. Il en résulte donc une maniabilité approximative avec une impression de toujours devoir recadrer la voiture parallèle à la route pour ne pas voler dans le décor. Autant vous dire de suite que vous risquez de vite vous lasser !



Fort heureusement pour lui, World Racing 2 ne possède pas que des défauts et les amateurs de belles cylindrées risquent de fort bien apprécier les caractéristiques récurrentes de la série. Ainsi, Synetic a décidé de garder l’immensité des décors. La plupart des courses vous font en effet traverser de véritables montagnes, avec des tas de raccourcis possibles. Il en résulte donc une impression de totale liberté plutôt enivrante. Reste que la majorité du temps il vaudra mieux ne pas trop s’écarter de la route, sans quoi vos opposants risquent de prendre un sérieux avantage sur vous. Autre qualité : la variété des décors. Ceux-ci vous feront tout aussi bien traverser d’immenses pans de montagnes que de superbes plages ensoleillées. Synetic semble avoir mis le paquet pour varier les plaisirs, ce qui constitue en soi, un sérieux exploit pour ce type de jeu ! Enfin, notons la présence de dégâts sur vos véhicules, lesquels se révèlent encore plus impressionnants que dans des titres comme Colin McRae ou Crashday. Les développeurs ayant merveilleusement bien modélisé les différentes pièces des véhicules, il ne sera pas rare de voir votre voiture se diviser en plusieurs dizaines de morceaux sous l’impact d’un choc avec un concurrent. Malheureusement ces accidents n’auront aucune conséquences sur le comportement des véhicules. Mais après tout, ne nous trouvons-nous pas dans un jeu d’arcade ?

World Racing 1.5 ?




Niveau durée de vie, World Racing 2 n’a pas à rougir face à la concurrence. Il faut dire qu’entre une nonantaine de voitures et une centaine de courses, il y a de quoi faire. D’autant plus que la difficulté augmente progressivement. Cependant, il y a fort peu de chances que vous arriviez au bout de jeu. Étant très répétitif et lourd à jouer, World Racing 2 ne tardera pas à prendre les poussières dans votre étagère. Notons aussi l’absence d’un quelconque mode Xbox Live…

Pour ce qui est de la bande sonore, on sent la petite production : bruitages médiocres et peu réalistes, musiques énervantes, sons insupportables… Non, honnêtement, mieux vaut couper le son et passer une douce musique de fond.

Last but not least : les graphismes. Comme dans le précédent épisode, les graphistes semblent s’y être mis à fond pour offrir aux Gamers une réalisation haute en couleur. Variété de décors impressionnante, modélisations des véhicules superbes, crashs très réalistes et environnements immenses seront votre pain quotidien. Difficile de rester de marbre face à pareille splendeur. Comme quoi la Xbox a encore un fameux potentiel… Malgré cela, les graphismes ne sont pas irréprochables : les trop nombreux bugs et les textures arrachent la palme du mauvais goût !

Point complet
A l’image de son prédécesseur, World Racing 2 élabore quantité d’idées ingénieuses, sans jamais arriver à les harmoniser. Beau, complet, long, le soft de Synetic accumule les qualités mais aussi les défauts. En dehors de la bande sonore d’une médiocrité renversante, notons l’absence de jeu en ligne (trop souvent décisive dans le choix du jeu), l’intelligence artificielle on ne peut plus irréaliste et le gameplay trop ennuyant que pour mériter que l’on s’y attarde. En gros, il s’agit d’un World Racing 1.5, avec des qualités plus nombreuses et toujours les mêmes défauts.

On a adoré :
+ Graphismes de qualité
+ Nombreux véhicules
+ Variété d’environnements
+ Les crashs, très réalistes
+ Une très grosse durée de vie
On n'a pas aimé :
- Bande sonore très médiocre
- Pas de jeu en ligne
- L’IA, ridicule
- Conduite ennuyante et répétitive


Consulter les commentaires Article publié le 24-01-06 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018