Test Super Meat Boy - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 225 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Super Meat Boy



Editeur
Team Meat
Développeur
Team Meat
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  20.10.2010
  2010
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
1200 MS Points

Les jeux old school ont de nouveau la cote, surtout sur le Xbox Live Arcade. Ces derniers mois, Microsoft Games a mis en avant des concepts originaux se basant sur des mécaniques de jeu ancestrales. Ainsi, on a vu des franchises revenir sur le devant de la scène, comme Castlevania ou Hydro Thunder. Mais à côté de cela, l’éditeur soutient également activement les développeurs souhaitant produire de nouvelles franchises. Après Braid, Limbo ou P.B. Winterbottom, c’est donc au tour de Super Meat Boy de devenir la superstar du Marketplace. Mais ce nouvel anti-héro a-t-il vraiment l’envergure suffisante pour un tel poste ?

Vague nostalgique




Dès le lancement du jeu, on se rend compte que Super Meat Boy surfe sur les sentiments des joueurs nostalgiques. L’écran « Insert Coins » s’affiche en début de partie, pour ensuite nous laisser entrevoir une cinématique en 2D avec quelques effets spéciaux avant de nous plonger dans une longue aventure dans laquelle notre morceau de viande devra tenter de retrouver sa tendre moitié. Outre le fait que le scénario est on ne peut plus simpliste, on note rapidement qu’il n’a pas que l’apparence d’un vieux jeu des années 80 remis au goût du jour avec la Haute Définition. En sus d’effets spéciaux stylés et d’un design cartoon, le soft intègre aussi des mécaniques de jeu ancestrales et offre un challenge corsé.

Pour résumer de manière basique le concept, disons que c’est un jeu de plates-formes prenant la forme de missions puzzles. Chaque niveau se contente de vous placer dans un espace réduit que vous devez traverser en évitant les pièges, en faisant des sauts, des double-sauts, en vous appuyant sur des murs, en prenant votre élan et en atterrissant avec exactitude. Bien entendu, la difficulté va crescendo, mais le plaisir de jeu est bel et bien là. Pour varier un peu le divertissement, les développeurs ont même inclus des combats de boss qui rendent l’aventure encore plus exaltante. Relativement varié, magnifiquement pensé et diaboliquement efficace malgré un gameplay finalement assez basique (sauter et atterrir), Super Meat Boy a tout d’un grand jeu d’aventure old-school. En outre, le soft dispose d’une durée de vie somme toute assez honnête, principalement en raison de sa difficulté, vraiment corsée, et de son prix (800 points pour l’instant, mais bientôt 1200 points). Du coup, difficile de céder à la tentation tant le soft dispose de qualités.

Du côté des défauts, on peut tout de même regretter que le contenu ne soit pas un poil plus florissant. Certes, il y a de quoi faire, mais une fois qu’on a fait le tour des missions, on tourne en rond et on n’y rejoue plus. Bien sûr, cela prendra quelques heures aux néophytes, mais dans l’ensemble, un joueur hardcore peut quand même le finir rapidement (2 à 4 heures environ). D’ailleurs, mieux vaut éviter d’y jouer trop d’affilée, sans quoi vous risquez de vite vous lasser du concept, certes excellent, mais forcément assez répétitif à terme. En revanche, il n’y a rien à redire en ce qui concerne la réalisation : c’est beau, c’est mignon, c’est coloré et les musiques collent parfaitement à l’ambiance. Cela dit, on aurait tout de même apprécié que le côté humoristique soit plus développé. Mais n’est pas Twisted Pixel qui veut !

Point complet
Super Meat Boy, c’est une véritable bouffée de fraîcheur pour les nostalgiques. Un jeu à la fois simple et à la difficulté hardcore qui offre des sensations fortes, un cocktail d’action et de réflexion et qui bénéficie en outre d’une excellente réalisation. Dommage tout de même que le soft ne soit pas très long et souffre finalement d’une faible rejouabilité. L’un dans l’autre, il fallait tout de même s’y attendre vu le concept mais, pour peu que vous ne boucliez pas l’aventure d’une traite, l’ennui ne devrait pas vous gagner trop rapidement.

On a adoré :
+ Design original et mignon
+ Fun et délirant
+ Bande sonore de qualité
+ Agréable à prendre en main
+ Difficulté old-school
On n'a pas aimé :
- Humour pas assez développé
- Pas très long
- Faible rejouabilité
- Assez répétitif quand même


Consulter les commentaires Article publié le 31/10/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019