Test Pilot Down - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 307 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Pilot Down : Behind Enemy Lines



Développeur
Kuju Entertainment
Genre
Infiltration
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.08.2005
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Dans l’univers des jeux d’infiltration il y a bien sûr l’excellent Splinter Cell mais aussi d’autres titres un peu moins réussis, comme Rogue Ops, Metal Gear Solid 2, Prisoner of War et j’en passe. Tout un tas de jeux qui ont bien du mal à voler la vedette à Sam Fisher. Parmi ceux-ci il y a sans aucun doute Pilot Down, la dernière production du studio de développement Kuju Entertainment, un studio spécialisé dans les daubes semble-t-il. Après un Conspiracy catastrophique et en attendant un City of The Dead qui semble tout aussi mauvais, voici de quoi vous dégoûter une fois de plus du jeu vidéo…

100% Down




Aussi bien d’un point de vue scénaristique qu’en ce qui concerne le gameplay du titre, Pilot Down est d’une platitude et d’un classicisme navrant. Ainsi les quelques premières minutes de jeu vous présentent un pilote d’avion de l’armée américaine crashé en plein territoire ennemi et dont l’unique but sera de se frayer un chemin jusqu’en France. Un scénario très maigre donc, expliqué à l’aide de cinématiques sous forme de bande dessinée, à la manière de Max Payne mais en beaucoup moins bien…

Pour ce qui est du gameplay, Pilot Down pêche un peu dans toutes les productions de ces derniers temps avec un mélange de Splinter Cell, Rogue Ops et Red Ninja. Sur le papier on notait d’excellentes idées mais en application preuve est de constater que celles-ci se sont bien vite évaporer pour nous confronter à une désillusion incroyable tant le soft de Kuju souffre de défauts marquants. A commencer par les nombreux bugs qui entacheront la jouabilité tout au long de l’aventure solo.

Ainsi si on remarque d’emblée quelques excellentes idées, comme l’arsenal assez complet de l’aviateur, allant du fusil sniper à la mitraillette en passant par de nombreux objets de diversion comme un paquet de cigarettes et des fusées éclairantes sans oublier la possibilité de torde le coup de vos ennemis, un système de gestion du froid et de la faim qui vous obligera sans cesse à créer de petits feux pour vous réchauffer ainsi que des ennemis coriaces, on relève un nombre infini de bugs dans le jeu. Ceux-ci vous dans toutes les directions : des bugs graphiques du style main qui traverse un objet aux balles qui ne font aucun mal en passant par des vides noirs et même des murs invisibles. Autant de choses qui pourrissent jusqu’à la moelle le gameplay du soft. En plus de ces quelques défauts on remarque un nombre anormalement élevé de points négatifs au jeu : de l’IA des ennemis carrément médiocre aux niveaux ennuyants en passant par un moteur graphique médiocre et une jouabilité rebutante. Mais c’est sans aucun doute la mauvaise gestion des niveaux qui vous fera lâcher le pad…



Ceux-ci, loin d’être captivants découpent l’histoire en un certain nombre de missions. Le problème est que les objectifs se ressemblent tous et qu’on a toujours l’impression de rester dans le tutorial du soft… Autrement dit on vous explique comment effectuer une action à ce stage-ci, puis une autre au suivant et ainsi de suite. Sincèrement on s’en lasse bien vite et on ne tarde pas à se rendre compte que Pilot Down est dénué de tout intérêt. D’autant plus que l’ambiance hivernale du soft est peu encourageante, vous opposant toujours à des décors enneigés se ressemblant presque tous. On note aussi une difficulté assez élevée en raison des nombreux bugs, une absence totale de checkpoints et une IA tout simplement catastrophique. Car si vos ennemis n’hésitent pas à vous décharger un chargeur complet dans la figure, ils s’avèrent aussi être de parfaits crétins qu’on dirait tout droit échappés du film culte « Le dîner de cons ». Exemple type : vous éliminez un garde, son corps tombe sans vie, son camarade qui parlait avec continue tranquillement sa discussion après quoi il continuera son tour de garde, sans prêter attention au corps de son ami… Pire que dans Miami Vice ? N’exagérons rien mais Pilot Down fait vraiment partie des titres à éviter.

Maintenant, supposons que par pur sadomasochisme vous désiriez venir à bout du soft, non pas en explosant le dvd entre vos mains, quoique cela soit une excellente idée, mais en le terminant, en espérant vous infliger une sanction suffisamment sévère que pour expier vos pêchés. Eh bien autant dire qu’il y a de quoi en expier des pêchés ! Non pas que le jeu soit horriblement long, bien au contraire, mais plutôt parce que votre progression à travers celui-ci est plutôt assoupissante, repoussant toujours plus loin vos limites en matière de patience et de calme. Voici très certainement le premier jeu qui s’adresse directement aux gamers aficionados de yoga ! C’est lent, ennuyant, lourd, bête, sans intérêt,… Les mots me manque et le pire c’est que c’est répétitif et assez dur. O triste vie…

La chute du pilote…




Non contents de nous proposer un titre minable sur le fond, Kuju a poussé le vice tellement loin qu’ils se sont sentis obligés de nous servir une jouabilité médiocre au possible ! Ainsi vous passerez la majeure partie de votre temps à recadrer cette foutue caméra qui n’a pas d’autre but dans la vie que d’aller se foutre dans des angles morts… En plus de cette corvée on doit supporter des boutons parfois mal choisis, des touches qui répondent en retard et un nombre incalculable de bugs qui rendent le jeu au final quasiment injouable. Difficile de faire pire !

La bande son est par contre le seul aspect plus ou moins respectable du titre, alliant commentaires bien vus et musiques agréables à l’écoute, le tout parfaitement encodé. Un seul et unique point positif donc…

Enfin, parlons bien mais parlons peu : les graphismes atteignent un niveau de médiocrité rarement vu auparavant. Seul de vieilles compilations comme Atari Anthology ou Midway Arcade Treasures peuvent faire lui faire concurrence, et encore ! Personnages mal modélisés et sans expressions, décors assez vides, peu d’effets spéciaux, nombreux bugs, la liste est longue et nous ne la citerons pas intégralement tant les risques de décrochage sont à prévoir. Sachez juste que le mot horrible pourrait résumer simplement cette situation assez embarrassante pour les développeurs de Kuju qui feraient mieux de garder leurs identités secrètes dans l’avenir…

Point complet
Difficile de faire pire que Pilot Down en matière d’infiltration ! La grande évasion avait déjà fait fort, Kuju fait ici meilleure prouesse en nous proposant un jeu moche, ennuyant, bourré de bugs et dénué de tout charisme. Evitez le, vous voilà prévenu…

On a adoré :
+ Quelques bonnes idées
+ La bande son assez correcte
On n'a pas aimé :
- C’est moche
- Totalement inintéressant
- Bourré de bugs
- IA médiocre
- Jouabilité infernale
- Missions ennuyantes


Consulter les commentaires Article publié le 07-10-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020