Test The Elder Scrolls Online : Tamriel Unlimited - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 246 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Elder Scrolls Online : Tamriel Unlimited



Genre
Jeu de rôle massivement multijoueurs (MMORPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  09.06.2015
Nombre de joueurs
1

Pour ma deuxième critique, nous allons nous plonger dans l’univers fantastique de The Elder Scrolls Online Imperial Edition, un MMORPG dont je vais m’efforcer de retranscrire ce que j’ai pu découvrir tout au long du test du jeu. Le principe de cet opus est assez simple, il consiste à reprendre l’univers de la licence et à le transposer dans un jeu multijoueur pour donner encore plus d’intensité et d’intérêt à l’aventure, tout en permettant à tout un chacun de la partager avec d’autres. Reste à voir ce que cela vaut…

Voici le début de l’histoire dans ce monde fantastique




L’aventure démarre dans une prison dont vous devez vous échapper. À partir de là, il va falloir créer votre personnage, ce qui implique de choisir entre quatre races et quatre classes : Chevalier-Dragon, Sorcier, Lame Noire et Templier. Passons ensuite à la personnalisation du personnage, plutôt complète en fait. On peut vraiment créer un perso un peu spécifique tout droit sorti de notre imaginaire. Tout cela terminé, on vous explique que plus vous allez utiliser vos compétences, plus vous allez les développer et donc plus votre héros va s’améliorer sur ce point précis. Mais cela ne s’arrête pas là car vous pourrez tout au long de l’histoire débloquer d’autres compétences, totalement différentes de l’orientation que vous aviez choisie au départ. Cela se fait grâce à un système de points à débloquer au fur et à mesure de l’avancée dans le scénario. L’histoire se déroule dans le royaume de Tamriel, qui doit être libéré des forces du mal contrôlées par Molag Bal, le big boss des méchants. Jusque-là, le scénario reste simple mais efficace. À nous maintenant d’aller affronter les hordes de monstres présentes dans ces mondes impitoyables. L’aspect multijoueur est plutôt sympa car limité. Du coup, on ne se retrouve pas envahi par une multitude de personnages (réels) experts ou non, venant simplement exploser tout ce qui bouge et ne laissant que les miettes. C’est le bon petit plus pour ceux qui apprécient l’univers de la licence et qui ne sont pas forcément à l’aise avec les MMORPG plus classiques.

Les cinématiques sont très belles. Graphiquement, le jeu est plutôt correct même si, forcément, la transition avec les cinématiques est bien brutale. On pouvait s’attendre à bien mieux sur nos consoles dernièrement sorties. Le niveau de difficulté est bien dosé pour un amateur, avec un bon niveau de progression pour rapidement mettre le joueur à l’épreuve en le poussant à utiliser à bon escient les compétences dont il dispose. Contrairement à d’autres jeux du genre, on a une liberté totale. On la retrouve également au niveau des choix des compétences mais également du côté de l’équipement, ce qui permet à un sorcier de s’équiper avec des armures lourdes et d’empoigner solidement une épée à deux mains, pour castagner toujours plus de braves mécréants errants ici et là. Côté gameplay, rien de nouveau pour ce style de jeux, une barre de mana, une barre de vie et une autre d’endurance, la première servant à utiliser vos sorts de classe, la seconde n’a pas besoin d’être expliquée et la dernière permet l’utilisation des compétences liées à l’arme, d’esquiver ou de sprinter.

Les combats, de ce fait, sont plutôt dynamiques, malgré la lenteur des mouvements. La gestion du timing et le blocage sont des notions importances, certes, mais parfaitement accessibles pour le débutant après un petit temps d’adaptation. De légers problèmes sont malgré tout apparents, comme, par exemple, la boussole horizontale en haut de l’écran qui est difficile à appréhender (surtout lorsqu’on a une multitude de quêtes en cours et qu’on ne sait plus par quoi commencer). Les dialogues avec les personnages du jeu sont très intéressants… Par contre, la lisibilité est entachée lorsque vous découvrez une nouvelle indication ou débloquez une nouvelle quête, la faute à l’apparition d’un message en plein milieu de l’écran. Quelques défauts sont également à souligner du côté des déplacements du personnage, qui peut se retrouver coincé devant un simple petit caillou.

Critique rédigée par Spartakus / Membre XG+


Point complet
Pour les fans de la série, cette version orientée multijoueur peut être intéressante. Pour les fans de MMO, le titre arrive à répondre aux attentes sans pour autant créer un engouement particulier pour la licence. A vous de voir quel profil vous correspond le mieux, le titre ayant malgré tout quelques qualités non négligeables si on arrive à passer outre certains défauts. Reste qu’il dispose forcément d’une durée de vie satisfaisante et que le gameplay, malgré tout, reste efficace. Avant de craquer, le mieux reste encore de l’essayer afin de voir si la lenteur des combats et les divers bugs présents ne vous rebutent pas… Auquel cas, vous pourriez passer quelques sympathiques heures dans les contrées de Tamriel.

On a adoré :
+ Le multijoueur en ligne
+ La liberté de mouvement
+ Un scénario appréciable
+ La bande-son
On n'a pas aimé :
- Des bugs à corriger
- Graphiquement, on s’attend à mieux
- La lenteur des mouvements lors des combats


Consulter les commentaires Article publié le 09/02/2016 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019