Test Ride 3 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 246 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Ride 3



Editeur
Milestone
Développeur
Milestone
Genre
Course Moto
Statut
Disponible
Date de sortie
  30.11.2018
Nombre de joueurs
1 à 12
Classification PEGI
Prix de lancement
69,99 €

Dans la catégorie des jeux de course existe une niche bien spécifique, les jeux de moto. Souvent loin de la qualité des jeux concurrents mettant en scène des machines à quatre roues, cet univers se cherche toujours son jeu référence, son « Forza » ou son « Gran Turismo ». Milestone entend bien y remédier avec Ride 3. Sous la devise « Collect, Customize, Race », le soft promet l’expérience ultime pour les amateurs de deux roues. Verdict ?

Amateurs, collectionneurs, nous sommes servis



Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en matière de jeux de moto, Milestone est productif. Avec la sortie de trois autres titres sur cette niche cette année, Monster Energy Supercross, MotoGP 18 et MXGP Pro, le studio travaille dur et s’impose clairement comme le référent dans le domaine. Non dénués de qualités, ces trois précédents titres manquaient malheureusement de finitions pour vraiment s’imposer comme des incontournables. C’était aussi le cas de Ride 2 en 2016 qui souffrait globalement des mêmes problèmes. Le studio italien corrige le tir avec ce troisième opus et réduit petit à petit l’écart séparant les simulations automobiles et celles de motos. Véritable encyclopédie dédiée à la moto, il suffit de quelques heures avec le titre pour se rendre compte que l’on a affaire à un titre de qualité. Avec plus de 230 motos à la sortie (70 de plus via le programme de DLC sur l’année), réparties en 7 catégories, et 30 circuits reproduits à la perfection en 1:1 grâce à un scan au drone, il en impose immédiatement avec un large contenu.

Nos premiers kilomètres sont avalés lors d’une course d’introduction, avant de rejoindre un menu principal scénarisé dans la garçonnière ultime. Une sorte de loft, avec comme pièce centrale votre moto actuelle. Bien que vous ne puissiez pas y déambuler librement, celui-ci vient apporter une touche originale et une part de rêve. Quel motard ne voudrait pas la même chose à la maison ? C’est donc depuis celui-ci que vous pourrez vous lancer en course, en choisissant le mode carrière, le mode course rapide ou contre la montre, les courses de drag, ou encore le mode multijoueur. Ce dernier est vraiment basique et surtout, n’est malheureusement plus disponible en local. En ligne, un mode défi hebdomadaire viendra vous mettre à l’épreuve sur un tracé spécifique avec une machine précise, un ajout certes mais qui ne viendra pas vraiment rattraper le manque d’ambition du multijoueur.

Motard de carrière



Le mode qui nous intéresse le plus est clairement la carrière, organisée en volumes, comme des magazines. Chacun nous raconte l’histoire d’une catégorie de motos, d’un constructeur ou encore d’un circuit. Cet aspect histoire est poussé très loin, chaque moto possédant par exemple un descriptif textuel hyper détaillé, présentant ses caractéristiques dans les moindres détails, et ce sur plusieurs pages… mieux que Wikipédia ! Si au début de votre épopée vous avez le choix de prendre part ou non aux tutoriels, qui mettront votre talent à l’épreuve si vous cherchez l’or dans tous les exercices, vous commencerez néanmoins obligatoirement sur des machines de plus petite cylindrée, des 125cc ou encore des 300cc. Ceci apportera un véritable sentiment de progression au fur et à mesure que vous avancerez dans les volumes. Vous en débloquez de nouveaux en terminant des courses et en cumulant des étoiles, pour arriver jusqu’à conduire des engins surpuissants ou des motos de légende. La progression est bien dosée et le format donne vraiment envie d’avancer et de découvrir de nouvelles catégories de motos et les nouveaux formats de courses. En effet, au-delà des courses classiques sur circuit, vous prendrez part à des courses d’endurance, des courses de point-à-point, du time-attack, des championnats… et plus encore. L’argent gagné en course vous permettra d’acheter de nouvelles machines pour pouvoir concourir dans toutes les catégories ou encore d’améliorer vos motos actuelles pour être plus compétitif et aller chercher de meilleurs résultats.

La variété dans le type de machines ainsi que dans les épreuves proposées permet de maintenir de la fraicheur dans ce mode carrière que l’on prend ainsi beaucoup de plaisir à parcourir. Celui-ci est un succès et a la chance d’être associé à un gameplay très réussi. Au fur et à mesure des courses, notre pilotage s’affine, pour vite devenir une seconde nature. Enchainer les virages, genou et coude au sol, se fait très naturellement et de manière particulièrement réaliste. L’animation des pilotes ou bien encore la physique des machines, entièrement retravaillée pour ce titre, nous mettent au cœur de la course. Cette dernière évolue en fonction du niveau de difficulté et des systèmes d’assistance activés. Cela permet une expérience sur mesure pour chaque joueur et garantit que tout le monde y trouvera son compte. Le jeu est donc aussi accessible que vous le voulez et pourra devenir très exigeant si vous cherchez à pousser la simulation à son paroxysme. L’I.A. adverse a elle aussi été retravaillée et bien qu’elle ne soit pas particulièrement brillante, elle viendra opposer une bonne résistance et ce jusqu’au derniers mètres de la course dans les modes de difficulté les plus élevés. Le jeu dispose aussi pour la première fois de courses de nuit ainsi que de différentes situations météorologiques. Bien que celles-ci ne soient pas dynamiques, elles apportent encore un peu plus de variété et renouvellent efficacement l’expérience de jeu.

