Test Zeno Clash : Ultimate Edition - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 461 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Zeno Clash : Ultimate Edition



Editeur
Atlus
Développeur
Ace Team
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  05.05.2010
  05.05.2010
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
1200 MS Points

Avec Zeno Clash, les chiliens d’Ace Team ont surpris tous les joueurs PC l’année dernière en proposant un habile mélange de FPS et de beat them all. Visuellement bluffant, offrant des décors au design original et une expérience de jeu unique, le soft se devait de figurer parmi le catalogue de jeux du Xbox Live Arcade. Ni une, ni deux, Atlus a décidé d’éditer Zeno Clash : Ultimate Edition sur le Marketplace, où le titre est commercialisé à 1200 MS Points. Pour justifier ce prix, les développeurs ont même intégré une panoplie de petites nouveautés. Mais tout cela est-il suffisant pour justifier l’achat du jeu ?

Un FPS qui sort des sentiers battus




La première chose à noter au sujet de Zeno Clash, c’est qu’il ne s’agit pas d’un FPS traditionnel. Certes, le jeu se joue à la première personne et on peut utiliser des armes, mais globalement, le titre se rapproche plus d’un beat them all. En fait, son concept se rapproche plus de Breakdown. Comme lui, il mélange combats au corps à corps et à distance, avec bien entendu plus de coups de poing à donner que de coups de fusil à tirer. Pour justifier ce choix, les développeurs ont choisi de nous immerger dans un monde préhistorique avec une planète au design à la fois archaïque, coloré et enchanteur. Les décors que vous traversez dans l’aventure sont non seulement variés, mais également splendides et grouillant de vie. Il en va de même pour les centaines de créatures qui peuplent ce monde. Certaines sont plus humaines que d’autres, aux origines invertébrées, canines ou simiesques. Il y en a clairement pour tous les goûts et, le plus étrange, c’est que tout cela se marie à la perfection. Vu que le joueur se retrouve immergé dans un monde préhistorique, il doit principalement jouer avec son environnement et avec sa puissance physique. Le système de combat est d’ailleurs relativement bien pensé, puisque les possibilités sont nombreuses et le gameplay facile à maîtriser. Ainsi, on se rend très vite compte qu’en plus de donner des coups de poing et pied, il est possible de parer, de faire des enchaînements, de bloquer l’adversaire, puis de retourner le combat à son avantage en l’envoyant valdinguer dans les airs, ou encore en l’achevant une fois au sol.

Suivent ensuite toutes les techniques dérivées, allant du coup de poing porté alors qu’on court au coup puissant, tout en passant par toutes les combinaisons de techniques précédemment citées. A tout cela, on ajoute l’utilisation de quelques armes plutôt originales, allant du fusil à l’arbalète, avec globalement des attaques et des designs assez originaux. Le plus intriguant venant du fait que même si le jeu parait mou au premier abord, il ne l’est absolument pas une fois qu’on y joue puisque les coups sortent facilement et les enchaînements se font de manière très naturelle et dynamique. En d’autres termes, le gameplay de Zeno Clash frôle tout simplement la perfection ! Tout cela nous donne donc l’accès à un jeu très agréable à parcourir, avec des décors variés et une bonne dose d’action. Le seul problème, c’est que le soft manque un peu de diversité au niveau des situations et de savoir-faire au niveau de la conception du level design. Ce dernier est en effet beaucoup trop dirigiste et linéaire. Concrètement, on passe la plupart de notre temps à avancer tout droit et à enchaîner des passages d’exploration puis des combats en arène. Après plusieurs heures de jeu, ces mécaniques de jeu s’avèrent tout de même assez agaçantes, surtout que l’histoire n’est pas forcément passionnante (on incarne un être humain en fuite qui tente de comprendre ce qu’il se passe autour de lui), et que la mise en scène n’est pas non plus des plus réussies.

Cela dit, pour 1200 MS Points, soit une quinzaine d’euros, il n’y a clairement pas de quoi crier au scandale, surtout lorsqu’on repense au fait que la jouabilité globale du titre est excellente, que le jeu est fun, original, offre des décors magnifiques et un univers qui sort des sentiers battus et, par-dessus le marché, qu’il bénéficie d’une réalisation technique de qualité. Visuellement, Zeno Clash fait partie des plus beaux titres du XLA, avec des modélisations soignées, de vastes décors fourmillant de détails et de vie et des effets spéciaux globalement très satisfaisants. Le soft n’a pas grand-chose à envier aux jeux sortant au format boite. Pour ce qui est de la bande sonore, le constat est similaire : les musiques collent parfaitement à l’univers et les doublages anglais sont très réussis. Seule ombre au tableau : aucune traduction orale française et pas de sous-titres lors des dialogues. Les non anglophones n’apprécieront sans doute pas mais, fort heureusement, les instructions sont bel et bien en français et il y a parfaitement moyen de s’en sortir sans connaître la langue de Shakespeare. Pour le reste, on apprécie le fait que les développeurs aient inclus de nombreux bonus inédits, allant de nouvelles armes pour le solo à un mode défi en passant par le fameux mode coopératif (en arènes) en ligne. Des petits plus fort appréciables qui font de cet opus XLA une édition vraiment « ultime ».

Point complet
Aussi bon puisse-t-il être, Zeno Clash n’en demeure pas moins un FPS très classique dans son approche du genre. Si son univers, son gameplay et ses décors superbes lui donnent un intérêt certain auprès des amateurs du genre, il faut bien avouer que ses mécaniques de jeu vétustes et son level design peu inspiré nous renvoient quelques années en arrière. On sent que les développeurs manquent quelque peu d’expérience mais il faut bien avouer qu’il n’y a pas de quoi crier au scandale. Le titre est proposé à 1200 MS Points et il n’a pas grand-chose à envier aux jeux en version boîte, et ce que ce soit au niveau de la technique ou du contenu, sans compter que tous les bonus de cette version XLA sont fortement appréciables et qu’ils en font un jeu intéressant et complet même s’il est loin d’être parfait.

On a adoré :
+ Un univers graphique original
+ Un gameplay soigné
+ Agréable à parcourir
+ Graphiquement très joli
+ Une bande sonore de qualité
On n'a pas aimé :
- Décors trop dirigistes
- Mécaniques de jeu vétustes
- Manque de diversité
- Pas de traduction française, ni de sous-titres


Consulter les commentaires Article publié le 22/05/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021