Test TowerFall Ascension - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 148 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

TowerFall Ascension



Développeur
Matt Makes Games
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.01.2017
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Prix de lancement
14,99 €

Véritable porte-étendard de la défunte OUYA, Towerfall a depuis trouvé refuge sur bon nombre de plateformes, y compris notre vaillante Xbox One, même s'il lui a fallu quatre longues années pour trouver le chemin. Initié lors d'une game-jam, le petit projet s'est finalement taillé une belle réputation dans le milieu fermé des jeux multijoueurs en local. Désormais affublé d'un mode solo dans sa version définitive, nommée Towerfall Ascension, a-t-il la carrure d'un Bomberman ou d'un Mario-Kart ?

Prêt à bander ?



Towerfall, c'est avant tout la possibilité de bastonner des potes dans des arènes 2D à grands renforts d'arcs et de flèches. Le principe est d'une simplicité enfantine, tout comme la prise en main du jeu. Après que 2 à 4 joueurs aient choisi leurs archers respectifs, c'est directement parti pour l'empoignade des familles : on saute, on esquive en usant de son dash, on profite du décor fixe pour tomber d'en bas et réapparaître par le haut, on se glisse discrètement d'un bord à l'autre de l'écran, toujours à l'affût d'un adversaire moins concentré que les autres. Décocher une flèche en pleine tête est une jouissance en soi et elle ne fait qu'augmenter avec le degré de roublardise dont fait preuve le bourreau. Mais attention, les munitions se font rares... Heureusement, planter ces précieux carreaux dans un mur n'est pas pour autant synonyme de mort imminente, il suffira de ruser et de sauter comme un traître sur la tronche de ses ennemis pour les éliminer, moins classe mais tout aussi efficace ! Et puis, si vous prendre pour Mario n'est pas votre truc, il reste la possibilité de récupérer les flèches perdues sur le terrain. D'ailleurs, les plus doués deviendront vite les experts du contre : quoi de plus rageant que de voir sa dernière flèche s'écraser contre celle de son rival juste avant de se rendre compte qu'il lui reste encore de quoi faire un massacre dans son carquois. Les plus nuls compteront quant à eux sur des bonus salvateurs, que ce soit un bouclier offert en début de partie ou un coffre récupéré avec à la clé des flèches explosives, rebondissantes... La panoplie est large pour tenter un retour gagnant.

Les plaisirs solo, c'est toujours moins bon

T'as pas d'potes et tu veux quand même tenter ta chance ? Contrairement à la version initiale du jeu, Towerfall Ascension propose un mode quête et un mode trials permettant de jouer seul. « Trials » offre la liberté de se faire la main et de progresser en réalisant des parcours où il faut détruire des mannequins fixes le plus vite possible. L'occasion de tenter des enchaînements et de tester toutes les subtilités que réserve le gameplay. Sympathique mais tout à fait dispensable. Par contre, le mode « Quest » est un plus gros morceau. Apprêtez-vous à affronter seul, ou jusqu'à quatre, des vagues d'ennemis variés ayant chacun des comportements différents. Cinq vies ne seront pas de trop pour espérer arriver au bout d'un niveau tant le challenge est relevé. L'aide d'un ami apporte son surplus de monstres mais offre un bonus non négligeable, dès la fin d'une vague, même sans vie restante, le partenaire revient en jeu. Si jamais il se trouve que vous êtes un dieu de la manette, libre à vous de passer en mode hardcore pour augmenter encore un peu plus la difficulté. Si jouer seul reste beaucoup moins fun et convivial, ce mode de jeu n'est pas dénué d'intérêt pour autant. Un joli plus qu'on picorera entre deux sessions à plusieurs.

Dans le mille !

Towerfall Ascension, en chiffres, ça donne 36 niveaux trials, 12 mondes pour le mode quête soit à minima 4 à 5 heures de jeu... Absolument rien en comparaison de la durée de vie potentielle du jeu à plusieurs qui va elle de plusieurs heures à l'éternité en fonction des affinités. Les cartes sont nombreuses et extrêmement bien équilibrées. Le plaisir de jeu étant quasiment immédiat, on a tendance à y revenir dès que l'occasion se présente. Et puis le multijoueur propose une foultitude d'options pour varier les plaisirs en limitant le type d'arme ou bien encore en plongeant le niveau dans le noir. Ce ne sont là que quelques exemples du bel éventail de variantes que l'on peut choisir dans Towerfall Ascension. Pour finir sur la partie technique, on pourra parler ici de véritable hommage à l'époque SNES/Megadrive, le jeu allant même jusqu'à adopter un format 4/3. A défaut d'éblouir, le graphisme est efficace et reste toujours lisible même dans le feu de l'action lorsque les tirs viennent de partout. Côté son c'est pareil, les mélodies ne resteront certainement pas dans les annales mais elles sont toutes très agréables et collent parfaitement au cadre du jeu. Ambiance médiévale pour graphismes 16-bit, de toute façon qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !

Point complet
Towerfall Ascension était un pari risqué, proposer un jeu dont l'intérêt est presque uniquement le multijoueur en local est devenu une rareté. Pari rempli haut la main par Matt Makes Game qui trouve la formule gagnante et rejoint le rang des cadors du genre. Bien sûr, Ascension propose une partie solo (fort sympathique au demeurant) mais qui ne saura à elle seule justifier l'achat du jeu. Soyez prévenus, Towerfall prend tout son sens en réunissant vos ami(e)s pour de folles soirées. D'ailleurs, si les insultes, les rires et la mauvaise foi sont les témoins d'un jeu multijoueur réussi, on est ici en présence d'un hit !

On a adoré :
Gameplay simple et immédiat
Du fun à l'état pur
Durée de vie énorme à plusieurs
Le soin apporté à l'équilibrage des arènes
Options très nombreuses
L'effort louable sur le solo
L'action toujours très lisible
Du challenge sans prise de tête
On n'a pas aimé :
Des graphismes en retrait
L'absence de mode en ligne
DLC Dark World en sus


Consulter les commentaires Article publié le 19/06/2017 par Cédric B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017