Test Star Wars : Republic Commando - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Star Wars : Republic Commando



Distributeur
Activision
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  04.03.2005
  28.02.2005
  17.02.2005
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Réseau local
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Son
5.1

Annoncé il y a plus d’un an, Star Wars :Republic Commando avait un but très clair : devenir le nouveau hit en matière de FPS tactique tout en respectant l’univers magique créé par George Lucas. Star Wars étant une des licences les plus adaptées en jeu vidéo on pouvait craindre que ce titre ne soit qu’un argument marketing, prenant une fois de plus les joueurs pour des vaches à lait cependant Lucas Arts Interactive a désiré avant tout mener ce projet de main de maître. Les trailers et images diffusés ces derniers mois laissaient augurer le meilleur, cependant, Republic Commando n’est pas le FPS tant attendus par toute une horde de fans, bien au contraire puisqu’il se classe difficilement dans les FPS « moyens ».

La République contre-attaque




Republic Commando vous met dans la peau d’un chef d’escouade. Une escouade de clones pas comme les autres puisqu’il s’agit ici de soldats surentraînés et prêt à tout pour mener à bien leur mission. Chacun d’eux est expert dans sa catégorie : explosifs, mitrailleuse,… Et chacun d’eux vous obéira au doigt et à l’œil ! La première mission du jeu prendra ainsi place sur Geonosis, planète bien connue des fans de la saga, où vous devrez prendre part avec votre squad aux hostilités (à la fin de l’épisode 2 en fait). Ce qui impressionnera assurément le plus les débutants c’est l’ambiance de chaos qui règne sur le champ de bataille : des alliés vous couvrent, avancent et se font descendre, des droides ennemis explosent, des Geonosisiens se font descendre et hurlent avant de tomber raides morts… Bref, tout semble organisé d’une manière très hollywoodienne, ce qui fait légèrement penser d’ailleurs à des titres comme Medal of Honor ou Shadow Ops par exemple.

Il ne faut cependant pas s’attendre à un FPS ultra-bourrin de la veine de Doom 3, non, Republic Commando se veut tout de même un brin tactique. Certes il y aura des phases d’action où vous serez encerclé mais rien de bien complexe puisque généralement il ne s’agit que de quelques ennemis. Ce qui gène le plus dans cette aventure n’est pas la diversité des phases de jeu, non, mais bel et bien la linéarité du titre. On avance, on tue, on ouvre un porte et ainsi de suite. Impossible de se perdre ou presque, tant les niveaux sont linéaires et « fermés » de tous côtés. Dommage. Ce choix d’architecture renforcera d’ailleurs le caractère bourrin du titre puisque pour nettoyer un couloir il vous suffira d’avancer tout en laissant la gâchette droite appuyée…

Au niveau des ordres et du commandement de l’équipe, pas grand-chose à redire puisque Lucas Arts a voulu être simple tout en vous offrant pas mal de possibilités. Ainsi, deux paramètres principaux sont à gérer : contrôler l’attitude de vos hommes en type « formation » (attaquer, défendre, reformer les rangs,…) et donner des ordres bien précis à certains de vos hommes (exploser porte, soigner, pirater panneau,…). Les phases de jeu qui suivent ces actions sont un peu plus variées que dans un Doom puisqu’au lieu de tirer à tout va vous pourrez aussi sniper ou ordonner vos hommes dans un ordre bien précis. Bref, ce sont des possibilités plutôt sympathiques mais qui sont hélas loin d’atteindre la précision d’un Rainbow Six. Comprenez par là que Republic Commando n’est qu’un tout petit peu tactique, contrairement à ce qui avait été annoncé d’ailleurs et que la plupart du temps vous foncerez avec votre escadron au beau milieu des rangs ennemis. Ceci nous amène peu à peu à ce qui constitue à mes yeux un des autres défauts du titre : les soins. Supposons qu’un de vos hommes viennent à décéder, eh bien vous pourrez aller le soigner et il se relèvera quelques minutes plus tard comme si de rien n’était. Même chose pour vous puisque vos hommes se précipiteront à la rescousse pour vous secourir. Certes cette possibilité se veut bien sympathique mais on en viendrait presque à regretter ces bons vieux « Game Over ». Pour que la partie soit réellement terminée, il faut que tous vos hommes soit HS et que vous aussi vous le soyez, ce qui, pour être sincère ne m’est arrivé qu’une seule fois ! Trop facile ? Peut-être mais ceci étant lié à cela bien sûr, sans quoi Republic Commando ne serait certainement pas aussi simple que ça.

