Test Terminator 3 : Rédemption - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 330 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Terminator 3 : Redemption



Editeur
Atari
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.09.2004
  02.09.2004
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Son
5.1

Alors qu'une adaptation du troisième film était déjà sortie sur Xbox, Atari en remet une couche avec un nouvel épisode qui s'annonçait d'emblée bien plus savoureux que son prédécesseur. Il faut dire que Terminator 3 : The Game n'avait pas beaucoup d'atouts pour lui… Heureusement la rédemption s'est bien passée et il s'agit probablement d'une des meilleures adaptations vidéo ludiques de la trilogie de James Cameron.

Après la pluie vient le beau temps ?

Galeries - Xbox Gamer | Terminator 3 : Rédemption


Bien que Terminator soit certainement l'une des licences les plus porteuses du cinéma, elle n'en demeure pas moins l'une des plus mal adaptée dans le domaine du vidéo ludique. Le dernier en date : Terminator 3 : Rise of the Machines avait plongé la licence dans les méandres des plus mauvais jeux au monde. Une mention rare que la licence Terminator ne méritait très certainement pas. Cependant, Atari s'est retroussé les manches et a décidé de nous sortir une vraie adaptation de ce troisième film. Le temps des T-800 n'est donc pas encore fini, à notre plus grand bonheur ! Car si Terminator 3 : Rise of the Machines était un mauvais jeu, la rédemption s'avère être une sacrée surprise qui fera le plaisir des fans de la saga.

Fini les FPS boiteux, place à un jeu d'action fun et rapide à prendre en main ! Terminator 3 : Rédemption vous fera en effet prendre part à de nombreuses gunfights, courses-poursuites et combats au corps à corps. Un mélange bien imaginé et qui fera immédiatement pensé au célèbre Die Hard Trilogy de la Playstation. Mais attention, ne cherchez pas une once de tactique car ici c'est le fun et l'esprit bourrin qui l'emporte, et haut la main ! Les phases à pied vous feront traverser des décors du film mais aussi d'autres annexés, tirés du futur de l'humanité. Ces dernières s'avèrent très funs mêlant allégrement phases de shoot intensives et combat au corps à corps plutôt réussi. Bien entendu, aucun risque de se perdre puisque chaque niveau n'est en général qu'un long chemin à suivre, tout en blastant tout ce qui bouge. Mais ce qui empêche très certainement le joueur de tomber dans la monotonie, c'est les différentes phases de jeu. Passé une scène d'action à pied intense, Schwartzy tombera sur un véhicule et se lancera donc dans une terrible course-poursuite superbement réalisée mais aussi terriblement fun. Après quoi, notre cher ami s'embarquera dans un véhicule volant pour mettre fin aux agissements des machines. Un gameplay plutôt original et vraiment bien pensé !

Pour en revenir aux corps à corps, sachez que vous pourrez certes voler les armes de vos opposants, mais aussi utiliser différents objets du décors pour en venir à bout. Bon d'accord, les guns sont bien plus pratiques mais il n'en demeure pas moins une possibilité bien sympathique. Par contre, les phases en véhicules s'avèrent bien moins réalistes. Sauter dans un bolide, foncer et tirer, voilà ce que vous aurez à faire. Bidon ? Pas du tout puisque les petits gars d'Atari ont doté leur bébé d'un moteur physique plutôt bien pensé, privilégiant un effet de vitesse correct. Ecraser les autres robots est dès lors à votre portée et après quelques petites secondes, vous verrez passer une tête et un bras, s'accrochant désespérément à votre véhicule pour tenter une fois de plus de vous éliminer ! Autre gameplay : le shoot. Parfois, vous serez aux commandes d'un hélicoptère, d'un tank ou d'autres véhicules militaires que vous ne pourrez diriger. Dès lors, le titre se transforme en véritable jeu de tir à la Time Crisis mais en beaucoup plus bourrin car bien entendu, les ennemis vous assaillissent par centaines. Pour s'en sortir, une seule solution : presser la gâchette !



