Test Project Gotham Racing 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 327 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Project Gotham Racing 2



Développeur
Bizarre Creations
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.11.2003
  14.11.2003
  20.11.2003
Nombre de joueurs
1 à 8
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1

Il est des studios dont le destin est de marquer les esprits, et sans nul doute Bizarre Création en est l'un d’eux. Chapeauté par Sega durant les premières années Dreamcast, les talentueux developpeurs anglais avaient pour but de créer le jeu de course ultime, capable de concurrencer les ténors de la catégorie. Metropolis Street Racer était né, et si le succès commercial ne fut pas celui escompté, le succès critique a été lui plus qu'élogieux. Il ne fallait pas plus d'argument à Microsoft pour reprendre sous son aile se repère de talent, histoire d'étoffer le line-up de la Xbox lors de son lancement. Sortait alors Project Gotham Racing, suite non officielle de MSR, mais titre marquant par sa réalisation et son système de jeu. Alors après un peu moins de deux ans, sa suite est enfin entre nos mains et disons-le tout de suite, Microsoft tape très fort avec ce Project Gotham Racing 2...

 

Devenez un as de la conduite :





Avant de développer l'aspect technique de ce Project Gotham Racing 2, penchons-nous sur la maniabilité des véhicules qui est dans ce type de jeu, sûrement un des points les plus essentiels. Mi-arcade, mi-simulation, Project Gotham Racing 2 offre une conduite hybride prenant les bons aspects de chaque catégorie. En effet, les dérapages s'enchaînent facilement, le tout admirablement orchestré par une gestion de la masse de l'auto des plus réaliste. De ce fait, n'espérez pas que votre bolide se remette dans le droit chemin de son propre chef. Il faudra maîtriser les contres braquage afin d'éviter de faire connaissance avec toutes les barrières de sécurité d'un circuit. De plus, autre aspect simulation de la conduite, les dérapages ne sont utiles que dans certains cas. En effet, vous pouvez effectuer une course entière en dérapant à chaque virage, mais la victoire ne sera alors pas au bout du chemin. Il faudra apprendre à utiliser toute la largeur de la piste et ne pas avoir peur de monter sur les vibreurs afin de pourrir vos adversaires. Bref, il faudra trouver pour chaque circuit la trajectoire parfaite, afin de ne pas pulvériser à chaque virage son véhicule de collection.

 

Des Kudos comme s'il en pleuvait...



Outre le mode Kudos que nous allons voir en détails un peu plus bas, Project Gotham Racing 2 propose de nombreux modes de jeu permettant de débloquer les 102 voitures réparties en 14 classes et les 92 circuits dispatchés au sein des 11 villes proposées. Autant dire que le challenge est grand, et qu'il faudra être totalement hermétique à la vitesse ou aux belles mécaniques pour s'ennuyer dans Project Gotham Racing 2.

Deux modes de jeux offrent donc une alternative au championnat Kudos. En premier lieu, les courses arcade vous offrent la possibilité d'utiliser une voiture prédéfinie pour gagner des Kudos dans trois sortes de défi : les courses de rues, les courses chronos, et les défis cônes. Si les deux premiers parlent d'eux-mêmes, le dernier mérite un petit éclaircissement. En effet, Project Gotham Racing 2 offre la possibilité de gagner des Kudos à chaque dérapage que vous réalisez. Attribués à chaque figure de style que vous effectuez, ceux-ci vous permettront de gagner des crédits servant eux à débloquer les voitures de vos rêves. Les défis cônes poussent eux à l'extrême ce principe. Il ne faudra pas ici arriver premier d'une course ou terminer une série de tours dans un temps imparti. Le but sera, au sein d'un circuit, de passer entre des poteaux plus ou moins proches l'un de l'autre, afin d'engranger un maximum de Kudos. D'autant plus, qu'il faudra éviter de toucher un cône ou une barrière, sous peine de voir disparaître une bonne partie de vos efforts. Enfin, le second mode alternatif est le contre-la-montre. Ici, les Kudos n'ont pas lieus d'être, le but étant d'établir les meilleurs temps sur tous les circuits disponibles et avec n'importe quelles voitures.

 

Partez à la conquête du championnat Kudos !



Véritable coeur du jeu, ce championnat mondial est réparti en 14 coupes, qui sont tout autant de classes de voitures. Ainsi, vous évoluerez dans les puissances de véhicules naturellement, de telle sorte que vous passerez vite de la petite mini Cooper, à la exceptionnelle Enzo Ferrari en passant par des modèles plus atypiques tels que le Porsche Cayenne ou encore la Ford GTO. Mais pour les conduire et tout débloquer, il faudra avant tout dompter les bêtes afin de venir à bout de tous les défis que compte chaque mini coupe. Au nombre approchant les 400, ils sont répartis en plusieurs catégories, de manière à ne pas lasser les gamers. Outre les déjà détaillés courses de rues, contre-la-montre et défis cônes, Project Gotham Racing 2 propose des tours infernales, défis dépassement, un contre un et le très politiquement correct défi radar. Les amoureux des petites boîtes noires aux bords des routes seront alors ravis, ce défi consistant à passer le plus vite possible devant notre habituel distributeur de mauvaises nouvelles.

