Test The Darkness 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 225 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Darkness II



Editeur
2K Games
Développeur
Digital Extremes
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.02.2012
  07.02.2012
Nombre de joueurs
1

Le changement de développeur inquiétait les fans. Il faut dire que mettre le développement d'une suite d'un FPS prestigieux dans les mains d'un studio qui n'a pas vraiment fait ses preuves à ce jour n'était peut-être pas la meilleure idée… Les changements d'orientation, de design et de style graphique avaient de quoi inquiéter même le plus tolérant des fans. Mais cette inquiétude était-elle vraiment méritée ?

On recommence tout à zéro...




The Darkness 2 n'a pas grand-chose à voir avec son aîné. Certes, on retrouve bien le même personnage, le même univers et quelques idées reprises ci et là mais, dans l'ensemble, on a bel et bien affaire à un tout nouveau jeu. Le soft reprend pourtant là où on avait laissé Jackie Estacado. Devenu chef d'une organisation mafieuse, Jackie n'utilise plus le pouvoir du Darkness. Lors d'une attaque dans son restaurant favori, il perd de nombreux amis et connaissances et est obligé malgré lui d'y refaire appel. L'intrigue n'est pas forcément très bien montée, ni des plus intéressantes, puisqu'elle nous confronte toujours à l'âme de son ex-petite copine, qui manque terriblement à Jackie. Néanmoins, elle s'avère tout à fait correcte et permet de garder un fil conducteur. N'imaginez pas retrouver le génie du premier épisode puisque cette suite est dans l'ensemble beaucoup plus simplifiée, y compris d'un point de vue scénaristique. Cette simplification, on la retrouve également dans le style du jeu. Tout d'abord, fini les zones ouvertes, le titre devient ultra linéaire, les niveaux étant construits sous forme de couloirs. Fini également les nombreuses possibilités… On ne peut plus créer des Darklings par exemple puisqu'un seul et unique être nous accompagne durant l'aventure et fait ce que bon lui chante. Dans de telles conditions, on en vient à se demander comment le titre pourrait arriver ne serait-ce qu'à la cheville de son aîné ? En réalité, il a juste changé de style. The Darkness 2 est un FPS ultra bourrin, brutal et gore. On prend du plaisir à massacrer des ennemis avec les différentes armes disponibles et avec les pouvoirs du héros, qui peut décapiter, empaler ou faire valdinguer ses adversaires dans les airs.

Dans l'ensemble, la promenade que représente le mode solo est vraiment agréable, même si elle ne dure que cinq heures. On apprécie la possibilité d'agripper des objets pour les envoyer sur les ennemis et celle de réaliser des fatal moves en attrapant un opposant pour le décapiter ensuite. C'est incroyablement gore, peut-être même un peu trop... On sent que les développeurs en font des tas pour attirer le regard et, même s'il est sympathique de trouver un jeu décomplexé, il faut bien avouer que dans le cas présent, cela va souvent trop loin. Ce qui est sympathique en revanche, c'est de retrouver un système d'expérience. En éliminant vos ennemis avec style (un tir dans la tête rapportant plus qu'un tir dans le bras par exemple), vous obtenez des XP que vous pouvez ensuite investir dans des compétences à acquérir. L'arbre est plutôt vaste et permet d'améliorer les compétences de Jackie. Au fil de l'aventure, on reçoit de nouveaux pouvoirs, pratiquement tous tirés du premier volet. Très jouissif, mais également très simple à prendre en mains, The Darkness 2 permet de passer un très agréable moment. Certes, certaines idées sont trop peu élaborées, notamment le mal que procure le fait de passer dans la lumière, ce qui nous oblige à détruire les éclairages... rarement. On pense de même en ce qui concerne le Darkling qui a perdu toute son utilité. Le côté infiltration aurait également mérité d'être plus poussé, à l'image du premier épisode. Dans Darkness 2, les développeurs ont fait table rase du passé et réduit le soft à un vulgaire shooter. Pas sûr que cela plaise à tout le monde même si l'atmosphère est la même et que le titre s'avère très fun. Ce qui est fort sympathique en revanche, c'est que les développeurs ont intégré une campagne coop complémentaire de quatre niveaux.

Certes, c'est court et chaque personnage ne maîtrise qu'un pouvoir, mais cela n'en demeure pas moins un agréable moyen de rallonger sensiblement la durée de vie. Dommage en revanche, en solo comme en multi, que les personnages soient aussi peu développés et aient le charisme d'une huître. Visuellement, le jeu a beaucoup changé. Le Cel-Shading permet une approche différente, qui n'est pas forcément mauvaise mais donne en revanche vraiment l'impression d'être un cache misère. Du coup, cela oscille entre la bonne surprise pour l'univers graphique en général et la mauvaise pour la modélisation des objets et personnages quand on s'en rapproche. En revanche, carton plein pour la bande sonore qui reprend d'excellents morceaux et offre à la fois une V.O. d'excellente facture et une V.F. très convaincante dans l'ensemble. Au final, The Darkness 2 semble être une suite plutôt satisfaisante, mais qui aurait mérité de sortir à prix réduit. On sent que les développeurs n'ont pas pris de risques et se sont contentés d'une production AA plutôt que d'un gros jeu d'action. S'il n'est pas forcément mauvais, il souffre étrangement de gros défauts de jeunesse qui en font un jeu fort sympathique mais de préférence à prix réduit.

Point complet
On s'en doutait un peu, The Darkness 2 n'arrive pas à égaler la qualité de son aîné. Il s'en écarte même plutôt en arborant des graphismes en cel-shading et un gameplay simplifié, qui transforme le jeu en défouloir bête et méchant. Ceci étant dit, il demeure un FPS agréable à parcourir, gore, se prenant facilement en mains et offrant une bande sonore de qualité. Si vous êtes un fan incontesté de la licence, craquez, dans le cas contraire mieux vaut probablement attendre de le voir passer à petit prix.

On a adoré :
+ Plutôt fun
+ La patte graphique
+ Prise en main au poil
+ C'est gore !
+ La présence de coop
+ Une bande sonore de qualité
On n'a pas aimé :
- Scénario un peu maladroit
- Héros sans charisme
- Défouloir bête et méchant
- Visuellement très moyen
- Mode solo assez court
- Gameplay simplifié


Consulter les commentaires Article publié le 09/04/2012 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019