Test Tenchu Z - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 231 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Tenchu Z



Développeur
From Software
Genre
Infiltration
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.06.2007
  12.06.2007
  05.10.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Mémoire
72 Ko
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
5.1
Prix de lancement
59,00 €

Depuis plusieurs années déjà, la célèbre licence de jeux d’infiltration Tenchu se fait moins présente sur le marché avec des épisodes plus ternes et moins savoureux que lors des débuts de la série sur PlayStation. From Software tente un retour aux sources désespéré avec ce cinquième volet qui a la lourde tâche de convaincre les possesseurs de Xbox 360 que la licence est encore capable de nous émouvoir. Tentative désespérée ou véritable coup de maître ? La réponse dans notre test express !

N’est pas Ninja qui veut…




D’entrée de jeu, Tenchu Z nous propose de créer notre principal personnage et de le personnaliser de A à Z en choisissant tout d’abord son sexe, mais aussi ses vêtements, son visage et toute une série de paramètres plus ou moins inutiles qui ont néanmoins le mérite d’être présents. Passé cette étape, l’aventure commence enfin avec un scénario revu nettement au rabais par rapport aux précédents épisodes. Du coup, le joueur ne ressent pas de réel intérêt pour l’histoire et seul le charme oriental des décors parviendra à le tenir scotché au pad.

Malheureusement, la jouabilité n’a pas changé d’un iota en autant d’années. La rengaine est donc toujours la même : avancer, se planquer derrière un mur, attendre que le garde passe, se faufiler silencieusement dans son dos et l’égorger d’un seul coup. Une approche très classique du jeu d’infiltration avec des schémas de missions qui se ressemblent tous et un manque flagrant de nouveauté dans ce nouvel opus. Dommage car l’univers des ninjas était pourtant propice aux idées originales.

En dehors de cette jouabilité vieille de plusieurs années, on reprochera à Tenchu Z son approche simpliste du genre avec un Level Design sans grande profondeur et des ennemis complètement idiots. Difficile en effet de rester de marbre lorsque l’on coupe la gorge d’un samurai ennemi juste devant son ami, sans que celui-ci ne réagisse. Malgré cela, les fans de la série ne seront pas dépaysés et apprécieront sans doute le divertissement qui leur rappellera leurs longues balades solitaires dans les précédents épisodes. Et c’est sans nul doute cette ambiance si particulière et les célèbres Stealth Kill (les mises à mort silencieuses) qui sauvent Tenchu Z du naufrage et qui parviennent à donner au soft de From Software une once d’intérêt. Mais hormis ces deux éléments, il n’y a strictement rien à sauver dans la jouabilité qui aurait bien besoin d’un sérieux lifting afin de pouvoir concurrencer les productions actuelles…

Long, mais ennuyant




Si l’aspect gameplay n’a que trop peu évolué au fil des années, les développeurs de From Software ont néanmoins tenu à offrir aux fans une expérience de jeu longue et immersive avec pas moins d’une cinquantaine de missions, jouables tant en solo qu’en coopératif via le Xbox Live. S’il est certain que la plupart des joueurs lâcheront le pad passé le cap des 2 ou 3 heures de jeu, il faut reconnaître l’effort des développeurs qui offrent une excellente durée de vie à leur titre, et ce d’autant plus que de nombreux objets sont à débloquer au fil des missions. Le constat est donc relativement décevant dans la mesure où ce Tenchu Z est bourré de bonnes intentions mais ne concrétise finalement que très peu de bonnes choses. On regrettera d’ailleurs que l’intelligence artificielle des ennemis ne soit pas plus poussée, l’intérêt du mode coopératif étant par conséquent limité… Dommage également que le mode Deathmatch ait pris ses jambes à son coup, car à 16 joueurs sur le Live, le divertissement aurait sans doute été nettement plus intéressant qu’en coopération. Difficile donc de sauver quoi que ce soit de positif dans ce soft vieillissant qui semble avoir définitivement saboté la licence au profit d’un jeu commercial développé par une équipe de bras cassés.

Un retour aux sources…




Pour ce qui est de l’aspect technique, Tenchu Z accumule les erreurs de mauvais goûts entre des graphismes d’un autre âge, un design dépassé et des niveaux sans saveur. Le moteur graphique a en effet pas mal vieilli depuis plusieurs années et on n’a sincèrement pas l’impression de jouer à un jeu nouvelle génération. Tout ou presque est critiquable. Tant les modélisations honteuses des personnages que les animations catastrophiques dont ils sont parés. Même sur Xbox première du nom, le jeu ferait tâche, un comble à une époque où on ne jure plus que par la surenchère graphique et les effets esthétiques. Reste heureusement une bande sonore de premier choix avec des musiques d’une poésie étonnante et des doublages japonais qui immergent plutôt bien dans l’aventure. Mais c’est malheureusement trop peu pour nous faire oublier les énormes défauts dont souffre le titre de From Software…

Point complet
Au final, Tenchu Z est loin d’atteindre la qualité qu’on pouvait attendre d’une telle série. Le manque de nouveautés, la réalisation catastrophique et l’intelligence artificielle médiocre de vos opposants ne tardent pas à avoir leur petit effet sur le joueur qui lâchera très vite le pad. Ceci tout en regrettant la durée de vie faramineuse du titre et la création des personnages particulièrement poussée. Un constat très décevant pour une série qui doit à tout prix se ressaisir si elle ne veut pas tomber dans l’oubli le plus total d’ici quelques années.

On a adoré :
+ Quelques bonnes idées
+ Une bonne durée de vie
+ La bande sonore
+ La création des personnages
On n'a pas aimé :
- Moche
- Fade
- L’ IA médiocre
- Les animations ridicules
- Trop de bugs
- Pas de Deathmatch en multi
- Scénario sans prétention


Consulter les commentaires Article publié le 02-08-07 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019