Après quelques heures ou même minutes de jeu, un constat est dors et déjà réalisable. Là où dans le premier Project Gotham Racing il arrivait de bloquer indéfiniment, Project Gotham Racing 2 offre une difficulté beaucoup plus malléable, permettant à chaque gamer d'aborder les défis en fonction de ses compétences. Fini les prises de tête. Lorsqu'un défi est récalcitrant à votre admirable sens du pilotage, il suffit de diminuer la difficulté afin de continuer à progresser dans le titre. Et oui, oubliez les paris Kudos à double tranchant. Dans Project Gotham Racing 2, on ne risque plus de perdre ses précieux sésames, un Kudos gagné étant définitivement en votre possession, ou du moins jusqu'au moment où vous déciderez de le dépenser. Désormais, afin de gagner le plus de Kudos possible, il suffit d'augmenter la difficulté, celle-ci conditionnant un nombre de Kudos bonus en cas de victoire. Autre modification, le jeu s'avère beaucoup moins sévère lors des touchettes malheureuses contre les bords de la piste. En effet, il existe maintenant un seuil de tolérance. Si le choc contre la barrière est sec et violent, les Kudos réalisé dans les deux seconds précédents l'impact seront automatiquement annulés. Par contre, si vous toucher la barrière de sécurité en ne faisant que la frôlée, dans ce cas-là ce sera sans conséquence.

Bizarre création rend donc son soft plus jouable, voir même plus humain afin de satisfaire un plus large public. Un public qui aura d'ailleurs beaucoup de mal à résister à la magnifique beauté de ce Project Gotham Racing 2.

 

Attention, risque d'explosion de rétine !!!



Certains ont dit que Project Gotham Racing 2 était beau. Ne les croyez pas, ils ont tout faux. Project Gotham Racing 2 est exceptionnellement beau. Tout dans ce titre respire le soin extrême et la rigueur (anglaise ?) dans le travail. La vitesse de défilement est impressionnante, les ralentissements totalement absents et le champ de vision immense. Les tracés sont eux tout bonnement superbement réalisés (je sais ça fait un peu beaucoup, mais que voulez-vous quand on aime…). L'identité et l'architecture des différentes villes sont reconnaissables au premier coup d'oeil, et de paddle, de sorte qu'aucune des 11 villes n’offrent le même plaisir visuel. Si Moscou impressionne par ses grandes allées et sa place rouge, Florence émerveille par ses petites rues très italiennes et ses monuments historiques. Mais ces deux extrêmes ne sont qu’exemples, pour vous expliquer la richesse graphique des diverses villes. On aurait pu aussi vous parler des quais de Yokohama ou des buildings oppressant de Chicago, mais si l’heure est exact, il est maintenant temps de parler belles mécaniques.



En effet, les véhicules ont eux aussi disposés d'un soin tout particulier. Approchant le photo réalisme, les autos sont formidablement modélisées et bénéficient de nombre d'effets. Tout d'abord, les reflets sur la carrosserie sont tout simplement bluffant. Le décor entier se reflète sur votre voiture, et il faudra réellement être absorbé par la course pour ne pas rester l'oeil rivé sur les parties où le décor se reflète. De plus, les effets de lumière accentuent cet aspect. En effet, l'impact du soleil sur votre véhicule créé selon l'exposition de celui-ci des halos lumineux encore jamais vu. Et il n'est pas rare que les chromes de votre Porsche ne vous laissent rêveur tant cela ajoute du réalisme à l’ensemble. Comble du bonheur, le moteur graphique de Project Gotham Racing 2 gère, en plus de tout cela, la déformation des véhicules. À vous donc les joies de pulvériser une Enzo Ferrari, sans aucun remords ni scrupule. Les dégâts se rapprochent d'ailleurs de ce que l'on a pu voir dans le premier Project Gotham Racing 2. C'est-à-dire une déformation de la carrosserie et non pas une destruction du véhicule. Les parts chocs s'enfoncent, les carrosseries se rayent, les vitres se fendent, mais en aucuns cas les portes ne s'arrachent ou les pots d'échappement ne se détachent. Seule votre plaque d'immatriculation pourra se désolidariser de votre véhicule, et on ne notera que dans quelques cas certaines animations telles que les coffres et capots qui s'entrouvrent. Même si l'on aurait pu espérer mieux, les dégâts ravissent et ont le mérite d'être pris en compte, contrairement à d'autres titres de la concurrence.