Passage au garage



Pour un jeu qui cherche à s’imposer comme le « Forza » des jeux de moto, il n’était pas suffisant de simplement proposer une large sélection de motos à collectionner. L’aspect personnalisation était incontournable et Ride 3 met la barre vraiment haut sur cet aspect. Le jeu propose plus de 500 pièces sous licence pour customiser vos machines, à la fois en termes de performances que de visuels. Vous pourrez donc améliorer de nombreuses parties de votre moteur, votre transmission, vos freins et suspensions, vos roues ou encore personnaliser certains aspects physiques. Au total, c’est plus d’une trentaine d’éléments que vous pourrez modifier sur chaque machine. Une fois ces pièces ajoutées, les joueurs les plus techniciens pourront passer aux réglages pour finir d’améliorer les performances de leur moto ou pour adapter celles-ci à leur façon de piloter. Ride 3 ajoute aussi un éditeur de livrées, un élément majeur qui manquait à tous les précédents titres de Milestone ! Particulièrement attendu par la communauté, il se rapproche énormément de celui que vous pouvez retrouver dans Forza.

Vous aurez donc l’occasion de parcourir les designs créés par les joueurs et d’en sélectionner un à appliquer, ou bien de réaliser votre propre création avant de la partager avec le reste du monde. L’éditeur en lui-même est réussi, il vous permet dans un premier temps de peindre la carrosserie de votre moto ainsi que les différentes pièces que vous ajoutez à celle-ci, puis d’y ajouter stickers et formes. Avec 1000 couches disponibles, vous avez largement de quoi donner libre court à votre imagination. Enfin, pour terminer avec l’aspect personnalisation, il vous sera aussi possible de customiser l’ensemble de votre équipement de pilote, et ce pour les différentes classes de moto disponibles. Votre pilote n’arborera en effet pas le même équipement si vous pilotez une Naked, une Supermoto ou une Hypersport. Vous pourrez même personnaliser la tenue que votre pilote porte dans le loft du menu principal ! L’ensemble des pièces d’équipements proposées sont elles aussi sous licence et suffisamment nombreuses pour que chaque joueur s’y retrouve.

La personnalisation est une chose, mais pour que l’expérience soit complète et finisse de nous séduire, encore faut-il que le jeu tienne la route graphiquement… Une fois encore, Milestone s’en sort vraiment bien. La modélisation des machines est irréprochable, elles sont reproduites dans les moindres détails. Le passage à l’Unreal Engine 4 a fait des merveilles sur cet aspect. Malgré quelques textures moins bien réussies que d’autres, les circuits sont convaincants. La technologie de photogrammétrie et le balayage par drone sont passés par là ! Malheureusement, les environnements ne jouissent pas du même niveau de détails. Ils manquent globalement de vie et sont bien souvent peu agréables à regarder, ce qui casse un peu la présentation générale quand vous aventurez votre regard en dehors des limites du circuit. Pour les propriétaires de Xbox One X, le jeu propose deux modes distincts, l’un misant sur la qualité graphique avec une résolution en 4K et l’autre axé sur les performances et proposant 60fps. Les deux modes ont leurs avantages et seront clairement une question de préférence personnelle. A noter aussi un mode photo accessible en course qui vous permettra d’immortaliser vos plus belles motos en action.

L’avis perso d’Arnaud // Le Forza de la moto !

J’ai eu l’occasion de tester plusieurs jeux de moto depuis que j’ai commencé à écrire pour Xbox Gamer et Ride 3 est clairement le titre qui m’a le plus convaincu. Loin devant les productions auxquelles Milestone m’a habitué, Ride 3 propose enfin un contenu conséquent et ce dans un emballage de qualité, ce qui manquait clairement aux titres précédents. Entre l’énorme choix de motos, réparties dans différentes catégories, une vaste sélection de circuits et une carrière variée dans laquelle on a enfin envie de progresser, ses points forts sont nombreux et donnent envie de revenir sur le titre régulièrement. Si les jeux de moto devaient avoir un GOTY, ça serait clairement celui-ci !


Point complet
Ride 3 marque sa différence avec ses prédécesseurs mais aussi avec les habituelles productions de Milestone, souvent victimes d’un manque de finition et d’un contenu rachitique. Ride 3 corrige ces défauts pour offrir un titre de qualité. Le jeu respire la passion de la moto, depuis son menu principal sous forme de garage/loft jusqu’à la quantité astronomique de détails fournis pour chaque moto. Le gameplay est fun et intuitif, tout en étant exigeant et impardonnable en fonction de vos réglages et du niveau de difficulté que vous choisirez. Le contenu est vaste, avec une large sélection de motos, de nombreux circuits et un mode carrière varié dans lequel on enchaine les courses avec plaisir. Un grand pas en avant depuis l’opus précédent, avec de nombreux ajouts qui viennent renforcer l’expérience de jeu. Ride 3 fait donc figure d’incontournable pour les amateurs de deux roues et pour tous les fans de simulations de course.

On a adoré :
Véritable encyclopédie de la moto
La carrière sous forme de volumes
Nombreuses motos fidèlement reproduites
Personnalisation très poussée
Gameplay réaliste ajustable
Durée de vie excellente
En 4K ou à 60fps sur Xbox One X
On n'a pas aimé :
Multi basique sans innovation
IA un peu faiblarde
Pas de multijoueur local
Certaines textures
Environnements graphiquement pauvres et sans vie


Consulter les commentaires Article publié le 14/12/2018 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019