Plus loin que Terminator 3 :



Le jeu en lui-même vous en apprendra plus sur le troisième film de la saga puisque les développeurs ont tenu à intégrer divers éléments allant dans ce sens. Certes, certaines scènes mythiques sont toujours bien présentes, mais d'autres, nouvelles ont fait leur apparition. Pas moins de 14 missions vous attendront avec une difficulté croissante et franchement, boucler le jeu n'est pas vraiment une tâche évidente ! A titre de comparaison avec les productions actuelles, le jeu serait même extrêmement dur comme peut l'être un certain Turok. Mais attention jusque là, l'on a mentionné que des qualités à ce soft, mais Terminator 3 : Rédemption possède bien entendu quelques défauts !

Tout d'abord, le jeu est très linéaire, avancer dans un niveau n'est pas bien difficile puisque le chemin est tout tracé. De plus, il faut savoir que notre Terminator est upgradable mais cette option reste hélas beaucoup trop basique pour forcer l'intérêt. Que pouvons-nous upgrader ? Tout simplement votre vision nocturne ou votre attaque dévastatrice qui toutes deux pourront être utilisées pour un temps légèrement plus long qu'à l'origine. Pas grand-chose quoi, dommage car les possibilités auraient été plus nombreuses… Pourquoi ne pas avoir intégré des secrets cachés dans chaque niveau, qu'on ne pourrait découvrir qu'avec cette vision scanner, cela aurait rajouté de l'intérêt ! On notera également l'absence d'un mode multi-joueurs, dommage tant le concept du titre s'y prêtait.

Arnold's back !




En dehors de cela, on retrouve aussi de nombreux bonus plutôt sympathiques. Il faut savoir qu'Atari a porté un énorme intérêt au scénario, entrecoupant régulièrement les scènes d'action par des cinématiques de bonne qualité. L'ensemble avec la voix d'Arnold Schwarzenegger. Comme quoi, être gouverneur de Californie ne vous enlève pas vos petits plaisirs ! On retrouve aussi avec bonheur les mêmes personnages du film interprétés à l'écran par Claire Daines, Nick Stahl et Kristanna Loken. Tous ayant accepté de se voir modéliser dans le jeu, pour le plus grand plaisir des fans. Mais ce qui demeure le plus impressionnant reste la modélisation des décors. Ici, tout a été parfaitement retranscrit et on retrouve nombre de décors propres au troisième film. N'allons pas jusqu'à dire que c'est parfait mais il n'en demeure pas moins un jeu bien réalisé et bénéficiant d'effets spéciaux dignes du film. Bref, on a vraiment l'impression d'être sur un champ de bataille ! Petite touche finale des développeurs : lorsque des ennemis s'amusent à tirer sur notre cher Arnold, celui-ci se dégrade progressivement pour ne plus ressembler du tout à Schwartzy mais bel et bien à un T-800. Sinon, côté bande-son, le thème du film a bien entendu été repris et même si l'ensemble reste assez discret, il sait être plaisant… D'autant plus que les bruitages sont bien réalisés et très réalistes. Décidément, Terminator 3 : Rédemption est une énorme surprise, vendue à un prix ridicule : 30 euros.

Point complet
Terminator 3 : Rédemption s’en sort bien mieux que son prédécesseur, au point qu’il s’agit là d’une excellente surprise pour cette rentrée avec des phases de gameplay variées, des graphismes réussis et une jouabilité instinctive. De plus, le jeu étant proposé à 30 euros, pourquoi se priver ? Le mythe des T-800 ferait-il son grand retour ?

On a adoré :
+ Graphismes plutôt réussis
+ Durée de vie intéressante
+ Scénario bien pensé
+ Prix attractif
+ Jouabilité immédiate
+ Fun constant
+ Plusieurs styles de jeu
On n'a pas aimé :
– Trop linéaire
– Parfois trop bourrin


Consulter les commentaires Article publié le 19-09-04 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020