Test Star Wars : Knights of The Old Republic II : The Sith Lords - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 220 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Star Wars : Knights of the Old Republic II : The Sith Lords



Distributeur
Activision
Genre
Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  11.02.2005
  06.12.2004
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Son
5.1

Il faut bien l’avouer, avec Star Wars : La Revanche des Sith, qui sortira d‘ici deux mois sur grand écran, la licence Star Wars se retrouve au cœur de bien des sujets de conversations en ce moment. Que ce soit Republic Commando, Lego Star Wars ou encore le jeu de l’épisode III tiré même du film, les softs portés par le souffle de la Force nous envahissent pour le meilleure et pour le… un peu moins bon. Ici, nous allons nous intéresser à Star Wars Knights Of The Old Republic 2 : The Sith Lords, débarqué depuis un petit mois sur la console de Microsoft. Reprendre à Bioware le flambeau d’un des meilleures RPG de la Xbox n’était pas chose facile à faire pour Obsidian, qui nous propose tout de même une suite aux qualités irréprochables mais aux défauts néanmoins présents.

Maître et son Padawan




KOTOR est certainement la meilleure licence Star Wars sur consoles. Le travail effectué par les ptits gars de chez Bioware est tout simplement remarquable et à l’époque, les Gamers émerveillés par tant de beauté et de nouveautés étaient passés outre les défauts qu’évoquait le jeu. Un peu plus d’un an s’est écoulé et Bioware, trop occupé par un certain Jade Empire, avait confié son bébé, suite tant attendue par tous les fans de Star Wars et de RPG, à Obsidian. C’est donc les mains tremblantes, le souffle coupé, le regard haletant que les Gamers insèrent le soft dans leur console. Et là, première constatation, première remarque d’abord rassurante puis qui nous dégage un certain goût amère, KOTOR 2 est bien fidèle à son prédécesseur. Pourquoi rassurante ? On voit tout de suite, non sans émotion, que le soft n’a rien perdu à son univers magique et, je dirais presque, enchanteur. Pourquoi amère ? Car oui, le soft n’a rien perdu, mais on en vient même à se demander s’il a gagné quelque chose. Sur cette première impression, on reste le regard vide et l’on se dit qu’il faut peut-être plus que quelques minutes de jeu avant d’émettre un tel avis. Alors on continue et on se dit : pourvu que la Force soit avec moi…

Est-il nécessaire de vous rappeler que Star Wars Knights Of The Old Republic vous plongeait 4000 ans avant les aventures cinématographiques ? De même que vous renommer des personnages comme Revan et Malak ? Toute cette aventure en plein cœur d’une bataille inter-galactique entre le bien et le mal, non évidemment vous ne l’avez pas oublié. Alors que dire de ce nouvel opus, si ce n’est qu’à son tour il vous propose de sauver la galaxie (ou l’inverse…) après une guerre civile ayant complètement décimé l’Ordre Jedi quelques années après vos premiers exploits dans KOTOR. Vous êtes le dernier survivant de cet ordre si noble que sont les chevaliers Jedi et (heureusement pour vous) vous échappez de justesse à une embuscade des Sith. Mais (malheureusement pour vous) vous n’en sortez pas indemne puisque vous devenez amnésique, ne sachant plus ainsi qui vous êtes et n’ayant aucune idée du pouvoir qui vous habite. C’est dans cette optique que votre quête commence, libre à vous maintenant de suivre la voie du côté obscure ou du bon côté de la Force. Je n’en dirais pas plus, le plaisir étant tout de même de découvrir le scénario du jeu soit même tant celui ci fait honneur à ce que l’on pouvait en attendre : complexe, mystérieux, très prenant, très bien construit bref, la Force a bien fait son travail dans ce domaine.

Pas beaucoup tu n’innoveras



Ce titre, certes contradictoire, traduit bien la pensée de tous. KOTOR 2 est en tout point similaire à son prédécesseur mais apporte cependant un lot de changement non négligeable. Concernant les similarités, observons celles d’un point de vue graphique d’abord : The Sith Lords devient moyen là où KOTOR impressionnait, c’était un risque à prendre pour Obsidian que de ne pas changer de moteur graphique (ni de l’améliorer d’ailleurs). On retrouve donc tous les défauts de l’aspect graphique du premier opus, à savoir des décors vides, une chute de frame-rate persistante, saccades et autres bugs… mais cela est vraiment dommage et pénalise lourdement le soft à l’heure où bon nombre de jeux ont montré de quoi la Xbox était capable. Les menus aussi n’ont que peu changé, permettant ainsi aux Gamers de retrouver facilement leurs marques. Encore une fois une bonne et mauvaise chose puisque l’on n’aurait pas été contre quelques petites améliorations.



