Test Storm Boy : The Game - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 204 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Blowfish Studios
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  20.11.2018
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
5,99 €

Colin Thiele est un auteur australien qui a sorti en 1964 un livre pour enfants intitulé Storm Boy. Il raconte l’histoire d’un jeune garçon qui sauve trois jeunes pélicans sur les plages du sud de l’Australie, leur mère ayant été abattue par un chasseur. Les trois prennent plus tard leur envol mais l’un d’eux, Mr. Percival, revient et devient l’ami de notre jeune garçon. Si l’histoire a déjà eu le droit à deux adaptations cinématographiques, c’est désormais du côté vidéoludique qu’elle tente sa chance. Reste à voir ce que vaut le travail de Blowfish Studios…

Livre interactif pour chasseurs de Succès



Il y a fort à parier que peu de lecteurs connaissent cette histoire. Pourtant, c’est une très belle histoire, forte en émotions, qui est de surcroit bien écrite et aborde des sujets importants, comme la chasse et ses conséquences, l’amitié, les relations humaines et la différence entre un style de vie proche de la nature et celui que les conventions sociales tentent de nous imposer. En une soixantaine de pages, Colin Thiele arrive à donner vie à un récit qui donne de la matière à réfléchir aux plus jeunes, afin de les sensibiliser déjà à ces sujets. Blowfish Studios a donc tenu à récupérer les grandes lignes de l’histoire pour en faire un jeu vidéo… La bonne idée, c’est que le joueur gère lui-même l’avancée de l’histoire. En fait, il suffit de déplacer le jeune garçon vers la gauche ou la droite pour faire défiler les lignes de texte et ainsi suivre l’histoire. Ainsi, chacun peut lire à son rythme. Histoire d’ajouter quelques interactions, les développeurs ont intégré neuf mini-jeux, mais deux seulement ont un véritable objectif (et un impact émotionnel) et ceux qui demandent de viser sont très approximatifs (le lancer de balle et le moment où l’on nourrit les pélicans). Les autres sont plus des passe-temps optionnels, sans réel but à atteindre, si ce n’est décrocher un Succès et retranscrire la complicité entre notre héros et son pélican. En somme, c’est un peu comme si on avait une sorte de livre interactif dans les mains, sauf qu’au lieu de tourner les pages, on déplace le personnage sur un rail et on active une interaction au moment où elle se présente (recherche de coques, don de nourriture aux pélicans, luge sur les dunes de sable, dessin dans le sable, etc.). La direction artistique est vraiment jolie, la musique est envoûtante, bref, on passe un bon moment même si les visuels sont loin d’impressionner, et ce malgré le peu de détails apportés à l’ensemble. Ils ne dépareillent pas avec l’univers, c’est déjà là le principal.

Le souci, c’est que l’histoire a été très condensée, faisant sauter des pans entiers du message premier de Colin Thiele pour se concentrer réellement sur l’interaction entre notre jeune garçon et les pélicans, ou plutôt très rapidement sa relation avec Mr. Percival. On retrouve bien les grandes lignes, dont le sauvetage des pélicans, le temps passé avec Mr. Percival, le sauvetage d’un bateau et la fin (on va éviter de vous spoiler) mais plusieurs sujets sont du coup à peine esquissés, comme la relation entre Storm Boy et Fingerbone ou celle avec son père. En même temps, il était difficile de faire tenir la richesse du contenu des soixante pages en quelques lignes. Il en résulte également un titre qui se parcourt en quinze minutes la première fois et qui peut très bien se boucler en une dizaine de minutes en faisant l’impasse sur les neuf « mini-jeux ». Heureusement, le soft est proposé à 5,99€, soit à peu près le prix du livre actuellement, mais il faut avouer que ça reste encore un poil cher l’entrée pour découvrir l’univers de Storm Boy, et ce même si une section Remember a été créée pour permettre de revivre l’une des quatre parties de l’histoire et les neuf mini-jeux à notre guise. Mais le problème majeur, pour nous autres joueurs français, c’est qu’outre le fait qu’il n’y a pas de doublages, le texte est en anglais. Comme il s’agit d’une production avant tout destinée aux plus jeunes, cela va sûrement coincer pour une bonne partie d’entre eux…

L’avis perso de Vincent // Un livre interactif...

Je suis tiraillé parce que d’un côté j’ai apprécié l’expérience et d’un autre je dois avouer que malgré le prix déjà très bas (5,99€), cela reste encore un poil cher à mes yeux pour une vingtaine de minutes. Il n’y a pratiquement aucun intérêt à refaire l’histoire ou à rejouer aux minis-jeux, si ce n’est pour chasser les derniers Succès hyper faciles à débloquer (l’un d’eux demandant justement de lancer les neuf mini-jeux via la section Remember). L’histoire est belle mais elle est tellement condensée que l’on perd une partie du propos de Colin Thiele. Si les visuels ne sont pas exceptionnels sur le plan technique, il faut en revanche avouer que la direction artistique est superbe. L’essence même du récit a été conservée, et rien que pour ça, je félicite les développeurs, mais j’ai peur que beaucoup de jeunes enfants passent à côté simplement parce que le titre est uniquement en anglais.


Point complet
Il est très difficile de critiquer le jeu Storm Boy puisque, pour schématiser, c’est un très bon livre interactif mais un très mauvais jeu vidéo. D’un côté, on a une direction artistique superbe, une bande-son de qualité, des passages vraiment forts et une histoire certes condensée mais vraiment touchante. D’un autre côté, sept des neuf mini-jeux sont totalement anecdotiques, le titre se parcourt en une quinzaine de minutes et on n’y retourne pas forcément. En revanche, dans les deux cas, il y a un point noir non négligeable pour nous autres français : le titre est uniquement disponible en anglais. Ceci freinera à coup sûr l’achat de certains parents pour leurs enfants. Les chasseurs de Succès seront ravis en revanche puisqu’on obtient les 1000G très facilement et très rapidement.

On a adoré :
La direction artistique
Bande-son superbe
Histoire touchante
Un livre interactif
Des passages envoûtants
2 mini-jeux sortent du lot
1000G faciles et rapides
Un prix doux (5,99€)…
On n'a pas aimé :
Mais encore un poil élevé
Uniquement en anglais
Fini en quinze minutes
7 Mini-jeux avec peu d’intérêt
Visée approximative
Certains sujets juste esquissés


Consulter les commentaires Article publié le 20/11/2018 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018