Test Your Shape : Fitness Evolved 2012 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 315 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Your Shape : Fitness Evolved 2012



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Canada
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.11.2011
  11.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Fitness

L’année dernière, Ubisoft a profité de l’arrivée de Kinect pour porter sa licence Your Shape (née sur Nintendo Wii) sur Xbox 360. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet essai était des plus réussis. Un an plus tard, l’éditeur compte bien remettre le couvert avec un nouvel opus, sobrement baptisé Your Shape : Fitness Evolved 2012. Reste alors à voir si les améliorations apportées et autres nouveautés justifient l’achat de ce dernier…

Massacrons les calories !




Une fois que l’on a passé le stade de la reconnaissance du joueur et la phase de rangement pour faire de la place sur l’aire de jeu, on se retrouve face à un menu qui a été totalement revu. On retrouve donc des vignettes, rangées dans certaines catégories (matérialisées par des jeux de couleurs), que l’on peut sélectionner pour accéder à un sous-menu ou à l’élément en question. C’est très intuitif, c’est plus rapide que dans le précédent volet et c’est surtout bien plus ergonomique, sans compter que les ambidextres y trouvent enfin leur compte. On regrette simplement que certains exercices, aux noms un peu moins évocateurs que les autres, n’aient pas un système d’aperçu pour que le joueur puisse savoir précisément ce qui l’attend sans forcément lancer l’activité. Reste que chacune d’elles profite d’un petit résumé et d’une liste de points positifs pour savoir ce qu’elle permet de travailler. Afin de pousser l’utilisateur à continuer à brûler des calories avec le logiciel, ce dernier intègre un système de niveaux avec justement un compteur. Dans les faits, lorsqu’on participe à une activité, on brûle un certain nombre de calories. Une fois cette dernière terminée, on frappe littéralement le nombre affiché pour l’additionner avec celui représentant les calories déjà brûlées. Les femmes devraient particulièrement apprécier ce moment.

Quelques objectifs à atteindre sont de la partie afin d’évoluer et de décrocher les ceintures (comme au karaté ou au judo). Mais ce n’est pas tout puisque, selon la catégorie et la sous-catégorie sélectionnée, le joueur est encouragé à décrocher des badges en participant à toutes les activités. Au fil de sa progression et des répétitions des exercices, il en vient même à gagner des médailles. Toujours dans l’optique de pousser naturellement l’utilisateur à continuer ses efforts, le jeu intègre tout un système de statistiques, à l’image du précédent volet. On peut ainsi apprécier notre évolution sur plusieurs séances d’entraînement, voire même comparer ses résultats avec ses amis, quelques notations venant nous rappeler que la compétition peut toujours être de mise. De même, une bonne partie des activités sont jouables à plusieurs (jusqu’à quatre). Enfin, toujours pour accompagner le joueur, une option Mes Objectifs permet de définir un but à atteindre, et ce que ce soit pour se maintenir en forme, pour perdre ses bourrelets, pour se muscler, etc. Le bon côté, c’est qu’il y a de quoi satisfaire à peu près tous les profils, du sportif du dimanche à l’athlète plus assidu.

Le mauvais côté, c’est que malgré la présence de quelques questions pas trop mal ciblées pour définir le programme, le suivi qui en découle est bien trop laxiste pour convaincre. En effet, s’il est appréciable d’avoir un planning composé d’un nombre de sessions à réaliser par semaine avec un temps à tenir par session, il est regrettable de voir que le ‘programme du coach’ se matérialise simplement par des marqueurs sur les activités à pratiquer pour venir à bout de nos objectifs. Du coup, on a un entraînement ‘à la carte’, avec des activités que l’on peut éviter si l’on souhaite, sans compter que certaines sont à débloquer au préalable en terminant les niveaux inférieurs. Il aurait été bon d’avoir un programme qui soit établi en fonction de ce qui est déjà débloqué, qui évolue justement en fonction des éléments déverrouillés par la suite et qui soit plus encadré. Malgré tout, ne faisons pas la fine bouche, celui qui désire tout de même atteindre ses objectifs réussira à se motiver et à faire ce qu’il faut. Certains seront même ravis de voir que la liberté de choisir prime sur l’encadrement, permettant au moins de se motiver en faisant ce que l’on apprécie plus, surtout que le choix ne manque pas.

Il y a à manger pour tout le monde




La grande force de cet opus, c’est de reprendre la formule de l’an passé et d’y apporter une bonne dose de nouveautés, avec notamment des exercices au sol et des cours de fitness variés. Il y a des activités très plaisantes pour s’échauffer, on a de la corde à sauter, les activités de l’année dernière (basées sur la boxe, l’équilibre, les réflexes) qui n’ont que peu évolué, les entraînements ciblés (abdos, bras, fesses, dos, jambes, cardio, tonifiant et santé, plus les spécifiques pour les préparations des sportifs) et les cours de fitness, avec des rythmes africains, latins, du hip-hop, du bollywood, du yoga, du tai-chi, du cardio-boxing et même un camp d’entraînement qui assure de nous faire transpirer. Toutes les activités sont complémentaires, certaines offrent des sessions courtes pour éliminer quelques calories entre deux activités et d’autres sont bien plus longues (jusqu’à pratiquement une heure) pour concentrer les efforts. Bien entendu, des pauses ont bien été intégrées et les activités intensives se pratiquent par courtes sessions. Tout le monde y trouvera son bonheur, surtout que le titre permet de vraiment faire travailler tout le corps, tout en proposant un contenu conséquent et bien plus varié que par le passé.

