Test The Amazing American Circus - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 471 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Klabater
Développeur
Juggler Games
Statut
Disponible
Date de sortie
  16.09.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
19,99 €

Développé par les équipes de Juggler Games, The Amazing American Circus débarque sur Xbox One en proposant un jeu regroupant plusieurs styles. En effet, le gameplay de TAAC associe jeu de cartes et jeu de gestion afin de proposer un jeu plus complet et attirant. Mais est-ce que l'association des deux genres fait recette ? Nous allons essayer d'y répondre.

THE GREATEST SHOWMAN ?



Comme son nom l'indique, The Amazing American Circus tourne autour du cirque. Rien d'exceptionnel jusque-là. En revanche la période historique choisie est intéressante puisque le jeu se place entre la fin du 19e siècle et le début du 20e, en plein essor des Cirques. Une période qui a vu naître le succès du fameux P.T. Barnum et son cirque qui a justement été porté à l'écran il y a quelques années dans le film The Greatest Showman avec Hugh Jackman. Nous voilà donc à la tête d'un cirque en attente de son succès. Un cirque dont vous héritez suite à la mort de votre père. C'est donc à vous que revient l'honneur de le remettre en état et d'effectuer des shows afin de devenir le meilleur cirque de toute l'Amérique. Mais la tâche s'annonce compliquée...

Comment faire pour devenir le meilleur cirque ? Comme dit précédemment, ce jeu est à la fois un jeu de cartes et de gestion. Nous allons pour l'instant parler de l'aspect gestion. Dans votre cirque, vous aurez plusieurs choses à gérer et c'est probablement la partie la plus importante du jeu. Vous allez traverser les USA dans chacune des grandes villes afin de réaliser un show pour récupérer des étoiles de succès et de l'argent. Chaque ville est une étape et vous coûtera quelque chose afin d'y faire une halte. C'est là que l'aspect gestion commence puisque chaque voyage vous coûtera de l'énergie sous forme de trois catégories : Satisfaction, Santé et Nutrition. Il vous faudra acheter des ressources primaires comme de la nourriture afin de confectionner des plats. Ils seront utilisables avant chaque voyage afin de réduire le coût en énergie. Mais pour voyager, il vous faut un moyen de locomotion.

Vous aurez à votre disposition des wagons qui représenteront plusieurs parties de votre cirque. Tout d'abord, le plus important, le wagon des artistes ! Les artistes ce sont vos "combattants", il vous faudra les gérer, les améliorer, les recruter et même leur donner à manger. Il existe plusieurs types d'artistes comme les Clowns, les Jongleurs, les Acrobates, les Hommes-forts, etc. Chacun de ces artistes détient un deck de cartes propre à sa catégorie. Vous aurez la possibilité de monter le niveau de chacun de vos artistes moyennant finances afin d'acquérir de nouvelles cartes. D'autres wagons sont à votre disposition tels qu'un wagon pour recruter de nouveaux artistes, un wagon pour acheter ou cuisiner la nourriture ou un autre vous permettant d'acquérir des bienfaits temporaires lors d'un show. La gestion de votre cirque est vraiment intéressante et offre un attrait supplémentaire par rapport à un jeu de cartes standard. Cependant, malgré un aspect complet dans la gestion, on peut parfois s'y perdre et le coût des améliorations peut parfois grimper bien vite. Ceci dit, le cœur du jeu réside dans son jeu de cartes.