Si la forme est identique d’un opus à l’autre, le fond l’est tout autant. Le système de combat n’échappe pas non plus à la règle et on retrouve le vrai faux tour par tour, avec son lot de situations plus difficiles les unes que les autres, d’autant plus que ce n’est pas l’IA allié, qui manque un peu d’audace et de courage lorsque vous leur demandez de combattre avec vous par exemple, qui vous sera d’une grande aide. Dur tâche qu’est celle de gérer vos actions et celle de vos coéquipiers en même temps lorsque qu’un petit comité de Sith vous attend pour une petite fête entre amis. Bon allé, ce n’est pas grave car après tout, on les aime ces combats, tous ces sabres-lasers qui s’entrechoquent dans un fracas de lumières écarlates pour le plaisir des yeux. On les aime tellement qu’on n’osera pas dire que l’on regrette le fait qu’Obsidian n’ai pas corrigé ces petits défauts de l’IA, nan on ne le dira pas.

Les quêtes proposées sont toutes aussi nombreuses, voire même plus variées et offrent non seulement une haute durée de vie mais un plaisir de jeu tout aussi important combinant très bien une trame scénaristique principale de qualité mais (trop ?) complexe et des annexes tout aussi réussies. Complexe dans le sens où les détails affluent, les conversations entre les personnages n’en finissent jamais à tel point que l’on a le temps de poser sa mannette et d’aller chercher des amuse-gueules pendant que votre interlocuteur vous racontera son dernier repas à la cantina du coin. C’est certes exagéré mais je voulais vraiment souligner le fait que le jeu s’attarde trop souvent sur des futilités dont le scénario, et le Gamer par la même occasion, s’en serait bien passé. Autre point m’ayant légèrement déçu, la lenteur du personnage principal a retrouvé ses pleines qualités de Jedi. Je ne veux en rien dévoiler le scénario mais juste faire remarquer que l’impression d’évoluer réellement dans l’univers de Star Wars n’arrive que trop tardivement, ce qui est fort dommage surtout pour les fans.

Mais un soft de qualité tu seras



Les nouveautés sont rares mais cependant bien présentes. Les ateliers d’armes et d’objets font leur apparition et libre à vous de les combiner pour obtenir un item d’une puissance toujours supérieur à ceux de départs. Les sabres-lasers pourront ainsi être fabriqué et modifiables dans la forme selon votre souhait, de même qu’il est possible à présent d’opter pour une des deux attaques de cette arme à savoir une s’adaptant aux combats rapprochés, et l’autre plus efficace devant une foule d’ennemis. Les nouveautés du coté de la Force, pouvoirs et donc, qui sont désormais disponibles perdent leurs saveurs tant la possibilité d’en avoir une utilisation optimale est tardive. Cependant ce la s’avère tout de même jouissif. La façon dont vous mènerez votre quête aura désormais la fâcheuse tendance à se répercuter dans le groupe. En effet si l’un de vos compagnons n’est plus en accord avec vos choix, il le fera savoir et n’hésitera pas même à essayer, j’ai bien dit essayer, de se retourner contre vous.

Si l’accent est d’avantage mis sur les défauts du soft, c’est tout simplement que ceux-ci s’avèrent majoritairement aberrant tant il aurait suffit à Obsidian un peu plus de volonté (et de travail) pour nous proposer un soft de meilleure qualité. Mais KOTOR 2 est cependant loin de passer aux oubliettes bien au contraire. Comme évoqué précédemment, il reprend tous les ingrédients ayant fait le succès du premier opus et ce, de façon plutôt intelligente et l’on en demandais pas moins.



KOTOR 2 est un jeu de rôles qui rempli pleinement son contrat et dont le public aussi large soit-il ne peut qu’en tirer une impression de satisfaction. Un gameplay pas très intuitif mais cependant facile d’accès, un système de combat qui reste convalescent, une dynamique constamment présente dans des phases d’actions spectaculaires, décidément le Gamer ne peut être que pleinement enjoué pour vivre une telle aventure. L’univers de Star Wars, moins présent que dans KOTOR, opère cependant de cette mystérieuse et envoûtante magie qui l’entoure. Et enfin qui dire de l’immersion sinon qu’elle est totale avec d’une part, comme je viens de le dire, une aventure captivante, et d’autre part des éléments comme la bande-son qui viennent renforcer cette immersion. Bande-son qui selon moi est un modèle du genre que cela soit les musiques, tout simplement grandioses, les bruitages, très fidèles à l’univers Star Wars et enfin les doublages, d’une qualité irréprochable vu le nombre de personnages interagissant avec vous. Bref beaucoup de bonnes choses qui, je vous l’assure, vous feront oublier ce que ce soft possède de moins agréable.

Point complet
Toujours aussi prenant, l’univers gigantesque de KOTOR n’a pas fini (enfin on l’espère) de nous plonger dans des aventures extraordinaires. Tous les ingrédients sont là pour faire de ce RPG un hit incontournable de la Xbox aussi bien pour les fans du genre que pour les adeptes de la Force. Cependant là où KOTOR émerveillait, The Sith Lords ne surprend bien souvent qu’à peine et ne se contente que d'être une bonne copie, aussi bien dans le fond que dans la forme, de son aîné. La prise de risque, ils ne doivent pas aimer beaucoup ça chez Obsidian…

On a adoré :
+ Ca, c’est de l’aventure !
+ Immersion totale
+ Univers sonore parfait
On n'a pas aimé :
- Une suite pas assez poussée
- Graphismes trop juste
- Techniquement c’est pas ça…


Consulter les commentaires Article publié le 10-03-05 par Jerem


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019