Test Rogue Trooper - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 226 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Rogue Trooper



Editeur
SCi
Développeur
Rebellion 2000 AD
Genre
Action Infiltration
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.04.2006
  23.05.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI
Son
5.1

Toujours très inspiré dans le choix de ses licences, le studio de développement d’Eidos Interactive a choisi le célèbre comics Rogue Trooper pour le porter en jeu vidéo. Au programme : de l’action, de l’action et rien que de l’action. Le cousin d’Azurik arrivera-t-il à dépasser son aîné ? La réponse dans ce test !

C’est la guerre !




Dans un futur proche, l’humanité apprendra à modifier les gênes humains et créera une nouvelle espèce d’hommes qui serviront à la guerre : les fantassins génétiquement modifiés. Malheureusement, les choses ne tardent pas à mal tourner et les deux factions finissent par se déclarer la guerre. Après plusieurs années de conflit, des millions de morts sont décomptés. La guerre n’a pas été propre et vous allez devoir venger vos compagnons génétiquement modifiés qui sont tombés au combat…

Pas de parlote ni de réflexion dans Rogue Trooper. Eidos a clairement mis l’accent sur les phases d’action. C’est un jeu d’action pur et dur sans le moindre temps mort. Pour faire une comparaison, on pourrait dire que Rogue ressemble assez bien à CT Special Forces, mais en beaucoup mieux bien sûr. Ca canarde de partout, vos ennemis se comptent par dizaines à l’écran et on ressent de véritables sensations. Outre des mouvements simples comme courir, tirer ou marcher, votre personnage sait effectuer toute une panoplie d’actions un peu plus complexes comme se planquer contre un mur, effectuer un silent kill à la manière Tenchu, se planquer et tirer à l’aveuglette, jouer les Sam Fisher en avançant tapis dans l’ombre, pirater des installations ennemies, utiliser une tourelle, créer ses propres munitions et même utiliser un hologramme façon Duke Nukem pour fixer l’attention des gardes pendant que vous les contournez. Comme quoi, Rogue Trooper est loin d’être un shooter bête et vilain !

Malheureusement, le titre est loin d’être parfait. Il est même bourré de défauts qui l’empêchent d’accéder au rang de bon jeu. Outre les graphismes (sur lesquels nous reviendrons plus tard), il souffre d’une durée de vie trop courte et d’une simplicité exagérée. C’est bien simple : jamais vous ne recommencerez une mission dans Rogue Trooper, et comme le jeu se boucle en six heures, vous comprendrez que la durée de vie est très limitée. Mais pourquoi donc avoir rendu ce jeu si simple ? Il n’y a aucun challenge à éliminer des ennemis débiles qui ne sont pas encore assez nombreux pour vous arrêter. De plus, nous sommes largement mieux armés qu’eux et il n’y ajamais d’inquiétude vis-à-vis de leurs assauts. Cerise sur le gâteau, votre personnage peut se régénérer et créer ses propres munitions…

Rogue Trooper souffre donc du syndrome du jeu pop-corn, un jeu comme Electronic Arts en produisait auparavant : simple, marrant mais vite expédié. Et ce n’est pas le mode multijoueurs à deux balles qui vous retiendra de le ranger soigneusement dans votre collection, la journée même !

Moche, mais fun




Techniquement parlant, Rogue Trooper souffre d’un moteur graphique dépassé. Car si l’univers du jeu est très bien rendu, on ne peut pas dire que la modélisation des personnages et des décors fassent honneur à la console. C’est pour ainsi dire fade. Fort heureusement, Rogue Trooper compense ce manque par son gameplay très prenant et son univers à part.

En ce qui concerne la bande sonore par contre, Eidos a fait un gros effort pour nous offrir un jeu entièrement en français. Les doubleurs sont bons, les musiques accompagnent bien l’action et les bruitages sont forts corrects. Pas de quoi crier au génie, certes, mais l’éditeur anglais a assuré le principal et arrive à offrir à son titre une ambiance hors du commun.

Point complet
Faute de concurrence en cette fin de carrière de la Xbox, Rogue Trooper s’impose sans trop de difficultés dans la catégorie des jeux d’action sur la boîte noire. Bourré de bonnes idées et pavé de bonnes intentions, le titre d’Eidos arrivera à convaincre les férus de Wargame. Reste que l’aventure est très courte et que malgré toutes ses qualités, Rogue Trooper demeure un jeu d’action de série B.

On a adoré :
+ Entièrement en français
+ Une bonne ambiance
+ Simple à prendre en main
+ Un gameplay varié
On n'a pas aimé :
- Un mode multijoueur anecdotique
- Trop court
- Pas très beau
- Un peu trop simple


Consulter les commentaires Article publié le 20-09-06 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019