Mon cirque ce n'est pas vraiment un Pinder

Venons-en à la partie jeu de cartes. Il faut s'accrocher car les règles peuvent être complexes et le déroulement du jeu n'est pas commun du tout. Vous avez donc un but ! Effectuer des shows et c'est à ce moment-là que vous réaliserez vos combats. Un show est séparé en plusieurs actes allant de 1 à 3. Chaque acte est un combat comprenant trois de vos combattants (artistes) face aux publics. Le public n'est pas content de votre spectacle et vous devez les impressionner afin de réussir votre spectacle. Vous avez à disposition un deck de 15 cartes, soit 5 cartes de catégorie pour chacun des 3 artistes. Vos artistes ont chacun 5 vies, chacune de leur vie compte 10 points de santé. Cependant, à chaque attaque du public, vos artistes perdront des points de santé. Arrivé à 0, vous perdrez une vie mais aussi une carte de votre deck de la catégorie de votre artiste. Ce qui fait que vous vous retrouvez avec 14 cartes et ainsi de suite. Afin de rendre le combat plus facile, il faut bien comprendre la mécanique des cartes. Chaque utilisation d'une carte a un coût de vitalité (4 par tour) et offre un nombre de points pour augmenter la barre du clou du spectacle. Cette barre, si elle est remplie, permet d'utiliser une sorte de finisher afin de faire plus de dégâts. Mais il faut bien gérer l'utilisation de ces cartes car certaines augmentent votre barre de final mais d'autres la diminuent. Quand le public est vaincu c'est qu'il est content du spectacle et donc que votre show a été une réussite. Vous échouerez si vous n'avez plus d'artiste.

Très honnêtement, si on n'est pas adepte de ce style de jeu, les combats sont vite très compliqués. Les trois premières villes visitées sont assez faciles puisqu'elles ne se déroulent qu'en un seul acte (un seul combat). Mais les suivantes deviennent très difficiles (deux ou trois actes), sachant que très souvent au bout d'un acte vous avez au moins un artiste d'éliminé. Et à chaque acte vous ne récupérez pas de nouvel artiste. Cela donne un sentiment de frustration tellement la difficulté est assez mal dosée. On n'a pas réellement le temps de se faire aux mécaniques du jeu que l'on fait déjà du sur-place. Obligé de farmer les premières villes afin de gagner plus d'argent. Sachant que si vous souhaitez vous faire de l'argent plus rapidement, vous avez la main sur le prix des billets de votre spectacle… Sauf que plus les billets sont chers, plus la difficulté augmente. Ce qui, au début, n'est pas forcément la bonne solution, d’autant que les decks en main ne sont pas forcément exceptionnels. Et c'est l'un des points négatifs du jeu car même bien plus tard dans l’aventure, les cartes sont très souvent les mêmes. Il y a peu de variétés et c'est bien dommage car cela rend les combats un peu mous, voire ennuyants. La meilleure solution pour avancer correctement réside dans le recrutement de nouveaux artistes mais cela coûte cher.

En ce qui concerne l'esthétisme, le jeu nous propose de la 2D, que ce soit dans les menus ou lors des phases de combat. Ce qui est agréable c'est que le thème du cirque début 20e siècle est plutôt bien respecté grâce à un level design propre à cette période et une bande-son simpliste mais dans le ton. Lors des phases de combat, nos artistes ont quant à eux des animations lorsque nous utilisons une carte. Justement, bien que correctes, ces animations sont tout de même très simples et trop redondantes. Ce sont très souvent les mêmes malgré l'utilisation de cartes différentes... Au contraire des finishers du clou du spectacle qui sont quant à eux variés et plutôt jolis.

Point complet
The Amazing American Circus offre un spectacle en demi-teinte. Avec deux systèmes de jeu en un, l'offre est alléchante et pas forcément ratée. Seulement, le sentiment final qui en ressort est de la frustration plutôt que de l'amusement. En toute objectivité, le jeu a de bons points positifs, cependant la difficulté mal dosée vient vraiment entacher le plaisir puisque la progression du joueur vient à en pâtir. L'impression d'avancer lentement et d’être obligé de recommencer plusieurs fois les premiers niveaux est assez lassante. Pourtant l'aspect gestion du cirque est plutôt bien ficelé et est assez complet. Les combats offrent un gameplay original et intéressant mais le déroulement des spectacles a tendance à être trop répétitif et un peu mou.

On a adoré :
Gérer son cirque complet
La diversité des artistes
L'originalité des « combats »
Le thème du cirque fidèle
Les finishers très agréables
On n'a pas aimé :
Difficulté assez mal dosée
Niveaux un peu trop répétitifs...
Devoir farmer le même niveau
Peu de variété dans les cartes par artiste
Combats un peu mous
Quelques animations faiblardes


Consulter les commentaires Article publié le 17/09/2021 par Benoit D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021