Test R : Racing Evolution - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

R : Racing



Editeur
Namco
Développeur
Namco
Distributeur
Electronic Arts
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.04.2004
  09.12.2003
  29.11.2003
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Thème
Automobile
Son
5.1

Développé par l’équipe responsable des Ridge Racer, R : Racing se voulait avant tout être un jeu d’un autre genre. Censé être plus porté sur la simulation que n’importe quel autre titre, le petit dernier de Namco rate complètement son coup et se prend le virage à 200 à l’heure. Quels sont les dégâts ? La réponse dans ce test. Frileux des daubes, s’abstenir !

Ca roule, mais pas longtemps !




Au départ, R : Racing était annoncé comme le nouveau Ridge Racer, seulement voilà, à la vue de la faible qualité du titre, Namco a préféré s’abstenir de ridiculiser une de ses plus grosses licences. Il faut dire que la Xbox est plutôt bien fournie en jeux de course et faire de l’ombre aux plus grands n’est vraiment pas une tâche facile ! Pourtant l’aventure commence plutôt bien avec un menu bien réalisé et une première cinématique plutôt sympathique. Il faut dire que mettre un scénario dans un jeu de course n’est pas évident, seul TOCA a déjà fait ses preuves dans ce domaine. Mais bon, il ne faut pas s’attendre non plus à du Deus Ex, ça reste avant tout un jeu de course et le scénario ne fait office que de contexte. En fait, les cinématiques retracent juste une opposition entre deux concurrentes dont la très charmante Rena et son fantastique décolleté. Après ça, c’est parti pour le casse-pipe ! Première course, premier tour de piste et on repère déjà les points négatifs du soft : graphismes que l’on qualifierai de laids, jouabilité horrible et intérêt absent. Constat très négatif pour une première approche mais celui-ci restera hélas le même pendant toute la durée de vie du titre…

Maman, pourquoi ma voiture se prend tous les virages ?



Côté conduite tout d'abord, non seulement le jeu ne se veut pas du tout simulation, mais en plus l'ensemble est totalement rigide, au point qu'on a souvent l'impression de conduire une savonnette… Exemple ? Vous arrivez à vive allure à un tournant, freinage plus dérapage, cela semble bien parti quand soudain la voiture se met à partir complètement à la renverse à droite ou à gauche. De quoi nous faire perdre le nord et arracher le peu de cheveux qu'il nous reste (note d'Alta : parle pour toi Red) ! Ajoutez à cela des collisions tout simplement absurdes et une sensation de vitesse ridicule et vous obtiendrez un des pires jeu de course sur Xbox. Impossible de faire une course parfaite, à croire que les développeurs ne voulaient pas qu'on découvre la fin du titre ! N'empêche, bon courage à ceux qui désirent le terminer car ce ne sera pas une tâche facile que de supporter de tels points négatifs. Mais attendez, le pire est que cela ne fait que commencer…

Cependant, une bonne idée est tout de même à retenir : durant les courses à plusieurs, il vous sera permis de mettre la pression à vos adversaires, soit en les touchant ou en les doublant. Une idée bien originale qui sera vraiment à exploiter dans l'avenir. Bien entendu, l'utilité est tout de même limitée mais c'est plutôt utile pour se défaire d'un adversaire… Passé cette mise en bouche, on se lance enfin dans le mode carrière, mais pas pour bien longtemps car le terminer ne prendra guère plus de trois petites heures. Décidément, R : Racing a nombre d'aspects négatifs ! Pour le reste, il vous restera à débloquer quelques voitures et cinématiques via de nouvelles épreuves mais encore faut-il le vouloir… A noter sinon la présence d'un petit mode deux joueurs, histoire de déprimer à deux… Et bien entendu, pas de mode Live. Mais bon, il faut avouer que ce dernier aurait vite été déserté !

Beauté technique alors ?




Alors après ça, on aurait tout de même pu espérer de superbes graphismes mais voilà, Namco ne s'étant pas foulé le résultat est à la hauteur du travail accompli. Certes, comme cela, ça a l'air plutôt joli mais une fois en action, le jeu perd toute sa sympathie et s'impose comme un des plus laids jeux sur Xbox. Voitures mal modélisées, bugs à tout va, bas-côté qui scintille et couleurs trop criardes auront eu raison de ce R : Racing. Bref, de quoi vous dégoûter de votre écran. Merci Namco, demain je commence une cure car je suis démoralisé de goûter à un si grand nombre de daubes. Alala, le destin des testeurs est bien triste. Cerise sur le gâteau, les musiques de techno japonaises vous suivront du début à la fin et ce n'est certainement pas les bruitages dignes du film " La revanche de Pinocchio " qui sauveront le jeu. On était vraiment en droit d'en attendre de plus mais heureusement, la Xbox est bien fournie et trouver un remplaçant ne sera pas bien difficile !

Point complet
R : Racing s’impose comme un des plus mauvais jeux de course sur Xbox. Graphiquement laid, inmaniable, vite saoulant et lassant au possible, il ne possède guère nombre d’attraits et ne ravira qu très peu de gamers. Enfin, on espère que Namco ne s’arrêtera pas là, après tout il y avait tout de même quelques idées bien sympathiques et plutôt originales.

On a adoré :
+ Nos deux héroïnes bien charmantes
+ Cinématiques
+ Scénario plutôt sympa
On n'a pas aimé :
- Graphismes laids
- Jeu super bugué
- Maniabilité nulle
- Durée de vie très moyenne
- Bruitages horribles


Consulter les commentaires Article publié le 17-09-04 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019