Test The Warriors - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Warriors



Développeur
Rockstar Toronto
Genre
Action Beat'em All
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.10.2005
  17.10.2005
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Son
5.1

New York est une cité formidable, riche, cultivée, à l’image du rêve américain. Il y a donc ceux qui en profitent pleinement et ceux qui sont laissés en marge. The Warriors, film culte des années 70 mettait d’ailleurs exclusivement en scène la violence urbaine ambiante. C’est donc sans réelle surprise que Rockstar, déjà auteur de la série Grand Theft Auto s’est lancé dans son portage en jeu vidéo, espérant lancer une nouvelle licence à l’argument de violence. Bonne ou mauvaise idée ?

C’est la guerre !




Le jeu commence avec l’arrivé d’un nouveau venu dans le gang des Warriors, un certain Rembrandt qui doit faire ses preuves au cours de plusieurs entraînements avant de faire partie de l’équipe. Débute dès lors une série d’affrontements qui demande au joueur d’effectuer des mouvements particulier, le tout en tabassant des clauchards… Les bases du jeu sont d’emblée jetées : violence, action et tout de même combats en équipe.

Mais contrairement à un titre comme Grand Theft Auto, The Warriors se limite seulement à du beat them all pur et dur, avec des missions linéaires au possible et des challenges pour le moins répétitifs. La planque, qui symbolise le menu principal du jeu, est le point de ralliement pour les différentes missions. De là, vous pourrez choisir de partir en mission, d’augmenter votre puissance, de faire des missions bonus (qui soit dit en passant sont assez amusantes et variées) ou plus simplement de se balader en ville pour voler quelques autoradios et ainsi amasser de l’argent…

Bien entendu, ces quelques phases de jeu ne sont plutôt rares étant donné que le véritable fond de jeu, c’est la baston pure et dure. Inutile de dire que The Warriors est, à ce titre, très violent. Les os craquent sous les coups, le sang gicle, on éclate la tête de ses ennemis d’un coup de mandale quand ils sont sur le sol… Bref, on comprend pourquoi le soft de Rockstar Games est déconseillé aux moins de 18 ans !

Le système de combat reste cependant assez classique, avec quelques coups basiques, des combos un peu plus complexes, des enchaînements démentiels, des choppes, des propulsions d’adversaires, des tacles etc. C’est au final un véritable panel de coups à la disposition du joueur, auquel s’ajoute des coups spéciaux, disponibles uniquement en mode rage. Autre possibilité très sympathique : la possibilité de donner des ordres à ses coéquipiers pour les envoyer à la castagne. Nul doute que The Warriors restera longtemps dans les annales en temps que jeu ultra.




Par ailleurs, on regrettera que la majorité des niveaux fassent plus penser à des arènes de combat qu’à de véritables rues, les environnements traversés sont bien souvent très limités en étendue, favorisant ainsi les combats entre gangs ou petites missions de destruction. On peut se demander pourquoi Rockstar n’a pas daigné mettre en place une plus grande liberté d’action, à la manière de sa licence phare. C’est sans aucun doute l’une des caractéristiques qui empêche The Warriors de s’imposer réellement… en attendant une éventuelle suite. Mais The Warriors procure tout de même ce qu’il faut de sensations. Tout d’abord, grâce à son atmosphère assez glauque, ensuite par des combats ultra stylés, violents et enfin car les bonnes adaptations de films sont tout simplement plutôt rares… Avis aux amateurs du genre : The Warriors est certainement la meilleure production du genre depuis bien longtemps ! Et ce, d’autant plus que la prise en main du titre est on ne peut plus aisée : les coups sortent très facilement, les combos sont simples à effectuer (deux ou trois successions de touches suffisent à en mettre plein la vue) et le personnage se dirige bien. Seule ombre au tableau : la présence d’une caméra qui ne suit pas toujours très bien l’action, mais, il faut l’avouer, il semblerait qu’il s’agisse de la mode actuelle…

En ce qui concerne la durée de vie, The Warriors devrait vous tenir en haleine du début à la fin de l’aventure, soit un total d’une quinzaine d’heures, auquel on ajoutera quelques heures passées entre potes sur le mode coopératif, assez sympathique lui aussi. De quoi s’éclater, à condition bien entendu de ne pas être frileux à la castagne !

GTA en beat them all…




Il semblerait que Rockstar n’attache pas vraiment une grande importance à la réalisation technique de ses softs sur Xbox ! Après trois GTA et deux Midnight Club, le constat reste plutôt affligeant : des jeux PlayStation 2 déjà médiocres graphiquement, portés sans la moindre modification. The Warriors n’échappe malheureusement pas à cette règle et c’est avec une certaine déception que l’on y découvre des personnages assez mal modélisés qui se débattent dans des niveaux assez sombres qui se ressemblent tous. L’animation n’est pas non plus excellente lors des déplacements, même si il faut admettre qu’un gros travail a été produit pour la reproduction des coups lors des affrontements, particulièrement choquants de réalisme. Fort heureusement pour lui, l’intérêt de The Warriors n’est pas dans son moteur graphique !

Au niveau de la bande son en revanche, pas le moindre problème à noter : les bruitages sont très réalistes (on entendrait presque les os craquer sous les coups…), les musiques mettent parfaitement dans l’ambiance des seventies et les voix anglaises sont tellement bien interprétées qu’on se croirait dans un véritable show ! Notons tout de même la présence de sous-titres pour les anglophobes. Sauvés de justesse par cet ajout, sans quoi, le scénario (hum, lequel ?) aurait été assez difficile à comprendre.

Point complet
Rockstar continue dans l’esprit Bad Boy et enchaîne les réussites… Après Grand Theft Auto et Midnight Club, place cette fois-ci au portage d’un film culte, The Warriors, en jeu vidéo. Et comme dans le cas de Riddick, c’est une belle prestation des développeurs qui sont arrivés à donner à leur jeu l’esprit d’un film déjà fort décalé. Et si The Warriors est finalement un véritable hymne à la violence, il n’en demeure pas moins un excellent divertissement, pour peu que vous ayez 18 ans ! L’Orange Mécanique du jeu vidéo en quelque sorte.

On a adoré :
+ Un jeu très violent
+ Simple à prendre en main
+ Une bonne durée de vie
+ Bande sonore de qualité
On n'a pas aimé :
- Graphismes à la ramasse…
- Assez répétitif
- La caméra, pas toujours bien placée…
- Des niveaux assez petits


Consulter les commentaires Article publié le 21-11-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020