Test Unreal Championship 2 : The Liandri Conflict - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 243 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Unreal Championship 2 : The Liandri Conflict



Editeur
Midway Games
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.04.2005
  18.04.2005
Nombre de joueurs
1 à 8
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Son
5.1

Le premier Unreal Championship avait créé l’évènement sur Xbox en proposant un gameplay rapide et extrêmement fun et des graphismes somptueux. Il s’agissait aussi d’un excellent portage du célèbre Unreal Tournament 2003. Cependant, Digital Extrèmes a vu plus grand cette fois-ci et au lieu de nous proposer une variante d’Unreal Tournament 2004, les développeurs du très attendu Pariah se sont lancés dans un projet d’un soft d’action / fps fort bien conçu et qui implémente pour la première fois des armes blanches et une visée à la troisième personne dans un Unreal mutlijoueur. Preuve est de constater que l’essai est une totale réussite et que Midway qui s’est occupé d’éditer le titre a fait d’une pierre deux coups ! Headshot !

Le tournoi reprend…




Oubliez tout ce que vous connaissez d’Unreal Championship, Unreal Championship 2 : The Liandri Conflict instaure de toutes nouvelles règles de jeu et nous propose un gameplay totalement novateur et au final fort réussi. Si le concept de tournoi off et online a bel et bien été gardé pour ce second opus, le reste a changé du tout au tout. Unreal Championship premier du nom proposait des combats dans diverses arènes avec divers modes de jeu possibles (deathmatch, team deathmatch, capture the flag,…) mais était avant tout un FPS rapide, intense et jouissif. Le conflit Liandri reprend les bases du jeu : des arènes assez petites danslesquelles s’affrontent des combattants enragés et prêts à tout pour gagner le tournoi. Cependant là ou Digital Extrèmes a fait très fort, c’est en proposant cette caméra à la troisième personne. Non seulement cela apporte de la lisibilité à l’ensemble mais en plus le jeu dispose dorénavant d’encore plus de charisme et est encore plus fun à jouer !

Cependant les puristes ne seront pas déçus : la visée est FPS est toujours présente et vous laissera fragguer à votre bonne volonté. Cependant, n’utiliser que les divers guns disponibles serait suicidaires car si le lance roquette, le gun, le sniper, le fusil plasma et d’autres armes du même genre se révèlent plus ou moins efficaces à distance, elles le sont beaucoup moins quand l’ennemi se tient à proximité de vous et qu’il vous nargue avec son double sabre… D’où l’intérêt de passer au combat au corps à corps qui vous permettra de vous lancer dans de véritables ballets mortuaires dans les différentes arènes que comportent le jeu.

Bien entendu, chaque combattant dispose de sa propre arme de contact et on constate bien vite que cette dernière ne sert pas qu’à frapper comme un bourrin sur le crâne de l’adversaire. Bien au contraire même puisque votre arme blanche, quelle qu’elle soit (hache, épée, sabre, double sabre, lance,…) vous servira aussi de bouclier et permettra dans certains cas de renvoyer les tirs des adversaires, enfin pour peu que vous ayez le bon timing bien sûr !

En plus d’intégrer ce système de doubles possibilités, Digital Extrèmes a imaginé un système d’acrobaties fort bien conçu. Ainsi, les combattants d’Unreal Championship 2 peuvent effectuer toute une série de mouvement tout droit inspirés de films comme Matrix, lesquels mettent bien en évidence l’aspect rapidité d’action du titre. Vous pourrez non seulement sauter contre les murs mais aussi effectuer divers doubles sauts ou encore vous déplacer dans les airs durant un court instant et attaquer vos ennemis à toute vitesse. C’est à la limite du Jedi Knight combiné au Matrix et au Terminator en fait…

Ce qui est encore plus intéressant c’est la présence de l’inévitable adrénaline, laquelle était déjà bien présente dans l’opus précédent. Cette dite adrénaline vous permettra d’effectuer six mouvements spéciaux. Bien entendu, il vous faudra une certaine dose d’adrénaline avant d’effectuer un mouvement choisi, sans quoi vous devrez en chercher dans divers recoins de la carte. Ces quelques mouvements se révèlent assez funs et ajoutent encore plus au gameplay du titre, décidément, Unreal Championship a bien changé, et tant mieux à vrai dire !

Autre belle petite nouveauté : les fatalités. Directement inspirées de la saga des Mortal Kombat, ces dernières vous permettront d’éliminer d’un seul coup l’un de vos adversaires. La technique consiste a immobiliser votre adversaire et à rentrer une combinaison en un temps tr ès limité, après quoi votre ennemi mourra d’un seul coup. C’est fun, c’est beau mais ce n’est pas plus pratique que ça, surtout que sur Liandri, tout va très très vite !