L’aspect tactique abordé un peu plus haut est lui aussi poussé au minimum. Si les mouvements d’équipe et possibilités se veulent très variées sur le papier, elles le sont beaucoup moins en application puisqu’il suffit généralement d’obéir juste aux ordres. Comment louper une position ordonnée par le commandement qui se trouve bien apparente à seulement 6 mètres de vous ? Pas qu’on nous prend pour des c… mais bon ! Tout ceci confirme donc l’hypothèse d’un FPS tactique trop simpliste qui essaye tant bien que mal de se faire passer pour un Rainbow Six futuriste. Les gamers qui s’attendaient à un FPS ultra réaliste seront d’ailleurs assurément déçus tant le gameplay est au final restreint et trop orienté action. Cependant, il n’en demeure pas moins une expérience de jeu réellement agréable et qui suscitera un vif intérêt auprès des fans et des amateurs de prise en main directe sans trop de « prise de tête ».

Les clones, de véritables mannequins !




Si Republic Commando est relativement décevant d’un point de vue gameplay et scénario (celui-ci étant ultra basique), il n’en demeure pas moins une véritable claque sur les autres points de vue. Niveau manaibilité tout d’abord, pas grand-chose à reprocher. Certes c’est assez bourrin mais ça se veut aussi très maniable et direct à prendre en main. Les cibles indiquées (positions, directions…) facilitent un peu trop la tâche mais il s’agit là avant tout d’un choix des développeurs, qui, on le suppose, n’ont pas voulu nous donner une tâche trop lourde (faut bien trouver des excuses !). Pour simplifier : on avance, on tire et tout cela sans se poser la moindre question.

Au niveau de la bande son ensuite : Republic Commando est comme ses autres prédécesseurs doté d’une bande son extraordinaire. Les musiques de la saga résonnent pleinement en Dolby, les bruitages sont très réalistes et l’atmosphère se veut même pesante lors de certaines missions. Quant aux voix françaises elles sont tout simplement géniales : les acteurs y sont allés à fond et preuve est de constater qu’ils joueraient bien dans le prochain épisode de la saga tant leurs talents ont été mis à contribution par moments !

On continue donc avec la durée de vie du jeu, plutôt courte hélas, ce qui semble être à la mode d’ailleurs. 15 missions sont au programme, lesquelles se bouclent en approximativement 9 à 12 heures. C’est un peu court surtout que le soft n’offre qu’une très faible rejouabilité… Heureusement les modes multijoueurs sont de la partie et sauveront l’affaire comme vous allez le voir ci-dessous. Enfin, niveau graphismes, Republic Commando se voit dotés de textures assez fines et de modélisations ma foi fort réussies. On l’annonçait magnifique ? Il ne l’est pas mais s’en sort tout de même très bien puisque l’immersion est totale (le casque du soldat se voit régulièrement aspergé du sang de ses ennemis, puis se nettoie automatiquement…) et l’ambiance de la saga intégralement respectée.

Un mode Live fort sympathique




Au niveau des modes Xbox Live on retrouve du très classique avec du Deathmatch bien sûr mais aussi du Team Deathmatch, des Assaults,… Bref, pas mal de modes de jeux forts classiques mais toujours chouettes à redécouvrir. Peu de lag à constater dans les parties endiablées et plutôt fun qui se déroulent sur le Live, bref c’est plutôt une bonne surprise et ce, même si ça reste à des années lumières de titres comme Ghost Recon 2 ou Halo 2 sur le Live. Un « bonus » qui vous occupera facilement quelques heures et qui se veut être une expérience plutôt jouissive même si toujours trop orientée « bourrinage intensif »…

Point complet
Un Republic Commando un peu décevant, qui s'annonçait plutôt tactique mais qui se veut plus bourrin que jamais et qui profite au maximum de la licence en offrant des graphismes réussis, une ambiance géniale et une bande son terrible. Reste que le style de jeu ne plaira pas à tous et que certains seront fort déçus par son gameplay simpliste.

On a adoré :
-Plutôt fun
-Graphiquement assez beau
-Simple à prendre en main
-Immersion totale !
-Bande Son excellente
On n'a pas aimé :
-Trop simple pour être tactique
-Trop bourrin par moments
-Durée de vie un peu courte


Consulter les commentaires Article publié le 04-03-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019