Test Transformers : Devastation - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Transformers Devastation



Editeur
Activision
Développeur
PlatinumGames
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  09.10.2015
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
49,00 €

Lorsqu'une nouvelle adaptation de Transformers déboule sur console, on grince un peu des dents, ces jeux allant du plutôt correct au franchement mauvais... Sauf que cette fois-ci, on retrouve PlatinumGames au développement, studio oeuvrant décidément sur tous les fronts, et préparant des exclusivités pour quasiment chaque constructeur de console. Mais intéressons-nous au jeu du jour, à savoir Transformers Devastation, beath them all bien nerveux qui va s'avérer bien plus fun que prévu...

Transformation !




Oubliez les "films" de Michael Bay, ce Transformers là est adapté de la série animée et est enrobé d'une bonne dose de fan service. On retrouve donc un style graphique tout en cel-shading, où les couleurs pètent littéralement à la tronche. Mais revenons en au jeu en lui-même : Transformers Devastation est donc un beath them all, qui emprunte beaucoup à une autre création du studio de développement : Bayonetta. On retrouve un système de combat vif et nerveux, basé sur une attaque normale, une forte, des esquives et des coups spéciaux. Les coups s'enchaînent avec rapidité dans des affrontements explosifs face aux robots adverses, et le fun est bel et bien présent. L'esquive, quand elle est placée avec le bon timing, permet de déclencher un ralenti afin de laisser quelques secondes pour enchaîner son adversaire. Une fois un combo achevé, une lumière bleue indique qu'il est possible de déclencher un coup spécial. Dans la plupart des cas, le Transformers se met en mode véhicule et percute violemment le pauvre bougre en face, qui lâche quelques bonus au passage (vie ou crédits à dépenser). En plus du corps à corps, il est possible de se transformer en véhicule pour rouler à toute berzingue ou utiliser des armes à plus ou moins longue portée, allant de mitrailleuses aux lance-missiles. Ce qui nous a rapidement surpris, outre la nervosité et la vivacité du jeu de PlatinumGames, c'est sa difficulté. En effet, même le mode normal nous a donné des sueurs.

Les boss sont imposants et nombreux, en plus de nous tuer la plupart du temps en trois coups, alors qu'eux disposent de barres de vie qui descendent bien lentement. Un simple souci d'inattention peut entraîner un enchaînement du boss dans votre tronche et un game over. Les ennemis attaquant souvent en groupe, il s'agira d'être vigilant, de les attaquer un par un et de bien maîtriser les esquives et les combos. Certains ennemis disposeront de boucliers, qu'il faudra briser en leur fonçant dessus en mode véhicule, avant de les enchaîner en l'air, alors que d'autres se transformeront en avion pour vous canarder en hauteur. Véritablement jouissifs, les combats permettent également de débloquer divers bonus (pourcentage d'attaque augmenté, possibilité de looter des objets rares supérieure) et améliorations. Une note à la fin de chaque zone vous donnera des crédits pour synthétiser des armes et créer des bonus à équiper sur vos robots. Chaque arme dispose d'un niveau et en associer permettra d'augmenter sa puissance d'attaque. Arme à une main, à deux mains ou directement avec les poings, tous les moyens sont bon pour tout péter. Il est possible de transporter jusqu'à quatre armes, pensez donc à mixer les genres, histoire de pouvoir tirer de loin comme de près. Un coup spécial encore plus puissant sera utilisable une fois votre jauge bien pleine, histoire de faire un peu de ménage, tandis que des items pourront être achetés et utilisés en combat pour remonter sa barre de vie ou augmenter sa puissance.

Les phases d'action s'enchaînent et malheureusement se répètent assez rapidement, avec au passage quelques soucis de caméra, faute de verrouillage. Bien que l'on puisse incarner plusieurs Transformers (Optimus, Bumblebee ou encore Grimlock), le jeu enchaîne les arènes et l'excitation des premières heures retombe quelque peu après les quatre premiers chapitres (sur 7). Nous vous conseillons donc de jouer au jeu par courtes sessions sous peine d'overdose rapide. De plus, si les boss sont impressionnants et demandent une concentration de tous les instants, ils deviennent vite pénibles tant ils reviennent encore et encore, et sont trop longs à battre. On sent que le budget n'est pas énorme et que les développeurs ont fait avec les moyens du bord, le tout manquant quelque peu de finition. Heureusement, quelques séquences de course ou de vol viennent changer un peu les idées, et les nombreux bonus à dénicher vous pousseront à fouiller les maps, que ce soit en surface ou en sous-sol. Comme nous le disions, le jeu est plutôt joli et très coloré. Certes, les textures sont simplistes mais les effets graphiques sont réussis (effets de lumière, d'explosions, de ralenti et quelques décors destructibles) et le tout est propre et surtout fluide. La partie sonore tient la route, bien que les musiques soient trop répétitives. Les bruitages par contre sont réussis (le bruit des transformations est bien cool) et les voix sont en anglais. Merci à PlatinumGames de nous avoir épargné un doublage tout moisi comme celui d'Anarchy Reigns. Nous pensons néanmoins que le jeu est vendu un poil cher (45 euros) et qu'une sortie en téléchargement à un prix moindre aurait été plus judicieuse, d'autant que la durée de vie ne casse pas des briques (six heures pour l'histoire principale, à laquelle s'ajoute une cinquantaine de défis).

Point complet
Transformers Devastation démarre plutôt fort : les graphismes colorés et propres, les combats techniques, vifs et jouissifs rappelant Bayonetta et les boss bien balèzes font plaisir. De plus, quelques passages font preuve d'originalité, notamment en vue du dessus. Maîtriser l'esquive et le contre pour cartonner les ennemis et obtenir de bonnes notes en fin de session sera intéressant pour débloquer des armes et des améliorations pour équiper vos robots, qui pourront se transformer à tout moment en véhicule pour attaquer et foncer dans le tas. Malheureusement, le manque de budget se fait rapidement sentir et le recyclage d'ennemis et de zones saute aux yeux. De plus, les boss, trop longs à battre, deviennent vite pénibles. Si la durée de vie n'est pas énorme, quelques bonus et objets cachés pourront vous occuper un peu plus, tout comme les défis à débloquer en remplissant certaines conditions. PlatinumGames nous livre ici un jeu tout à fait correct, malheureusement répétitif, mais vraiment fidèle au matériau de base, ce qui plaira à n'en point douter aux fans.

On a adoré :
+ Graphismes propres et colorés
+ Parfaitement fluide
+ Jolis effets graphiques
+ Des passages vraiment funs
+ Jouabilité accessible et exigeante (combos, esquives)
+ Incarner plusieurs Transformers
+ Bonus et améliorations
+ Arsenal diversifié
+ Se transformer à tout moment
+ Les coups spéciaux envoient du pâté
+ Les défis à débloquer
+ Les boss, balèzes et coriaces…
On n'a pas aimé :
- Mais trop longs à détruire
- Textures souvent basiques
- Caméra qui s'emballe un peu
- La répétitivité qui s'invite trop rapidement
- Recyclage d'ennemis et de zones
- Durée de vie un peu limite
- Prix de lancement trop élevé


Consulter les commentaires Article publié le 11/10/2015 par Lionel B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020