Test Tron 2.0 : Killer App - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 245 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Tron 2.0 : Killer App



Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.12.2004
  04.11.2004
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1

En bon gros fan de FPS il fallait bien que je goûte d’une manière ou d’une autre à ce FPS et c’est non sans questions que je me suis lancé dans l’aventure de ce Tron 2.0 Killer App, adaptation Xbox du jeu sorti sur PC il y a plus d’un an qui était lui-même l’adaptation vidéoludique du film signé Disney d’il y a plus de 20 ans ! Sous titrée Killer App cette version s’annonçait assez intéressante et avait le mérite d’être originale face à la horde de FPS déjà disponibles sur la console de Billou. Qu’en est-il aujourd’hui ?

L'adaptation d'une adaptation...






Sorti en 1982, TRON, le film, avait connu un assez gros succès à l’époque, encourageant ainsi un jeu nommé TRON 2.0 sur PC. Celui-ci était en fait la suite de l’aventure et c’est un peu sous version Director’s Cut qu’elle sort sur Xbox. La première chose qui frappe en commençant l’aventure, et qui fait d’ailleurs très mal auprès de ceux qui ne connaissent pas le film, c’est le fait qu’on vous largue littéralement dans cet univers sans rien vous expliquer. Pas la moindre information sur le film, pas le moindre flashback scénaristique, rien ! Difficile d’entrer dans le scénario dans un tel contexte ! Et c’est ainsi que commence l’aventure dans la peau de Jeff Bradley, fils du créateur du programme TRON dans lequel vous serez immergé durant toute l’aventure. Pour faire simple, disons que le programme TRON permet aux humains d’entrer dans un programme numérique sous forme informatique. Seulement voilà, Jeff et l’IA qui l’accompagne ne sont pas les seuls dans ce monde étrange et ils se retrouvent bien vite attaqués par une horde de hackers désireux de contrôler l’entièreté du réseau planétaire. Voilà pour l’historique qui est vraiment très simple mais qui rentre parfaitement dans l’esprit du premier épisode. Pour le principe de jeu, les développeurs de Monolith ont fait très fort en proposant plusieurs phases de jeu dans une seule aventure. Et si les premiers pas se font en vue subjective, la suite de l’aventure se fera parfois en 3ème personne via des courses de motos… Mais ce qui choque le plus c’est l’esthétique du jeu, si étrange et si intrigante à la fois. Les développeurs ont préféré rester dans l’univers du film risquant tant bien que mal le peu d’intérêts des joueurs et tant mieux car les ovnis se font tellement rares dans le monde du jeu vidéo ! Alors pour être clair disons qu’on aime ou qu’on n’aime pas mais mieux vaut essayer avant de prendre car c’est vraiment très particulier, un peu comme pour Blinx mais à une échelle beaucoup plus grande…

Pour ce qui est de l’aventure, vous passerez la majeure partie de votre temps en vue subjective à errer au beau milieu de ces environnements étranges et à éliminer ça et là vos ennemis avec des armes à distance ou au corps à corps aussi originales qu’un disque par exemple… Bien sûr, Monolith ne désirait pas offrir un soft bourrin aux gamers, bien au contraire puisque le gameplay n’encourage pas du tout ce type de jeu ! Ainsi il ne sera pas rare d’avancer discrètement pour éliminer son ennemi d’un seul coup sans qu’il ne s’en doute trop, à des années lumières de titres comme Serious Sam ou Doom donc… Surtout que vous devrez régulièrement hacker diverses portes afin de pouvoir continuer l’aventure, et cela sans oublier de télécharger les genres de mises à jour qui sont mises à votre disposition pour vous faciliter la tâche et vous aider à évoluer dans la discipline. Et là où les développeurs ont vraiment fait très fort c’est dans l’interface même du jeu ! Loin de se contenter de copier la majorité des autres jeux, TRON 2.0 Killer App s’offre une énorme originalité avec son système d’interface informatique. Ici, tout est géré via une mémoire interne, laquelle peut même être infectée par divers virus après quoi il faut défragmenter l’ensemble ! Avouez qu’ils ont fait fort avec ça ! Surtout que l’ensemble n’est pas du tout complexe à effectuer et que la maniabilité est assez bien gérée que pour vous laisser maîtriser le jeu en un temps record.

Light Cycle, l'engin du futur !






Le second type de maniabilité se raccroche au Light Cycle, un genre de concours de motos futuristes directement inspiré du film. Ces courses se veulent hautement stressantes voir carrément difficiles par moment ! En effet, votre véhicule ne sait pas freiner et la direction appliquée est loin d’être évidente à tenir… Le pire étant qu’au moindre crash ou accrochage avec ennemi, c’est parti pour recommencer la course. Un type de gameplay original mais très certainement moins abouti que la vision subjective. Au moins, ça a la qualité de varier les plaisirs ! Pour le reste sachez qu’heureusement, on peut sauvegarder à n’importe quel moment. Ca facilite les choses et réduit un peu la durée de vie mais au moins ça nous empêche de recommencer 20 fois la même action. Pour ce qui est justement de cette durée de vie, elle est plus que dans la norme, enfin, pour peu que vous accrochiez ! Le mode solo est assez court, le mode multi en écran splitté à 4 joueurs est sympa un bref instant mais c’est surtout sur le Live qu’il y a moyen de s’éclater comme nous le verrons par la suite…

Pour le reste, Tron 2.0 Killer App assure avec ses graphismes ultra originaux et ma foi fort bien réalisés et son ambiance sonore excellente, digne des meilleurs jeux du genre. Le seul bémol vient du fait que le jeu n’a pas été traduit, contrairement à la version PC… Etrange, certes mais on passera sur cet oubli car le titre n’est certainement pas destiné à un public d’enfants. Sinon on regrettera aussi le fait qu’aucun bonus en dehors du mode Live n’a fait son apparition laissant donc le mode offline identique à celui du PC, dommage.

Live un jour, Live toujours !






Comme c’est de plus en plus à la mode d’offrir un mode Live à une conversion, Monolith a préféré ne pas déroger à la règle en offrant lui aussi son petit Director’s Cut qui consiste justement en cet ajout. Pas mal de maps sont au programme et je n’ai pas discerné le moindre petit lag. Comme vous vous en doutez ce mode Live regroupe les diverses phases de jeu du solo pour vous offrir la possibilité de jouer avec vos potes en Light Cycle… Cool mais pas renversant face à des Ghost Recon 2 et autres Halo. Au moins, les fans seront comblés mais de là à acheter cette version pour ce petit ajout, c’est faire de grands gestes pour pas grand-chose.

Point complet
Une suite sous forme de jeu vidéo du film signé Disney qui s’en sort ma foi assez bien dans une version Killer App qui n’ajoute qu’un mode Live assez sympathique. Le tout c’est d’accrocher au moteur graphique et au système de jeu très original qu’offre le titre.

On a adoré :
-Graphismes originaux
-Interface géniale
-Mode Live sympa
On n'a pas aimé :
-En anglais seulement
-Il faut aimer le style


Consulter les commentaires Article publié le 29-12-04 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019