Test Trials of the Blood Dragon - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 245 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Trials of the Blood Dragon



Editeur
Ubisoft
Développeur
Red Lynx
Statut
Disponible
Date de sortie
  13.06.2016
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
14,99 €

Prenez un peu de Trials Fusion, ajoutez du shooter/plateforme typé old school 2D, finissez avec une dose de folie et de gameplay déjanté avec la patte graphique de Far Cry 3 Blood Dragon et vous obtenez Trials of the Blood Dragon.

Une formule, deux univers, un bon mélange ?



Le mélange peut surprendre et on est en droit de craindre un jeu étrange avec les ingrédients présentés… Mais le résultat est plutôt intéressant. L’histoire suit deux jeunes enfants orphelins, Roxanne et Slayter, descendants d’un héros passé (le Sgt Rex Colt, héros de Far Cry 3 Blood Dragon), au beau milieu de la quatrième guerre du Vietnam. Ces derniers doivent tout simplement sauver le monde (que c’est original !). Les interludes entre les missions nous sont contés via des cinématiques au rendu qui fait penser aux clips de Gorillaz. Après la première mission qui sert de tutorial, vous arrivez au sein du « hub » qui est la chambre des deux jeunes ados. Depuis ce dernier, vous pouvez lancer vos missions (les nouvelles ainsi que rejouer aux anciennes), suivre vos scores, écouter les différentes musiques du jeu, voir votre avancée, etc. Point de vue gameplay, il y a donc plusieurs aspects… Les phases « plateforme », qui finissent assez souvent avec du shoot en plus, en vue latérale/2D. À cela sont ajoutées quelques énigmes ou phases « puzzle » basiques pour ne pas se limiter à du simple shoot standard. Les phases en véhicule, orientées Trials Fusion, vous permettent de piloter la traditionnelle moto, des blindés, un chariot de mine ou une voiture télécommandée...

Quelques subtilités sont perceptibles selon le véhicule mais dans le fond on reste sur les bases solides et exigeantes (surtout sur la moto) des Trials. Notez qu’il y a plusieurs moments où le shoot est combiné à la moto, ce qui ajoute quelques passages plus difficiles, notamment quand il faut veiller à la stabilité de la moto en dégommant les ennemis ou les « interrupteurs » en face de nous. Les niveaux sont chronométrés et ne nous laissent qu’un temps limité pour mener à bien notre mission, sous peine de recommencer le niveau de zéro. Nous croiserons de nombreux points de passage, permettant de ne pas se retaper le niveau entier en cas de crash ou mort prématurée. Toutefois, certains checkpoints sont assez mal foutus sur les passages en moto, forçant limite à recommencer le niveau pour réussir à passer le saut qui suit (manque d’élan depuis le checkpoint par exemple et donc impossibilité d’avoir la distance nécessaire pour la prise de vitesse).En plus, il n’est pas rare que le niveau ne se passe pas comme prévu. En effet, le jeu va partir dans un trip psychédélique ou acidulé en nous collant une gravité de l’espace où la moto va coller aux bords latéraux de l’écran, le tracé va tournoyer et vous vous retrouverez la tête à l’envers, etc.

Chaque niveau se soldera entre autres sur un score qui dépendra de votre chrono et du nombre de décès (accidentels ou provoqués). Le jeu en lui-même est assez exigeant dans l’ensemble sans l’être trop pour rebuter les joueurs novices de la licence Trials. Le fait que le titre nous propose diverses formes de gameplay (véhicules divers, shoot, shoot en véhicule, plateforme only), et ce souvent au sein d’un même niveau, devrait permettre de tenir le joueur en haleine malgré le « die & retry » dans certains niveaux, tout en évitant la lassitude d’un gameplay qui pourrait paraître similaire d’un niveau à l’autre pour les non fans de Trials. Si nous devons contrebalancer le fun procuré par le jeu dans cet univers déjanté accrocheur, on pourrait évoquer la durée de vie un peu courte : pour traverser les 30 niveaux, un joueur non habitué à la série mettra environ 4h, quand un aficionado retournera le titre en premier run en moins de 2h. On déplore également l’absence de multi et celle d’un éditeur de niveaux. Il peut également arriver que l’univers sur-coloré, type « trip sous acide », puisse emmêler les pinceaux, surtout quand le level commence à partir en cacahuète, avec une rotation et que la moto part dans tous les sens. Toutefois, le prix, 14,99€, permet de compenser un peu ces quelques défauts.
Critique rédigée par Aeons / Membre XG+


L’avis perso d’Aeons // Fun pour les moins exigeants !

Ayant bien aimé Trials Fusion, sans rechercher le scoring dans l’extrême, le jeu m’a paru frais et divertissant. Les différents types de gameplay, l’univers coloré et couillu apportent une touche d’originalité à la licence Trials, pouvant amener des joueurs vers cette licence grâce à cet opus qui sort des sentiers battus.


Point complet
Pour moins de 15 euros, le jeu remplit son office, à savoir nous proposer une bonne expérience vidéoludique sur un après-midi ou plus. Vu comme ça, cela peut paraître kitsch, mais quand on voit certains AAA vendus le triple du prix ou plus proposer moins du double de la durée de vie, on se dit qu’on peut pardonner certains défauts qui pourraient rebuter sans ce paramètre… Reste que certains, et notamment les fans de la première heure de la licence Trials, lui tourneront simplement le dos.

On a adoré :
« Trials fusion » touch…
Plusieurs types de véhicules
Mélange des genres, sympa à découvrir
Prix assez doux
L’univers oldies et l’OST
On n'a pas aimé :
La maniabilité des fois un peu touchy, quand le jeu décide de partir en live tout seul (une habitude chez Ubi, voir les levels en mode « défonce » avec Far Cry…)
L’humour des fois un peu lourd
Pas de multi
Pas d’éditeur de niveau


Consulter les commentaires Article publié le 02/09/2016 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019