Enfin, si l'on peut encore compter à l'actif de Project Gotham Racing 2 une gestion des ombres irréprochable, on pourra regretter un très léger Aliasing. Bien moins prononcé que sur un Midtown Madness 3, ce petit défaut ne gâche en rien la réalisation graphique, mais étonne juste un peu tant la perfection semblait le maître mot du titre. Néanmoins, Project Gotham Racing 2 se pose sans nul doute comme le jeu de course le plus abouti techniquement de la Xbox. Il n'y a vraiment pas à dire, les petits gars de chez Bizarre création domine vraiment leur sujet.

 

Une bande-son toujours aussi éclectique :



Côté son, comme à son habitude Bizarre création se place dans les hautes sphères de la catégorie. Très variées, la bande sonore propose plus de 200 chansons réparties dans les diverses radios locales de chaque ville visitée. Si on peut regretter la relative monotonie des dialogues entre certains interlocuteurs ou intervenants, on peut aussi être relativement déçu par le manque de rythme insufflé par les musiques. Certes ça bouge, mais on a connu mieux. Heureusement, le problème est vite résolu grâce au disque dur de la Xbox. En effet, il vous suffit de charger vos musiques préférées dans votre Xbox et à vous les courses endiablées sur du Placebo ou du Korn… ou si vous préférez sur du Lara Fabian. Enfin, pour les heureux possesseurs d'un système Dolby Digital 5.1, l'immersion sera totale, les voitures vous doublant dans un fracas de basses indescriptible.

 

Les Kudos : puissance Xbox Live...



Enfin, comment conclure sur Project Gotham Racing 2 sans parler de son mode multi-joueurs des plus complets. Avant tout, il vous est possible de jouer jusqu'à quatre sur le même écran. Le jeu ne souffre alors d'aucuns ralentissements et on ne pourra juste regretter l'absence de concurrents gérés par la console. Outre cela, Project Gotham Racing 2 est compatible Xbox Live à 100 %. Téléchargements de contenus, classement, le jeu en ligne jusqu'à huit, Microsoft Games a fait la totale pour son premier vrai jeu de course jouable en live. Une fois avoir choisi une partie (il est à préciser que l'on peut choisir les serveurs français), à vous les joies des courses acharnées contre 8 concurrents du monde entier. Le jeu ne lag jamais et les collisions ne souffrent elles d’aucuns problèmes dus aux diverses vitesses de connexion. Plusieurs types de courses sont proposées mais la plus intéressante reste la course Kudos. Ici vous effectuerez une épreuve avec pour objectif de finir premier et la possibilité de réaliser des Kudos. Ceux-ci serviront à augmenter votre classement mondial. En effet, au plus vous aurez de Kudos, au plus votre classement mondial sera élevé.



Second aspect de cette compatibilité Xbox Live, la comparaison en temps réel de vos scores avec les résultats des meilleurs mondiaux. C'est-à-dire, que lorsque vous réalisez un temps, et donc un nombre de Kudos, celui-ci est automatiquement mis dans l'un des 400 classements mondial dont est composé Project Gotham Racing 2. De fait, les meilleurs d'entre vous auront la joie de voir inscrit leur gamertag dans les tablettes des scores de défi. Enfin, si vous ne parvenez pas à augmenter vos résultats, ne paniquez pas, le Live est là pour vous aider. Véritables trouvailles, vous pourrez télécharger le fantôme de n'importe quel joueur, dans le but de s’inspirer de sa conduite. Et mieux encore, vous pourrez l'affronter afin d'améliorer tour après tour votre pilotage. Bref, si vous ne l’avez à encore compris Project Gotham Racing 2 en Live c'est une tuerie intersidérale.

Point complet
Avec ses graphismes enchanteurs et sa compatibilité Xbox Live novatrice, Project Gotham Racing 2 s'impose comme le jeu de course le plus abouti de la console. Les p'tits gars de chez Bizarre Création ont donc transformé leur essai en date de maintenant plus d'un an. Réjouissez-vous, la référence des jeux de courses auto est disponible sur Xbox, et en plus elle passe à la vitesse Xbox Live.

On a adoré :
+ Des graphismes fabuleux
+ La modélisation des véhicules
+ La durée de vie
+ La maniabilité
+ Les courses en Xbox Live
+ Système de classement Xbox Live
+ Le grand nombre de villes et circuits
+ Le système des Kudos
+ La gestion du Dolby Digital 5.1
On n'a pas aimé :
- Très très léger aliasing
- Des radios peu intéressantes


Consulter les commentaires Article publié le 07-12-03 par Goulitch



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020