Test Speed Kings - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Speed Kings



Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.07.2003
  03.06.2003
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Son
5.1

En matière de jeux de motos la Xbox se révèle, après plus d'un an et demi de commercialisation, très peu fournie. Seul deux jeux ont retenu l'attention des joueurs et ont su s'imposer avec le temps comme les meilleurs dans leur catégorie à savoir Moto GP et sa superbe suite Moto GP 2. Ainsi, au lieu de sortir un classique jeu de moto qui viendrait en concurrence directe de ces deux monuments, Acclaim a préféré jouer sur un autre registre : l’arcade et le fun avec Speed Kings. Sur l'emballage du soft est inscrit que ce jeu a été développé par Climax, la même équipe coupable des excellents opus mentionnés plus haut. On se dit, en salivant, que c’est un gage de sérieux, de qualité et d’extase ludique… Enfin, à quelques détails près...




 

I’m the King of the Speed :



En accèdent au menu principal, vous aurez le choix entre les modes Permis, Course Unique, Rencontres (qui se résume par une série de trois courses), Time Attack, Duel, Trick Mode et Championnat (débloqué après avoir fini Time Attack et Rencontres). Je me lance de suite dans rencontres, prends ma première moto, choisis ma combinaison et mon casque. Il faut avouer que le choix n’est pas très vaste (même après avoir tout débloqué) mais cela suffit amplement pour un jeu qui se veut arcade avant tout. Dès les premières secondes, la sensation de vitesse est réellement bonne, soutenue par une animation sans faille. La conduite est assez instinctive, très simple mais pas facile…

Contrairement à Moto GP, Speed Kings vous permet de faire un peu plus de choses extrêmes une fois sur piste. Vous pourrez pousser vos adversaires dans les décors ce qui peut paraître assez jouissif sauf lorsque ceux-ci vous rendent la pareille. En effectuant pendant votre run des figures plus folles les unes que les autres, vous augmenterez une jauge de boost. Une fois celle-ci à son maximum, appuyer sur le bouton correspondant à son déclenchement et à vous la vitesse ultime, la vision déformée et la gamelle ! C’est difficile de conduire à cette vitesse mais c’est possible.




 

King of the POP !



Speed Kings est un jeu multi plateformes et cela se ressent dès les premiers tours de roues. Les graphismes, bien qu'agréables dans l’ensemble, ne sont pas très fouillés et ne possèdent pas la complexité ni la richesses dans les décors des softs du même genre tel burnout 2. Les rues, dans lesquelles vous roulerez à très vive allure, sont assez vides et la modélisation des voitures comme tout autres véhicules que vous rencontrerez à de quoi surprendre. C'est bien simple, on dirait des légos ! Comprenez que tout est sans réelle forme et que les courbes de ses bolides laissent fortement à désirer. Les textures sont remplies de bavures et se révèle être fade et sans vie. Cependant, un effet des plus éblouissant (quoi qu’un peu exagéré) est à noter. Celui-ci, représentant le coucher ou le lever du soleil sur les circuits, illuminant les immeubles et les arbres des décors avec panache. Cela donne un tableau assez original et plutôt joli à défaut d’être parfait. A cela s'ajoute quelques effets corrects comme les phares des motos, la neige qui tombe et la pluie singlante.

Si graphiquement, Speed Kings est peu ambitieux et déçoit quelque peu venant d’un studio comme Climax, le jeu se rattrape un peu par la diversité des pistes et des décors. On passe ici du désert arride à la montagne enneigée, on visite un Chicago-like, une ville Londonienne… La conduite est réellement différente et l'on doit s’adapter à l'environnement sur lequel on cours, relançant ainsi un peu l’intérêt du soft.


 

The KING is DOWN !




L’aspect le plus rebutant du jeu n’est cependant pas son côté esthétique. Car il faut bien avouer qu’à la vitesse où l'on roule dans Speed Kings, nous avons plus l’occasion de rentrer dans le décor que de voir le décor… L'enveloppe sonore est le plus gros point sombre et cela pour plusieurs raison.

Tout d’abord, le bruit des motos ressemble à un savant mélange d'un mixer et d'une superbe tondeuse à gazon. Les véhicules que l'on rencontre sur la route font le bruit de voitures… fantômes, vraiment trop discret et les chutes des bikers se résument à un simple "toc". A cela s'ajoute des musiques sans réel gros intêrets pour l'ambiance des courses. Pour finir, il est impossible de piloter ses bolides en écoutant ses propres musiques stockées sur le disc dur de la console. C’est vraiment dommage parce qu’un environnement sonore digne de ce nom aurait donné un peu de tonus à un jeu pas vraiment au top.

Point complet
Speed Kings est certes un jeu sans prétention mais qui, à 30 euros, apporte tout de même son lot de sensations et de fun, pour peu que l’on accroche au concept arcade. Si la réalisation et la finition avaient été plus ambitieuses, ce jeu aurait été un exelent compromis à un Burnout 2. Au final, c'est un petit jeu de moto arcade qui contentera, à défaut de mieux, les fans de Road Rash et compagnie.

On a adoré :
+ La sensation de vitesse
+ La fluidité parfaite
+ De l’arcade pure
+ Pistes nombreuses et variées
+ Son prix
+ Les nombreuses figures
On n'a pas aimé :
- Techniquement terne
- Simple portage
- Un peu trop difficile
- Musiques et sons inaudibles


Consulter les commentaires Article publié le 02-08-03 par Tonysonic



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020