Comme dans le précédent volet, un coach virtuel peut vous accompagner pour vous montrer les mouvements à réaliser durant l’exercice et un système de validation de ces derniers vous permet de voir si vous les avez parfaitement réussis ou si vous avez loupé une partie de ceux-ci (grossièrement les mouvements avec le haut du corps ou le bas). Seul le pourcentage de mouvements réussis vous donnera la motivation de vous améliorer, le coach continuant dans tous les cas son cours, comme si ce dernier était magistral et non personnalisé. Cela dit, les commentaires oraux restent satisfaisants pour justement nous aider à nous corriger au fil de l’activité, d’autant plus qu’il suffit de reproduire les séries en même temps que le professeur. La reconnaissance quant à elle est au poil, les ratés étant vraiment très rares. En plus, la latence est quasi inexistante. Si nous passons rapidement sur certaines activités sponsorisées qui introduisent par la même occasion des éléments publicitaires, qui ne sont pas forcément gênants au final, nous en venons à une catégorie d’exercices qu’il ne faut pas négliger : la course à pied. Dans cette partie, il s’agit de faire son jogging dans des lieux célèbres en courant sur place. Là encore, le temps varie selon l’exercice sélectionné.

On apprécie d’ailleurs les quelques commentaires qui ponctuent ce parcours touristique et les défis ponctuels qui surviennent. En revanche, on aurait clairement plus apprécié pouvoir courir dans des reproductions fidèles et réalistes des lieux plutôt que dans des reproductions digitales archi sommaires. Le principe de la réalité augmentée aurait clairement pu être mieux utilisé à ce niveau là. Enfin, nous en venons à tout ce qui concerne l’enrobage du soft. Au niveau de la bande sonore, il faut reconnaître que les musiques ne feront pas date. Malgré tout, elles accompagnent plutôt bien les activités pour donner le rythme à l’utilisateur. Au niveau graphique, les développeurs ont opté pour une interface plus dynamique et chaleureuse. Concrètement, les décors sont plutôt variés, colorés et ils évoluent au fil de l’activité. Il est vrai que les éléments intégrés sont assez kitsch pour coller à l’activité, mais au final le rendu est très appréciable à l’œil, même si les modèles restent assez simplistes. C’est en tout cas réussi et les joueurs lambdas cherchant simplement un logiciel de remise en forme seront assurément sous le charme, d’autant plus que le détourage de la silhouette s’est encore affiné et que la projection du joueur reste toujours aussi plaisante. Dernier point positif, le titre est compatible Uplay, quatre actions spécifiques permettant d’engendrer des points Uplay pour récupérer quelques contenus (en rapport avec le titre ou avec d’autres jeux d’Ubisoft) gratuitement.

Point complet
Sans surprise, Your Shape : Fitness Evolved 2012 reprend les solides bases du précédent volet tout en améliorant sensiblement la formule. Plus chaleureux, plus ludique, plus dynamique, plus varié et plus fourni en contenu, ce nouvel opus s’impose sans aucun doute comme le logiciel de remise en forme à absolument avoir dans sa ludothèque. En plus, la reconnaissance des mouvements est d’excellente facture, il n’y a quasiment pas de latence, les exercices au sol ont été ajoutés et il y a une pléiade d’activités complémentaires pour séduire à peu près tous les profils, du sportif du dimanche à l’athlète plus confirmé. Reste que les activités issues du précédent opus n’ont que peu été retouchées, que certains décors, certes colorés et évolutifs, paraissent assez kitsch et que le programme personnalisé n’encadre pas plus que ça l’utilisateur. Ce dernier appréciera assurément d’avoir des activités à la carte et de pouvoir choisir ce qu’il préfère parmi les exercices marqués, mais cet aspect est largement améliorable. De même, on regrette que les développeurs n’aient pas joué sur le système de la ‘réalité augmentée’ pour nous faire courir dans des reproductions fidèles des lieux. Enfin, ne crachons pas dans la soupe, ce Your Shape 2012 s’avère tout de même être une suite plus que réussie.

On a adoré :
+ Menu plus ergonomique
+ Activités bien dispatchées
+ Contenu conséquent et varié
+ Plus ludique que l’an passé
+ Idéal pour tous les profils
+ Jouable à plusieurs
+ Les défis Live avec les amis
+ Pas mal de petits conseils
+ Visuellement plus chaleureux
+ Stats et compteur de calories
+ Reconnaissance au poil
+ Pas de latence
+ Décors colorés évolutifs
+ Compatibilité Uplay
+ Plusieurs courses à pied…
+ Avec défis ponctuels et infos…
On n'a pas aimé :
- Mais pas de ‘réels’ décors
- Exercices de 2010 peu retouchés
- Parfois un peu kitsch
- Programme personnalisé pas assez encadré


Consulter les commentaires Article publié le 21/12/2011 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020