Test ToeJam and Earl 3 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 461 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

ToeJam & Earl III : Mission to Earth



Editeur
Sega
Développeur
Visual Concept
Genre
Action Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  07.03.2003
  23.10.2002
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Contenus
Classification PEGI
Son
5.1

Alors que les deux premiers opus on fait leurs apparitions sur Megadrive, voilà que Sega nous ressort ToeJam & Earl du placard afin de nous offrir un troisième volet tout en 3D sur notre plate-forme Xbox. Un soft qui, cependant, ne risque pas de plaire à tout le monde...


 

Les histoires se suivent et se ressemblent :



Alors que les deux premiers épisodes de ToeJam Earl vous entraînaient dans des aventures contre les terriens mêlant avec audace, action et humour. Dans ce troisième opus le grand funkopotamus Lamont vous charge de retrouver douze albums de Funk sacrés, qui ont été volé et emmené sur la Terre. Vous voilà donc embarquez, au contrôle de ToeJam, Big Earl ou encore de la petite nouvelle Latisha, dans des aventures qui n'ont pas fini de vous surprendre... ou de vous décevoir. Vous n'y connaissez rien à l'univers de ToeJam Earl ? Alors regardez attentivement la très bonne cinématique servant d'introduction au jeu qui vous apprendra qui sont les personnages et quel est leur but.





 

Le funk c'est cool :



Après une présentation plutôt dynamique des ces personnages aussi Funky les uns que les autres, ce sera à vous de choisir entre ToeJam l'extra-terrestre frimeur ( alias DJ TJ ou Master T pour les intimes ), Big Earl ( le meilleur ami de TJ ) ou encore Latisha ( la bombe sexy ).
Sachez que ce choix ne sera pas définitif car il vous sera possible de prendre le contrôle d'un autre personnage et ce, à différents niveaux du jeu. Concernant le soft en lui-même, il ne faut pas nier qu'il reste très riche de part sa diversité au niveau des mondes dans lesquelles les extra-terrestres funky évoluent, mais aussi de part une grande variété d'ennemis et d'actions que l'on peut effectuer avec ces mêmes créatures de l'espace. En effet, même si la quête principale reste de récupérer les 12 albums de Funk sacré, les sous-objectifs n'en restent pas moins très nombreux. Il vous faudra donc trouver des cadeaux pour débloquer beaucoup de bonus comme les amusantes "chaussures-ressorts" , les "bombes à funk" etc. , funkyfier tous les humains que vous trouverez sur votre chemin, mais aussi ramasser de nombreuses clés qui seront indispensables pour évoluer dans d'autres niveaux.
Revenons-en aux différents niveaux. Tout d'abord, vous vous retrouvez sur un monde central où se trouvent 4 portails amenant chacun sur un endroit principal : la neige, le désert, la zone urbaine ou la jungle. Ces niveaux regorgent de sous-mondes qui sont au nombre total de 30. Bref vous l'aurez compris, la durée de vie de ToeJam Earl 3 est assez bonne.
Coté bonnes surprises, c'est avec plaisir que l'on remarque que ce soft est à la hauteur de la Xbox. Eh oui, la réalisation est soignée et on a donc droit à de belles textures joliment colorées. Et pour couronner le tout, on a aussi droit à un bon gameplay assez simpliste mais non moins ingénieux, accompagné par une camera totalement contrôlable et recentrable grâce à la seule gâchette droite.
Et enfin, on ne pouvait faire le tour des bons cotés de ce jeu sans parler du mode coopératif qui vous permettra de faire l'aventure avec l'un de vos amis, ce qui n'est pas sans rajouter du plaisir au jeu.


 

Le coté obscur du funk :



Malheureusement, ToeJam & Earl 3 n'est pas un soft regroupant uniquement des qualités. Même si les voix des personnages ( en VO sous-titrées ) collent parfaitement à l'esprit du jeu, la bande-son quant à elle ne suit pas complètement. Pour un soft qui se veut très funky, on était en droit d'attendre de la part de Sega un jeu où ce style de musique aurait été omniprésent, mais il n'en est rien. On n'a juste le droit à quelques répliques délirantes des protagonistes, à des cinematiques dynamiques ainsi qu'à quelques passages que l'on pourraient qualifier de jeux musicaux. Mais cela ne suffit pas à remonter l'intérêt que l'on apporte au jeu et donc, l'ennuie et la monotonie se fait parfois vite sentir.
Il est donc probable que, si vous n'étiez pas fan des deux premiers opus ou si vous n'aimez pas le genre, vous vous lasserez assez vite et l'envie de le revendre vous traversera la tête dès les premières heures de jeu.





 

Un contenu Xbox Live non négligeable:



Heureusement, le contenu téléchargeable via le Xbox Live saura séduire les plus coriaces d'entre vous en vous offrant deux niveaux se nommant "Dédale Infernal" et "Funkadelic". Trois autres personnages sont aussi proposés en téléchargement. Vous pourrez donc avoir accès à Greek Jam (le clone de ToeJam ), Earl Bot ( celui de Earl ) et Suteki ( clone de Latisha ).

Point complet
ToeJam & Earl 3 est ce que l'on qualifiera de "bon p'tit soft". Cependant, pour pouvoir apprécier le jeu dans sa juste valeur et donc, ne pas être déçu, il est a réserver uniquement aux fans des extra-terrestres funkotroniens car les autres risquent malheureusement trop vite de se lasser et d'abandonner de suite la quête vers le funk sacré.

On a adoré :
+ Style graphique déjanté
On n'a pas aimé :
- Très spécial
- Ennuyant à force
- Peu d'intérêt


Consulter les commentaires Article publié le 20-04-03 par Jerem'



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021