Voilà pour l’aspect gameplay du jeu. Pour le reste, Unreal Championship 2 est assez classique avec beaucoup d’arènes de la partie, lesquelles sont plutôt diversifiées et sont toujours du plus bel effet, des personnages très charismatiques et qui ont leur style bien à eux et 6 modes de jeux plus ou moins classiques. Pas de quoi tomber à la renverse quoi ! Bien entendu le réel intérêt de ce jeu n’est pas dans le solo mais bien dans son mode multijoueur sur le Live qui est vraiment très fun. Car oui, les bots sont assez doués mais ils sont loin d’égaler le comportement humain et ses variantes si facilement reconnaissables… Pas de vengeance personnelle envers un jouer en particulier, pas de coup vraiment vache, bref, les joueurs gérés par la console sont des « gentils », comme le disent si bien les filles des mecs un peu lents en drague… D’où l’intérêt de s’éclater sur le Live à plusieurs et de tirer son épingle du jeu en éclatant frénétiquement du ricain, de l’anglais, du français, du chinois ou du belge. Mais nous verrons cette fonction Live un peu plus loin…

Enfin, nul besoin de parler du scénario du mode solo qui est à la limite de l’inexistance, au point que la grande majorité des joueurs joueront juste au solo histoire de s’entraîner au passage sur le Live et de débloquer diverses maps et personnages. Au passage, sachez qu’un personnage caché répondant au doux nom de Raven et appartenant à la saga des Mortal Kombat est de la partie. Petit cadeau de Midway au passage…

Techniquement parfait ?




Sur le plan purement technique, Unreal Championship 2 : The Liandri Conflict fait très fort en proposant une bande son excellente, laquelle allie allègrement les « HEADSHOT » émis par les commentateurs à des musiques très nerveuses et des bruitages fort réussis. L’univers Unreal est ici à son comble, surtout que les graphismes font encore mieux que dans le premier opus. Epic et Digital Extrèmes nous offrent une petite révolution technique ! Non seulement les personnages sont magnifiquement modélisés mais en plus les arènes sont toutes plus belles les unes que les autres et les effets spéciaux sont tout simplement bluffants de réalisme. La dynamique apportée à l’ensemble confère au titre une atmosphère réellement attirante et qui nous pousse sans cesse à nous surpasser dans les frags…

Niveau jouabilité le changement est radical mais apporte beaucoup au soft. Les fans de la première heure seront peut-être un peu déçu mais les amateurs d’action et de FPS n’en décolleront plus ! L’ensemble se contrôle parfaitement après deux bonnes heures de jeu, rien d’insurmontable, au contraire. Reste que personnellement la version 2004 d’Unreal Tournament m’attirait beaucoup avec ses véhicules, peut-être pour un éventuel Unreal Championship 3 ?

Enfin, niveau durée de vie, le titre d’Epic se boucle assez rapidement en solo. Mais comme je l’ai déjà dit le réel intérêt d’un tel soft réside dans son mode multijoueur, lequel rendra accro ceux qui se laisseront tenter par une ou deux parties… Reste que les seuls qui en profiteront pleinement son ceux qui possèdent le Live et qui disposent d’assez de temps que pour s’éclater (dans tous les sens du terme) à plusieurs. Pour ceux qui jouent offline, Unreal Championship 2 reste un bon investissement, pour peu que vous soyez accro aux FPS bien sûr !

Le Live : la force d’Unreal !




Que serait Unreal Championship sans le Live ? Pour tout vous dire, le jeu d’Epic / Digital Extrèmes perdrait très certainement beaucoup de sa crédibilité et serait bien moins jouissif. Il faut dire que ce mode Live a tout pour plaire avec ses 6 modes de jeux, ses nombreuses maps et ses personnages très charismatiques, d’autant plus que le jeu lag très très peu et que les bugs sont assez peu nombreux comparé à certains titres (suivez mon regard…). Pas grand-chose à dire en plus en dehors qu’il s’agit là de la force essentielle de ce conflit Liandri. Si vous êtes adeptes du service de jeu en ligne de Microsoft foncez, sinon, réfléchissez-y à deux fois.

Point complet
Le nouveau hit du moment sur le Xbox Live en a dans le ventre et ça se voit. Epic et Midway ont parfaitement mené le développement du titre et nous offrent une véritable perle de fun et d'action qui mérite l'investissement. Pour peu que vous disposiez du Live bien sûr...

On a adoré :
-Graphismes magnifiques
-Bande son excellente
-Génial sur le Live
-Intense, novateur et rapide !
On n'a pas aimé :
-Peu d'intérêt off-line


Consulter les commentaires Article publié le 01-05-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019